Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Vincent Dumestre - Charpentier & Lully : Te Deum (Live)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Charpentier & Lully : Te Deum (Live)

Capella Cracoviensis, Le Poème Harmonique, Vincent Dumestre

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Les occasions de chanter un Te Deum à la gloire du roi et d'une victoire française n'étaient pas rare sous le règne de Louix XIV. N'oublions pas que la musique était un précieux ressort de la propagande officielle en ce temps là. Si le roi régnait à Versailles, la musique y était reine. On l'entendait partout du matin au soir, depuis le lever du roi jusqu'à son coucher, dans les cours, dans les salons, dans les jardins, créant un saisissant effet de miroir avec la pompe architecturale symbolisant la puissance du royaume. Tout au long de l'année se succédaient les carrousels, les bals, mais aussi la musique religieuse, la musique d'orgue, les petits et les grands motets. Musique encore au théâtre pour les ballets et les opéras. Cet album s'inscrit logiquement dans la continuité de cette longue histoire puisqu'il capte aussi un peu de l'esprit (et de l'acoustique généreuse !) des lieux. Enregistrés lors d'un concert donné à la Chapelle Royale du Château de Versailles, les Te Deum de Charpentier et de Lully sont réunis en une même circonstance, fait assez piquant si l'on songe au terrible Lully qui a systématiquement évincé son collègue français. Mais cet antagonisme s'efface avec les années, de même que la disparité de deux oeuvres écrites à 25 ans d'intervalle. Il nous reste le souvenir d'une époque où la France étonnait le monde par son faste et sa créativité. Ce nouvel enregistrement réussit magnifiquement à nous replonger dans ces temps révolus qui parlent tant à notre imaginaire d'aujourd'hui. FH

Plus d'informations

Charpentier & Lully : Te Deum (Live)

Vincent Dumestre

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Te Deum, H. 146 (Marc-Antoine Charpentier)

1
Prélude
00:01:20

Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

2
Te Deum laudamus
00:01:01

Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

3
Te aeternum Patrem
00:04:08

Amel Brahim-Djelloul, dessus - Aurore Bucher, dessus - Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

4
Te per orbem terrarum
00:04:15

Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

5
Tu devicto mortis aculeo
00:01:12

Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

6
Te ergo quaesumus, famulis tuis subveni
00:02:13

Amel Brahim-Djelloul, dessus - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

7
Aeterna fac cum sanctis tuis
00:02:15

Amel Brahim-Djelloul, dessus - Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

8
Dignare Domine / Fiat misericordia
00:03:59

Amel Brahim-Djelloul, dessus - Aurore Bucher, dessus - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

9
In te, Domine speravi
00:02:12

Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Marc-Antoine Charpentier, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

Te Deum, LWV 55 (Jean-Baptiste Lully)

10
Te Deum laudamus
00:02:57

Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

11
Tibi omnes angeli
00:01:15

Amel Brahim Djelloul, dessus - Aurore Bucher, dessus - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

12
Pleni sunt caeli et terra
00:03:18

Amel Brahim Djelloul, dessus - Aurore Bucher, dessus - Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

13
Patrem immensae majestatis
00:03:52

Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

14
Tu rex gloriae, Christe
00:02:59

Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

15
Tu ad dexteram Dei sedes
00:01:15

Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

16
Te ergo quaesumus, famulis tuis subveni
00:03:30

Aurore Bucher, dessus - Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

17
Salvum fac populum tuum, Domine
00:04:45

Amel Brahim Djelloul, dessus - Aurore Bucher, dessus - Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

18
Dignare Domine die isto
00:06:47

Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Jeffrey Thompson, taille - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

19
In te Domine speravi
00:02:04

Reinoud Van Mechelen, haute-contre - Benoît Arnould, basse - Capella Cracoviensis - Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre, Conductor - Jean-Baptiste Lully, Composer

- ℗ 2013 Alpha Productions

Descriptif de l'album

Les occasions de chanter un Te Deum à la gloire du roi et d'une victoire française n'étaient pas rare sous le règne de Louix XIV. N'oublions pas que la musique était un précieux ressort de la propagande officielle en ce temps là. Si le roi régnait à Versailles, la musique y était reine. On l'entendait partout du matin au soir, depuis le lever du roi jusqu'à son coucher, dans les cours, dans les salons, dans les jardins, créant un saisissant effet de miroir avec la pompe architecturale symbolisant la puissance du royaume. Tout au long de l'année se succédaient les carrousels, les bals, mais aussi la musique religieuse, la musique d'orgue, les petits et les grands motets. Musique encore au théâtre pour les ballets et les opéras. Cet album s'inscrit logiquement dans la continuité de cette longue histoire puisqu'il capte aussi un peu de l'esprit (et de l'acoustique généreuse !) des lieux. Enregistrés lors d'un concert donné à la Chapelle Royale du Château de Versailles, les Te Deum de Charpentier et de Lully sont réunis en une même circonstance, fait assez piquant si l'on songe au terrible Lully qui a systématiquement évincé son collègue français. Mais cet antagonisme s'efface avec les années, de même que la disparité de deux oeuvres écrites à 25 ans d'intervalle. Il nous reste le souvenir d'une époque où la France étonnait le monde par son faste et sa créativité. Ce nouvel enregistrement réussit magnifiquement à nous replonger dans ces temps révolus qui parlent tant à notre imaginaire d'aujourd'hui. FH

Détails de l'enregistrement original : Recorded 25 March, 2013, Château de Versailles (Chapelle Royale), France

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Vincent Dumestre
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Strauss & Kempe : des affinités électives

Le nom du chef Rudolf Kempe (1910-1976) est indissociable de ceux du compositeur Richard Strauss et de l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde. À l’occasion de la réédition par Warner des enregistrements réalisés entre 1970 et 1975, Qobuz met en lumière, entre autres, le legs straussien d’un chef à la direction précise, souvent incisive, toujours soucieuse du texte et sensible à ses voluptés.

Orfeo Orchestra, le chaînon manquant du XVIIIe siècle français

Très actif dans la musique baroque française depuis ses premières parutions au début des années 90, l'Orfeo Orchestra, dirigé par György Vashegyi, a été, ces dernières années, distingué par le Palazzetto Bru Zane et surtout le Centre de musique baroque de Versailles pour sa série d'explorations discographiques ambitieuses du répertoire lyrique français – baroque et classique.

Dans l'actualité...