Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Emiliano Gonzalez Toro - Cozzolani : Vespro

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Cozzolani : Vespro

I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Fondé en 2018 par le chanteur Emiliano Gonzalez Toro, spécialiste de musique baroque et en particulier de Monteverdi, l’ensemble I Gemelli s’est donné pour vocation de défendre les grandes œuvres du « Seicento » italien (XVIIe siècle pour les Français), n’hésitant pas à révéler de nombreuses partitions encore inédites attendant, dans la profondeur des bibliothèques, les musiciens qui les feront revivre.
C’est le cas de la compositrice Chiara Margarita Cozzolani à laquelle est consacré le premier album du chef et de son ensemble, avec quelques splendides psaumes et motets réunis ici pour former un office de « Vêpres à la Vierge ». C’est l’extraordinaire richesse des archives des couvents italiens du XVIIe siècle qui a permis l’exhumation de cette musique pleine de sensualité et de délicatesse publiée une trentaine d’années après les Vêpres de Monteverdi, qui semble lui avoir servi de modèle.
Moniale, puis abbesse du couvent de Sainte-Ragedonde à Milan, Chiara Margarita Cozzolani était née dans une famille de la haute bourgeoisie milanaise. Le choix d’Emiliano Gonzalez Toro s’est porté sur le recueil des Salmi a otto voci (« Psaumes à 8 voix ») de 1650 et des Concerti sacri publiés en 1642. Ils sont reliés entre eux par une œuvre plus ancienne, composée par Caterina Assandra, sur le texte de « Duo Seraphim », déjà mis en musique par Monteverdi dans ses propres Vêpres de 1610.
Tournés vers l’avenir, avec l’emploi de dissonances renforçant l’expression, ces psaumes et motets alternent parties pour chœur et celles pour solistes, avec un traitement des voix destiné à mettre en valeur le talent des chanteuses de Sainte-Radegonde. Un double premier disque : celui de l’ensemble et celui consacré à une compositrice dont le talent semble mériter toute notre attention, au même titre que ses contemporains Cavalli, Strozzi ou encore Benedetto Ferrari. © François Hudry/Qobuz

Plus d'info

Cozzolani : Vespro

Emiliano Gonzalez Toro

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

0€ le premier mois, puis 9,99€ / mois.

Domine ad adjuvandum me festina

1
Domine ad adjuvandum me festina 00:02:28

Alicia Amo, Natalie Perez, Sopranos - Anthea Pichanik & Mélodie Ruvio, Contraltos - Olivier Coiffet & Emiliano Gonzalez Toro, Tenors - Renaud Delaigue & Victor Sicard, Basses - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Dixit Dominus (Psalm 109)

2
Dixit Dominus (Psalm 109) 00:10:31

Alicia Amo, Natalie Perez, Sopranos - Anthea Pichanik & Mélodie Ruvio, Contraltos - Olivier Coiffet & Emiliano Gonzalez Toro, Tenors - Renaud Delaigue & Victor Sicard, Basses - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

O Maria, tu dulcis, motet for tenor solo

3
O Maria, tu dulcis 00:05:12

I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Tenor & Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Laudate pueri (Psalms 112/113), for 2 sopranos, 2 tenors, 2 violins

4
Laudate pueri (Psalms 112/113) 00:07:55

Mathilde Etienne & Alicia Amo, Sopranos - Olivier Coiffet, Tenor - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Tenor & Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Salve, o Regina, motet for 2 sopranos

5
Salve, o Regina 00:06:04

Alicia Amo & Natalie Pérez, Sopranos - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Lætatus sum (Psalms 121/122)

6
Lætatus sum 00:06:22

Alicia Amo, Natalie Perez, Sopranos - Anthea Pichanik & Mélodie Ruvio, Contraltos - Olivier Coiffet, Tenor - Renaud Delaigue & Victor Sicard, Basses - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Duo Seraphim, for 3 male voices

7
Duo Seraphim 00:04:53

Olivier Coiffet, Tenor - Renaud Delaigue, Bass - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Tenor & Conductor - Caterina Assandra, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Nisi Dominus (Psalms 126/127)

8
Nisi Dominus (Psalms 126/127) 00:05:01

Alicia Amo, Natalie Perez, Sopranos - Anthea Pichanik & Mélodie Ruvio, Contraltos - Olivier Coiffet & Emiliano Gonzalez Toro, Tenors - Renaud Delaigue & Victor Sicard, Basses - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Concinant linguæ, motet for contralto solo

9
Concinant linguæ 00:05:40

Mélodie Ruvio, Contralto - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Beatus vir (Psalm 111/112)

10
Beatus vir (Psalm 111/112) 00:10:23

Alicia Amo, Natalie Perez, Sopranos - Anthea Pichanik & Mélodie Ruvio, Contraltos - Olivier Coiffet & Emiliano Gonzalez Toro, Tenors - Renaud Delaigue & Victor Sicard, Basses - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

O quam bonus es, motet for 2 sopranos

11
O quam bonus es 00:06:22

Alicia Amo & Natalie Pérez, Sopranos - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Magnificat Secondo

12
Magnificat Secondo 00:08:35

Alicia Amo, Natalie Perez, Sopranos - Anthea Pichanik & Mélodie Ruvio, Contraltos - Olivier Coiffet & Emiliano Gonzalez Toro, Tenors - Renaud Delaigue & Victor Sicard, Basses - I Gemelli - Emiliano Gonzalez Toro, Conductor - Chiara Margarita Cozzolani, Composer

© 2019 Naïve, a Label of Believe Group - ℗ 2019 Les Amis de l'ensemble I Gemelli

Descriptif de l'album

Fondé en 2018 par le chanteur Emiliano Gonzalez Toro, spécialiste de musique baroque et en particulier de Monteverdi, l’ensemble I Gemelli s’est donné pour vocation de défendre les grandes œuvres du « Seicento » italien (XVIIe siècle pour les Français), n’hésitant pas à révéler de nombreuses partitions encore inédites attendant, dans la profondeur des bibliothèques, les musiciens qui les feront revivre.
C’est le cas de la compositrice Chiara Margarita Cozzolani à laquelle est consacré le premier album du chef et de son ensemble, avec quelques splendides psaumes et motets réunis ici pour former un office de « Vêpres à la Vierge ». C’est l’extraordinaire richesse des archives des couvents italiens du XVIIe siècle qui a permis l’exhumation de cette musique pleine de sensualité et de délicatesse publiée une trentaine d’années après les Vêpres de Monteverdi, qui semble lui avoir servi de modèle.
Moniale, puis abbesse du couvent de Sainte-Ragedonde à Milan, Chiara Margarita Cozzolani était née dans une famille de la haute bourgeoisie milanaise. Le choix d’Emiliano Gonzalez Toro s’est porté sur le recueil des Salmi a otto voci (« Psaumes à 8 voix ») de 1650 et des Concerti sacri publiés en 1642. Ils sont reliés entre eux par une œuvre plus ancienne, composée par Caterina Assandra, sur le texte de « Duo Seraphim », déjà mis en musique par Monteverdi dans ses propres Vêpres de 1610.
Tournés vers l’avenir, avec l’emploi de dissonances renforçant l’expression, ces psaumes et motets alternent parties pour chœur et celles pour solistes, avec un traitement des voix destiné à mettre en valeur le talent des chanteuses de Sainte-Radegonde. Un double premier disque : celui de l’ensemble et celui consacré à une compositrice dont le talent semble mériter toute notre attention, au même titre que ses contemporains Cavalli, Strozzi ou encore Benedetto Ferrari. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded January 2019, Vinça (France)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Emiliano Gonzalez Toro
Te Recuerdo Emiliano Gonzalez Toro Écouter ou acheter
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Mozart, entre l'équerre et le compas

Qu'en est-il de ces œuvres dites « maçonniques » chez Wolfgang Amadeus ? Symboles, numérologie, correspondances, fadaises ?

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans Casablanca, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...