Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Atsushi Sakaï|Couperin: Pièces de viole

Couperin: Pièces de viole

Atsushi Sakai, Christophe Rousset, Marion Martineau and Isabelle Saint-Yves

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

En 1730, le catalogue des œuvres de Couperin en tête de son Quatrième livre de pièces de clavecin mentionnait des « pièces de viole avec la basse chiffrée », mais aucun recueil à son nom ne semblait être paru. Longtemps, les musiciens ont fait le deuil de ces compositions qui semblaient perdues, voire jamais publiées. Il fallut attendre la perspicacité d’un musicologue du début du XXe siècle qui, en découvrant un livre de pièces de violes par un énigmatique « Mr. F. C. », fit le rapprochement avec Couperin. Et le puzzle de s’emboîter parfaitement : les initiales, la date de 1728 figurant sur la page de titre, l’intitulé du livre Pièces de violes avec la basse chiffrée et le prix de vente de « 6 livres tournois », fidèles à l’annonce du catalogue. À la lecture de la partition, les derniers doutes se dissipaient : agréments typiquement couperiniens, style ample, harmonie savoureuse ainsi que les titres obscurs de la seconde suite, voilà bien tout l’art de Couperin. Il est curieux, au vu de l’exquise qualité du recueil, que le compositeur ait préféré garder une certaine forme d’anonymat. Simple coquetterie d’une personne qui cultiva toute sa vie le goût de l’énigme, ou bien respect face à un instrument qui n’était pas le sien ?

Les quelques pièces de Forqueray qui émaillent cet enregistrement proviennent de sources manuscrites éparses. L’œuvre pour viole d’Antoine Forqueray père a été surtout transmise par son fils Jean-Baptiste, avec la publication en 1747 d’un livre posthume ; certaines pièces subsistent toutefois sous la forme de copie, comme celles présentes sur cet album. Les trois pièces, sans se démarquer complètement de la production de Forqueray, présentent un style plus proche du début du XVIIIe siècle et sont empreintes par moment d’une italianité évoquant les sonates de Corelli. Atsushi Sakaï joue sur une copie d’une basse de viole à cinq cordes française de 1687, Christophe Rousset sur un clavecin copie d’un Ruckers flamand de 1624, Marion Martineau une copie d’une basse de viole parisienne de 1693 et Isabelle Saint-Yves une copie différente du même instrument que Marion Martineau ! © SM/Qobuz

Plus d'informations

Couperin: Pièces de viole

Atsushi Sakaï

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Première Suite en Mi Mineur: I. Prélude
00:04:53

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

2
Première Suite en Mi Mineur: II. Allemande
00:02:23

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

3
Première Suite en Mi Mineur: III. Courante
00:02:04

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

4
Première Suite en Mi Mineur: IV. Sarabande
00:05:04

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

5
Première Suite en Mi Mineur: V. Gavotte
00:02:34

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

6
Première Suite en Mi Mineur: VI. Gigue
00:02:19

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

7
Première Suite en Mi Mineur: VII. Chaconne ou Passacaille
00:05:53

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

8
Les Goûts réunis, dixième concert: III. Plainte pour les violes
00:04:01

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

9
Pièce à trois violes en Ré Mineur: I. Allemande
00:05:25

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - Antoine Forqueray, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer - Isabelle Saint-Yves, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

10
Pièce à trois violes en Ré Mineur: II. Courante
00:03:52

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - Antoine Forqueray, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer - Isabelle Saint-Yves, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

11
Pièce à trois violes en Ré Mineur: III. Sarabande
00:04:03

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - Antoine Forqueray, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer - Isabelle Saint-Yves, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

12
La Girouette
00:02:54

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - Antoine Forqueray, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer - Isabelle Saint-Yves, Orchestra, MainArtist

Little Tribeca Little Tribeca

13
Deuxième Suite en La Mineur: I. Prélude
00:03:05

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

14
Deuxième Suite en La Mineur: II. Fuguette
00:02:20

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

15
Deuxième Suite en La Mineur: III. Pompe funèbre
00:06:53

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

16
Deuxième Suite en La Mineur: IV. La Chemise blanche
00:05:04

Christophe Rousset, MainArtist, AssociatedPerformer - François Couperin, Composer - Atsushi Sakai, MainArtist, AssociatedPerformer - Marion Martineau, MainArtist, AssociatedPerformer

Little Tribeca Little Tribeca

Descriptif de l'album

En 1730, le catalogue des œuvres de Couperin en tête de son Quatrième livre de pièces de clavecin mentionnait des « pièces de viole avec la basse chiffrée », mais aucun recueil à son nom ne semblait être paru. Longtemps, les musiciens ont fait le deuil de ces compositions qui semblaient perdues, voire jamais publiées. Il fallut attendre la perspicacité d’un musicologue du début du XXe siècle qui, en découvrant un livre de pièces de violes par un énigmatique « Mr. F. C. », fit le rapprochement avec Couperin. Et le puzzle de s’emboîter parfaitement : les initiales, la date de 1728 figurant sur la page de titre, l’intitulé du livre Pièces de violes avec la basse chiffrée et le prix de vente de « 6 livres tournois », fidèles à l’annonce du catalogue. À la lecture de la partition, les derniers doutes se dissipaient : agréments typiquement couperiniens, style ample, harmonie savoureuse ainsi que les titres obscurs de la seconde suite, voilà bien tout l’art de Couperin. Il est curieux, au vu de l’exquise qualité du recueil, que le compositeur ait préféré garder une certaine forme d’anonymat. Simple coquetterie d’une personne qui cultiva toute sa vie le goût de l’énigme, ou bien respect face à un instrument qui n’était pas le sien ?

Les quelques pièces de Forqueray qui émaillent cet enregistrement proviennent de sources manuscrites éparses. L’œuvre pour viole d’Antoine Forqueray père a été surtout transmise par son fils Jean-Baptiste, avec la publication en 1747 d’un livre posthume ; certaines pièces subsistent toutefois sous la forme de copie, comme celles présentes sur cet album. Les trois pièces, sans se démarquer complètement de la production de Forqueray, présentent un style plus proche du début du XVIIIe siècle et sont empreintes par moment d’une italianité évoquant les sonates de Corelli. Atsushi Sakaï joue sur une copie d’une basse de viole à cinq cordes française de 1687, Christophe Rousset sur un clavecin copie d’un Ruckers flamand de 1624, Marion Martineau une copie d’une basse de viole parisienne de 1693 et Isabelle Saint-Yves une copie différente du même instrument que Marion Martineau ! © SM/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

John Williams in Vienna

John Williams

John Williams in Vienna John Williams

Orff: Carmina Burana

Gundula Janowitz

Orff: Carmina Burana Gundula Janowitz

Sleep

Max Richter

Sleep Max Richter

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

À découvrir également
Par Atsushi Sakaï

Marin Marais: Pièces de viole, Livre I

Atsushi Sakaï

Antoine Forqueray : Pièces de viole

Atsushi Sakaï

Cavanna & Schubert: Transcriptions de Lieder - Trios avec accordéon Nos. 1 & 2

Atsushi Sakaï

Playlists

Dans la même thématique...

Wagner: Das Rheingold

Wiener Philharmonic Orchestra

Wagner: Das Rheingold Wiener Philharmonic Orchestra

John Williams: The Berlin Concert

John Williams

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann

LETTER

Sofiane Pamart

LETTER Sofiane Pamart
Les Grands Angles...
Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Marc Ribot, l’anti-guitar hero

Depuis une quarantaine d’années, le nom de Marc Ribot apparaît sur les pochettes d’albums signés Tom Waits, Alain Bashung, Diana Krall, John Zorn, Robert Plant, Caetano Veloso et tant d’autres. Et lorsqu’il ne prête pas sa guitare atypique aux plus grands, le New-Yorkais s’amuse, sous son nom, à démonter le rock, le jazz, le funk, la musique cubaine et tout ce qui passe sous ses doigts.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Dans l'actualité...