Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Mariani Klavierquartett - Brahms & Gernsheim: Piano Quartets

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Brahms & Gernsheim: Piano Quartets

Mariani Klavierquartett

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

« Brahms le progressiste », avait écrit Schönberg dans un texte resté célèbre qui cernait avec un brin de provocation la vraie nature du compositeur allemand, cultivé et baigné dans la culture du contrepoint baroque tout en innovant sur le plan harmonique. Brahms a influencé le jeune Schönberg mais également un grand nombre des compositeurs de son temps, tel ce Friedrich Gernsheim (1839-1916) dont on découvre ici le splendide Quatuor avec piano en ut mineur qui n’a absolument rien à envier à ses modèles brahmsiens.
Les deux hommes se connaissaient et s’estimaient mutuellement. Gernsheim, par ailleurs excellent chef d’orchestre a dirigé à plusieurs reprises le Requiem allemand dont Brahms disait que son exécution était sans doute meilleure que l’œuvre elle-même. Tous deux auteurs de trois quatuors avec piano, il n’était que justice de les réunir enfin au sein d’un même projet d’enregistrements, dont ce volume est le premier jalon.

Le Mariani Klavierquartett propose une vision bien charpentée du fameux Premier Quatuor en sol mineur, Op. 25 de Brahms avec son célèbre finale alla zingarese, une œuvre que Schönberg allait parer ultérieurement de somptueuses couleurs orchestrales. Composé neuf ans plus tard, le Deuxième Quatuor en ut mineur, Op. 20 e Gernsheim est du même tonneau avec son écriture virtuose et son expression si romantique. Loin d’être un fond de tiroir, la musique de Gernsheim avait grand besoin de revenir à la lumière, surtout avec des musiciens aussi inspirés et équilibrés que les membres du Mariani Klavierquartett. Fortement recommandé. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Brahms & Gernsheim: Piano Quartets

Mariani Klavierquartett

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Piano Quartet in G Minor, Op. 25: I. Allegro
00:13:32

Johannes Brahms, Composer - PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

2
Piano Quartet in G Minor, Op. 25: II. Intermezzo. Allegro (ma non troppo)
00:07:24

Johannes Brahms, Composer - PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

3
Piano Quartet in G Minor, Op. 25: III. Andante con moto
00:09:23

Johannes Brahms, Composer - PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

4
Piano Quartet in G Minor, Op. 25: IV. Rondo alla Zingarese. Presto
00:08:29

Johannes Brahms, Composer - PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

5
Piano Quartet in C Minor, Op. 20: I. Allegro molto moderato
00:09:44

PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Friedrich Gernsheim, Composer - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

6
Piano Quartet in C Minor, Op. 20: II. Adagio cantabile
00:07:10

PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Friedrich Gernsheim, Composer - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

7
Piano Quartet in C Minor, Op. 20: III. Rondo. Allegro
00:05:58

PUBLIC DOMAIN, MusicPublisher - Friedrich Gernsheim, Composer - Mariani Klavierquartett, Ensemble, MainArtist

2021 Audax Records 2021 Audax Records

Descriptif de l'album

« Brahms le progressiste », avait écrit Schönberg dans un texte resté célèbre qui cernait avec un brin de provocation la vraie nature du compositeur allemand, cultivé et baigné dans la culture du contrepoint baroque tout en innovant sur le plan harmonique. Brahms a influencé le jeune Schönberg mais également un grand nombre des compositeurs de son temps, tel ce Friedrich Gernsheim (1839-1916) dont on découvre ici le splendide Quatuor avec piano en ut mineur qui n’a absolument rien à envier à ses modèles brahmsiens.
Les deux hommes se connaissaient et s’estimaient mutuellement. Gernsheim, par ailleurs excellent chef d’orchestre a dirigé à plusieurs reprises le Requiem allemand dont Brahms disait que son exécution était sans doute meilleure que l’œuvre elle-même. Tous deux auteurs de trois quatuors avec piano, il n’était que justice de les réunir enfin au sein d’un même projet d’enregistrements, dont ce volume est le premier jalon.

Le Mariani Klavierquartett propose une vision bien charpentée du fameux Premier Quatuor en sol mineur, Op. 25 de Brahms avec son célèbre finale alla zingarese, une œuvre que Schönberg allait parer ultérieurement de somptueuses couleurs orchestrales. Composé neuf ans plus tard, le Deuxième Quatuor en ut mineur, Op. 20 e Gernsheim est du même tonneau avec son écriture virtuose et son expression si romantique. Loin d’être un fond de tiroir, la musique de Gernsheim avait grand besoin de revenir à la lumière, surtout avec des musiciens aussi inspirés et équilibrés que les membres du Mariani Klavierquartett. Fortement recommandé. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Chopin : Piano Concertos

Benjamin Grosvenor

Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Tourist (Remastered Hi-Res Version)

St Germain

À découvrir également
Par Mariani Klavierquartett

Mayer: Piano Quartets

Mariani Klavierquartett

Mayer: Piano Quartets Mariani Klavierquartett

Idée fixe, Vol. 2

Mariani Klavierquartett

Idée fixe, Vol. 2 Mariani Klavierquartett

Phantasy

Mariani Klavierquartett

Phantasy Mariani Klavierquartett

Idée fixe, Vol. 1

Mariani Klavierquartett

Idée fixe, Vol. 1 Mariani Klavierquartett
Dans la même thématique...

Robert Schumann: Complete Piano Trios, Quartet & Quintet

Trio Wanderer

Beethoven: Violin Sonatas Nos. 1-4

Frank Peter Zimmermann

Beethoven: Violin Sonatas Nos. 1-4 Frank Peter Zimmermann

Six Evolutions - Bach: Cello Suites

Yo-Yo Ma

Vivaldi : Concerti Particolari

Enrico Onofri

Bach: Little Books

Francesco Corti

Bach: Little Books Francesco Corti
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...