Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Keith Jarrett - Budapest Concert

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Budapest Concert

Keith Jarrett

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Le 21 octobre 2020, neuf jours avant la sortie de ce Budapest Concert, Keith Jarrett révèle, dans une interview au New York Times, avoir été victime de deux AVC successifs en février et mai 2018. Des accidents l’ayant en partie paralysé. « On me dit que le maximum que je pourrais récupérer de ma main gauche, c'est la capacité de tenir un verre » se désole le pianiste âgé de 75 ans qui ne remontera sans doute plus sur scène. Cette scène si essentielle à son œuvre. Dans sa discographie fleuve, on ne compte plus les enregistrements live. Car chez Jarrett, ces captations de concert ont la même valeur que celles en studio. Pour ne pas dire plus… Le 3 juillet 2016, l’Américain est seul sur la scène de la salle de concert Béla Bartók de Budapest. Comme souvent dans ce cas, ce qu’il joue n’a pas de titres mais est découpé en parties, ici numérotées de 1 à 12. Exactement comme sur son album Munich 2016 paru en novembre 2019 et enregistré le 16 juillet 2016, quelques jours après sa prestation de Budapest. Celle-ci a tout de même une saveur particulière pour un Jarrett fanatique de Bartók mais aussi pour cet arrière-petit-fils d’émigrés hongrois du côté maternel. Sans surprise, le torrent improvisationnel dont il a le secret est de sortie et laisse entrevoir l’appétit protéiforme de leur auteur capable de faire swinguer son piano comme ses aînés et d’improviser lors de phrases rythmiquement et harmoniquement complexes et osées. Un tsunami de notes (le cœur de Part III cite celui de sa Survivors’ Suite de 1977) précède un motif blues trituré dans tous les sens. Une référence folklorique se substitue à une construction ouvertement classique. Et ainsi de suite. Les parties ne communiquent pas particulièrement entre elles mais le toucher de Keith Jarrett, si fascinant, empêche l’auditeur de décrocher ou d’être lassé par ces sauts d’humeur stylistique. Comme à Munich, cette création en fusion se referme sur les deux mêmes standards, It's a Lonesome Old Town popularisé par Sinatra et Answer Me cher à Nat King Cole. Sa façon à lui de rappeler où se situe sa tradition, même chamboulée ou revisitée avec autant d’audace… Un nouveau périple renversant. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Budapest Concert

Keith Jarrett

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Part I Live
00:14:28

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
Part II Live
00:06:42

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
Part III Live
00:07:54

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
Part IV Live
00:07:11

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Part V Live
00:04:52

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Part VI Live
00:03:36

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

7
Part VII Live
00:05:24

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
Part VIII Live
00:05:18

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
Part IX Live
00:02:26

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

10
Part X Live
00:08:22

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

11
Part XI Live
00:05:28

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

12
Part XII - Blues Live
00:03:47

Keith Jarrett, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

13
It’s A Lonesome Old Town Live
00:07:36

Harry Tobias, ComposerLyricist - Keith Jarrett, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Charles Kisco, ComposerLyricist - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

14
Answer Me Live
00:04:29

Carl Sigman, ComposerLyricist - Keith Jarrett, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Gerhard Winkler, ComposerLyricist - Fred Rauch, ComposerLyricist - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer - Martin Pearson, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Le 21 octobre 2020, neuf jours avant la sortie de ce Budapest Concert, Keith Jarrett révèle, dans une interview au New York Times, avoir été victime de deux AVC successifs en février et mai 2018. Des accidents l’ayant en partie paralysé. « On me dit que le maximum que je pourrais récupérer de ma main gauche, c'est la capacité de tenir un verre » se désole le pianiste âgé de 75 ans qui ne remontera sans doute plus sur scène. Cette scène si essentielle à son œuvre. Dans sa discographie fleuve, on ne compte plus les enregistrements live. Car chez Jarrett, ces captations de concert ont la même valeur que celles en studio. Pour ne pas dire plus… Le 3 juillet 2016, l’Américain est seul sur la scène de la salle de concert Béla Bartók de Budapest. Comme souvent dans ce cas, ce qu’il joue n’a pas de titres mais est découpé en parties, ici numérotées de 1 à 12. Exactement comme sur son album Munich 2016 paru en novembre 2019 et enregistré le 16 juillet 2016, quelques jours après sa prestation de Budapest. Celle-ci a tout de même une saveur particulière pour un Jarrett fanatique de Bartók mais aussi pour cet arrière-petit-fils d’émigrés hongrois du côté maternel. Sans surprise, le torrent improvisationnel dont il a le secret est de sortie et laisse entrevoir l’appétit protéiforme de leur auteur capable de faire swinguer son piano comme ses aînés et d’improviser lors de phrases rythmiquement et harmoniquement complexes et osées. Un tsunami de notes (le cœur de Part III cite celui de sa Survivors’ Suite de 1977) précède un motif blues trituré dans tous les sens. Une référence folklorique se substitue à une construction ouvertement classique. Et ainsi de suite. Les parties ne communiquent pas particulièrement entre elles mais le toucher de Keith Jarrett, si fascinant, empêche l’auditeur de décrocher ou d’être lassé par ces sauts d’humeur stylistique. Comme à Munich, cette création en fusion se referme sur les deux mêmes standards, It's a Lonesome Old Town popularisé par Sinatra et Answer Me cher à Nat King Cole. Sa façon à lui de rappeler où se situe sa tradition, même chamboulée ou revisitée avec autant d’audace… Un nouveau périple renversant. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
A Love Supreme John Coltrane
Moanin' Art Blakey & The Jazz Messengers
À découvrir également
Par Keith Jarrett

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans et la sortie du séminal « Free at Last » du Mal Waldron Trio, en novembre 1969. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

La nouvelle scène jazz anglaise en 10 albums

Hard bop ou hip-hop, free ou groovy, électro ou calypso, expérimentale ou caribéenne, la scène jazz britannique contemporaine regorge d’aventuriers aux oreilles bien ouvertes. Des musiciens connaissant leurs classiques qu’ils embarquent sur tous les types de terrains possibles et dont voici 10 albums symbolisant l’éclectisme salvateur.

Le quartet américain de Keith Jarrett

Au début de sa dense carrière, Keith Jarrett passa sept années à expérimenter comme jamais à la tête de son quartet américain. Avec Charlie Haden, Paul Motian et Dewey Redman, le pianiste dirigera, entre 1971 et 1976, une sorte de laboratoire fou dans lequel se caramboleront hard bop, free-jazz, world et avant-garde. Une parenthèse spontanée à redécouvrir.

Dans l'actualité...