Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Calexico - Carried to Dust

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Carried to Dust

Calexico

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

L’americana peut être la plus belle chose du monde. Et aussi la plus vulgaire, quand elle est mal comprise. Vulgaire quand elle est prostituée par un Johnny Hallyday et un Christian Audigier, elle sait toucher à la beauté glaçante quand c’est Joey Burns et John Convertino qui la caressent dans le sens de la poussière que le vent chaud soulève sur un paysage de western idyllique. Calexico, bâti de façon aléatoire et mobile autour de ce duo, s’est fait une spécialité de ces chansons surannées, à la tranquillité désarmante dans ce monde de parures, toutes baignées d’épices d’au delà de la frontière.

Les ambiances mariachi démarrent ici au septième titre, le bien nommé « Inspiracion », aux cuivres pimentés autour de la voix lumineuse d’Amparo Sanchez. Jusque là, ce n’était que ballades inspirées (« Victor Jara’s Hands », qui ouvre l’album) et tout ce foutu songwriting neurasthénique que le duo a balisé comme son territoire depuis toujours.

Carried To Dust
n’est en rien une révolution, on y croise ces pedal steels languissantes, ces voix en unisson paresseux, et ce savoir-faire d’artisans de luxe de la musique américaine dans ce qu’elle a de plus sudiste, à la Carson McCullers. Une musique de cartes postales, et bien sûr de films, puisqu’elle ne ressemble qu’à cela, un story telling hanté de personnages vrais comme au cinéma, mis en scène dans une science exacte du décor musical. Il y a quelques années, Jean-Louis Murat avait collaboré avec Calexico pour le superbe Mustango.

En parangon de l’Americana pour la plèbe, Johnny H. ferait bien d’en faire autant, mais il faudrait pour cela qu’il change de fréquentations…
© ©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2015

Plus d'informations

Carried to Dust

Calexico

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Victor Jara's Hands
00:03:19

Calexico, MainArtist - Joey Burns, Jairo Zavala, Composer, Lyricist - J. Burns Lunada Bay, J. Zavala Emi Publ. Spain, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

2
Two Silver Trees
00:03:49

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Burns, Composer, Lyricist - Joey Burns Lunada Bay, John Burns Words Fail Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

3
The News About William
00:02:47

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, John Burns, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Dirt, John Burns-Words Fail Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

4
Sarabande in Pencil Form
00:00:39

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, Composer, Lyricist - J. Burns-Lunada Bay, J. Convertino-Good Clean Music, MusicPublisher

City Slang Quarterstick Records

5
Writer's Minor Holiday
00:03:09

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, Composer, Lyricist - J. Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Dirt, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

6
Man Made Lake
00:03:00

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, John Burns, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Dirt, John Burns-Words Fail Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

7
Inspiracion
00:03:34

Jacob Valenzuela, Composer, Lyricist - Calexico, MainArtist - Bacobampo Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

8
House of Valparaiso
00:02:46

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Burns, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Burns-Words Fail Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

9
Slowness
00:03:35

Joey Burns, Composer, Lyricist - Calexico, MainArtist - Joey Burns-Lunada Bay, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

10
Bend to the Road
00:03:17

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Dirt, MusicPublisher

City Slang Quarterstick Records

11
El Gatillo (Trigger Revisited)
00:03:07

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Dirt, MusicPublisher

City Slang Quarterstick Records

12
Fractured Air (Tornado Watch)
00:03:15

Joey Burns, Composer, Lyricist - Calexico, MainArtist - Lunada Bay, MusicPublisher

City Slang Quarterstick Records

13
Falling from Sleeves
00:01:20

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Dirt, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

14
Red Blooms
00:03:23

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Burns, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Burns-Words Fail Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

15
Contention City
00:04:16

Calexico, MainArtist - Joey Burns, John Convertino, Composer, Lyricist - Joey Burns-Lunada Bay, John Convertino-Good Clean Music, MusicPublisher

City Slang Quaterstick Records

Descriptif de l'album

L’americana peut être la plus belle chose du monde. Et aussi la plus vulgaire, quand elle est mal comprise. Vulgaire quand elle est prostituée par un Johnny Hallyday et un Christian Audigier, elle sait toucher à la beauté glaçante quand c’est Joey Burns et John Convertino qui la caressent dans le sens de la poussière que le vent chaud soulève sur un paysage de western idyllique. Calexico, bâti de façon aléatoire et mobile autour de ce duo, s’est fait une spécialité de ces chansons surannées, à la tranquillité désarmante dans ce monde de parures, toutes baignées d’épices d’au delà de la frontière.

Les ambiances mariachi démarrent ici au septième titre, le bien nommé « Inspiracion », aux cuivres pimentés autour de la voix lumineuse d’Amparo Sanchez. Jusque là, ce n’était que ballades inspirées (« Victor Jara’s Hands », qui ouvre l’album) et tout ce foutu songwriting neurasthénique que le duo a balisé comme son territoire depuis toujours.

Carried To Dust
n’est en rien une révolution, on y croise ces pedal steels languissantes, ces voix en unisson paresseux, et ce savoir-faire d’artisans de luxe de la musique américaine dans ce qu’elle a de plus sudiste, à la Carson McCullers. Une musique de cartes postales, et bien sûr de films, puisqu’elle ne ressemble qu’à cela, un story telling hanté de personnages vrais comme au cinéma, mis en scène dans une science exacte du décor musical. Il y a quelques années, Jean-Louis Murat avait collaboré avec Calexico pour le superbe Mustango.

En parangon de l’Americana pour la plèbe, Johnny H. ferait bien d’en faire autant, mais il faudrait pour cela qu’il change de fréquentations…
© ©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Welcome to Sky Valley

Kyuss

Blues for the Red Sun

Kyuss

...And the Circus Leaves Town

Kyuss

Fragile

Yes

Fragile Yes
À découvrir également
Par Calexico

Seasonal Shift

Calexico

Seasonal Shift Calexico

The Black Light

Calexico

The Black Light Calexico

The Thread That Keeps Us

Calexico

The Black Light (20th Anniversary Edition)

Calexico

Seasonal Shift

Calexico

Seasonal Shift Calexico
Dans la même thématique...

THE FUTURE BITES

Steven Wilson

THE FUTURE BITES Steven Wilson

Folklore (Explicit)

Taylor Swift

Folklore (Explicit) Taylor Swift

Fetch The Bolt Cutters

Fiona Apple

What Kinda Music

Tom Misch

What Kinda Music Tom Misch

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Les Grands Angles...
Americana, l’Amérique par les racines

L’étiquette a beau sentir le coup marketing fumeux, l’americana synthétise pourtant bien depuis une vingtaine d’années cette fusion du rock, de la country, du blues et du rhythm’n’blues. Et comme dans toutes les grandes familles, on y croise à peu près tout le monde : la fille rebelle, l’oncle cultivé, le père agité, la cousine habitée…

Jack White au secours du rock

Des White Stripes à son virage en solitaire, Jack White aura sonné le glas d’un rock faisandé. Avec "Seven Nation Army", le génie aux mille projets prophétise : la relève du rock revient en force. En attendant, retour sur le phénomène White.

Le jazz scandinave en 10 albums

Hiver, grands espaces, nature en majesté… On réduit vite la Scandinavie aux éternels mêmes clichés. Le jazz n’échappe pas à la règle. Pourtant, le Danemark marche sur les brisées de la tradition nord-américaine, la Norvège est attirée par l’expérimentation et la Suède préfère ne pas trancher en s’immisçant entre les deux. Malgré ces différences, on parle invariablement de jazz scandinave comme d’une grande famille. Depuis le début des années 70, les musiciens venus du froid ont imposé une singularité perpétuée par la génération actuelle. Coup de zoom sur cette vraie fausse famille en 10 albums choisis avec subjectivité dans une discographie vaste comme un fjord.

Dans l'actualité...