Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Olivier Darbellay|Constellations Ardentes

Constellations Ardentes

Olivier Darbellay, Noëlle-Anne Darbellay & Benjamin Engeli

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Ne vous laissez pas impressionner par l’aspect assez « râpeux » de la première pièce de l’album, Ori du compositeur suisse Jean-Luc Darbellay, ici jouée par le corniste Olivier Darbellay et la violoniste Noëlle-Anne… allez, vous l’aurez deviné : Darbellay aussi, une belle affaire de famille même si l’ouvrage ne dure qu’une petite dizaine de minutes d’intensité et de recherches sonores. Car le mélange cor et violon solo ne manque pas d’atouts, et Darbellay sait manifestement de quoi il parle. L’album se poursuit avec des pièces hélas trop rares de Koechlin, en l’occurrence les Quatre petites pièces pour cor, violon et piano (ici joué par le pianiste Benjamin Engeli qui n’est donc pas un Darbellay) de 1894-1907. Suivent les Lunules électriques, pour cor et violon, de Stefan Wirth, aussi Helvétique que les autres artistes de l’album. Électrique ? Sans doute n’est-ce pas là la tache claire circulaire située sur la base de chaque ongle, ni la parure protohistorique des îles britanniques – les Celtes du coin n’avaient pas encore inventé l’électricité. Peut-être le papillon de nuit appelé « lunule » une fois coincé dans l’anti-moustique électrique ? L’album emprunte son titre à Lucrèce, qui dans De la nature des choses parle de « Constellations ardentes ». Quoi qu’il en soit, l’album se referme en beauté avec le Trio pour cor, violon et piano de Brahms que Darbellay, Darbellay et Engeli jouent avec grande conviction et fougue. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Constellations Ardentes

Olivier Darbellay

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Ori (Jean-Luc Darbellay)

1
Ori
Noëlle-Anne Darbellay
00:11:06

Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Jean-Luc Darbellay, Composer

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Quatre petites pièces, Op. 32 (Charles Koechlin)

2
I. Andante
Benjamin Engeli
00:02:57

Charles Koechlin, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

3
II. Très modéré
Benjamin Engeli
00:01:59

Charles Koechlin, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

4
III. Allegretto quasi andantino
Benjamin Engeli
00:02:17

Charles Koechlin, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

5
IV. Scherzando
Benjamin Engeli
00:01:05

Charles Koechlin, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Lunules électriques (Stefan Wirth)

6
Lunules électriques
Noëlle-Anne Darbellay
00:09:24

Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Stefan Wirth, Composer

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Horn Trio in E-Flat Major, Op. 40 (Johannes Brahms)

7
I. Andante
Benjamin Engeli
00:07:32

Johannes Brahms, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

8
II. Scherzo
Benjamin Engeli
00:07:12

Johannes Brahms, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

9
III. Adagio mesto
Benjamin Engeli
00:06:55

Johannes Brahms, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

10
IV. Allegro con brio
Benjamin Engeli
00:06:37

Johannes Brahms, Composer - Olivier Darbellay, MainArtist - Noëlle-Anne Darbellay, MainArtist - Benjamin Engeli, MainArtist

(C) 2018 Challenge Classics (P) 2018 Challenge Classics

Descriptif de l'album

Ne vous laissez pas impressionner par l’aspect assez « râpeux » de la première pièce de l’album, Ori du compositeur suisse Jean-Luc Darbellay, ici jouée par le corniste Olivier Darbellay et la violoniste Noëlle-Anne… allez, vous l’aurez deviné : Darbellay aussi, une belle affaire de famille même si l’ouvrage ne dure qu’une petite dizaine de minutes d’intensité et de recherches sonores. Car le mélange cor et violon solo ne manque pas d’atouts, et Darbellay sait manifestement de quoi il parle. L’album se poursuit avec des pièces hélas trop rares de Koechlin, en l’occurrence les Quatre petites pièces pour cor, violon et piano (ici joué par le pianiste Benjamin Engeli qui n’est donc pas un Darbellay) de 1894-1907. Suivent les Lunules électriques, pour cor et violon, de Stefan Wirth, aussi Helvétique que les autres artistes de l’album. Électrique ? Sans doute n’est-ce pas là la tache claire circulaire située sur la base de chaque ongle, ni la parure protohistorique des îles britanniques – les Celtes du coin n’avaient pas encore inventé l’électricité. Peut-être le papillon de nuit appelé « lunule » une fois coincé dans l’anti-moustique électrique ? L’album emprunte son titre à Lucrèce, qui dans De la nature des choses parle de « Constellations ardentes ». Quoi qu’il en soit, l’album se referme en beauté avec le Trio pour cor, violon et piano de Brahms que Darbellay, Darbellay et Engeli jouent avec grande conviction et fougue. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Olivier Darbellay

Jean-Luc Darbellay: Résonances

Olivier Darbellay

Playlists

Dans la même thématique...

Eclipse

Hilary Hahn

Eclipse Hilary Hahn

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Glenn Gould : l'extravagance ?

Il ne faisait rien comme les autres et c’est sans doute pour ça qu’il est devenu l’un des pianistes les plus respectés du XXe siècle. Avec ses interprétations inédites des grands classiques du classique, sa façon de jouer les coudes sous le clavier et ses excentricités, Glen Gould était un des musiciens les plus appréciés – et les plus critiqués – de son temps. Retour sur la carrière de ce pianiste d’art et d’essai.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Dans l'actualité...