Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Otto Klemperer|Brahms : Ein deutsches Requiem (1997 Digital Remaster)

Brahms : Ein deutsches Requiem (1997 Digital Remaster)

Schwarzkopf, Fischer-Dieskau, Philharmonia Orch. & Chorus, Otto Klemperer

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

« On ne saurait se passer de cette gravure EMI enregistrée en 1961, avec ses deux solistes mythiques, référence indiscutable. [...] Le Requiem de Klemperer n'a rien perdu de sa beauté ni de sa spiritualité. Puissance sans lourdeur, du grand spectacle narratif mais ultra personnel : c'est une fresque sur la douleur de l'humanité souffrante. Une cathédrale s'érige, portée par une flamme pleine d'espoir. Les forces du Philharmonique sont soumises à un geste grandiose, habité et inéluctable. [...] Que dire du solo d'Elisabeth Schwarzkopf ? Timbre et mots ne font qu'un, tout est lumière, noblesse et pure tendresse. Dietrich Fischer-Dieskau, voix et verbe impériaux, marque le cœur et l'esprit : le sentiment d'urgence se cale sur un chœur et un orchestre en ébullition. Magistral.» (Classica / "L'écoute en aveugle", janvier 2018)


On notera que Klemperer est assez proche des indications métronomiques données puis retirées par Brahms.

Plus d'informations

Brahms : Ein deutsches Requiem (1997 Digital Remaster)

Otto Klemperer

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Ein deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Remastered Version) (Johannes Brahms)

1
I. "Selig sind, die da Leid tragen" (Ziemlich langsam)
Elisabeth Schwarzkopf
00:10:00

Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962 Parlophone Records Limited. Remastered 1997 Parlophone Records Limited

2
II. "Denn alles Fleisch es ist wie Gras" (Langsam, marschmäßig)
Elisabeth Schwarzkopf
00:14:32

Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962 Parlophone Records Limited. Remastered 1997 Parlophone Records Limited

3
III. "Herr, lehre doch mich" (Andante moderato)
Elisabeth Schwarzkopf
00:09:52

Dietrich Fischer-Dieskau, Bass-Baritone - Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962 Parlophone Records Limited. Remastered 1997 Parlophone Records Limited

4
IV "Wie lieblich sind deine Wohnungen" (Mäßig bewegt)
Elisabeth Schwarzkopf
00:05:48

Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962 Parlophone Records Limited. Remastered 1997 Parlophone Records Limited

5
V. "Ihr habt nun Traurigkeit" (Langsam)
Elisabeth Schwarzkopf
00:06:54

Elisabeth Schwarzkopf, Soprano - Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962 Parlophone Records Limited. Remastered 1997 Parlophone Records Limited

6
VI. "Denn wir haben hie keine bleibende Statt" (Andante)
Elisabeth Schwarzkopf
00:11:46

Dietrich Fischer-Dieskau, Bass-Baritone - Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962 Parlophone Records Limited. Remastered 1997 Parlophone Records Limited

7
VII. "Selig sind die Toten, die in dem Herren sterben" (Feierlich)
Elisabeth Schwarzkopf
00:10:13

Philharmonia Chorus (Reinhold Schmid, Chorus Master) - Philharmonia Orchestra - Ralph Downes, Organ - Otto Klemperer, Conductor - Johannes Brahms, Composer - Allan Ramsay, Remastering Engineer - Douglas Larter, Tonmeister - Walter Legge, Producer

1997 © 1998 EMI Records Ltd. A Warner Classics release, ℗ 1962, 1997 Parlophone Records Limited

Descriptif de l'album

« On ne saurait se passer de cette gravure EMI enregistrée en 1961, avec ses deux solistes mythiques, référence indiscutable. [...] Le Requiem de Klemperer n'a rien perdu de sa beauté ni de sa spiritualité. Puissance sans lourdeur, du grand spectacle narratif mais ultra personnel : c'est une fresque sur la douleur de l'humanité souffrante. Une cathédrale s'érige, portée par une flamme pleine d'espoir. Les forces du Philharmonique sont soumises à un geste grandiose, habité et inéluctable. [...] Que dire du solo d'Elisabeth Schwarzkopf ? Timbre et mots ne font qu'un, tout est lumière, noblesse et pure tendresse. Dietrich Fischer-Dieskau, voix et verbe impériaux, marque le cœur et l'esprit : le sentiment d'urgence se cale sur un chœur et un orchestre en ébullition. Magistral.» (Classica / "L'écoute en aveugle", janvier 2018)


On notera que Klemperer est assez proche des indications métronomiques données puis retirées par Brahms.

Détails de l'enregistrement original : Recorded 1961, Kingsway Hall, London : February 2, March 21-23 & 25, April 26

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Otto Klemperer

Otto Klemperer Conducts Mozart

Otto Klemperer

Mozart: Die Zauberflöte (The Magic Flute)

Otto Klemperer

Richard Wagner : Der fliegende Holländer

Otto Klemperer

Wolfgang Amadeus Mozart : Die Zauberflöte (La Flûte enchantée)

Otto Klemperer

Bach : Saint Matthew Passion

Otto Klemperer

Playlists

Dans la même thématique...

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

8 femmes qui ont marqué la musique électronique

Des pionnières de la musique concrète aux vedettes du clubbing du XXIe siècle, Qobuz revient sur le parcours de huit femmes qui ont marqué, chacune à leur manière, la musique électronique des cinquante dernières années.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Dans l'actualité...