Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Keziah Jones|Black Orpheus

Black Orpheus

Keziah Jones

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Black Orpheus fait inévitablement référence au célèbre Orfeu Negro de Marcel Camus (1959) adapté en film par l’auteur et mis en musique par le Brésilien Luiz Bonfa. Reprenant l’intitulé à son compte, Keziah Jones invite à un voyage dans l’espace, dans des contrées lointaines du continent noir où le soleil pesant mais vital est au rendez-vous . L’album se veut plus acoustique que le précédent Liquid Sunshine.

Emprunt de spiritualité et de mysticisme, il retrouve sa source en Africaine, comme dans « Kpafuca » ou « Orin O’Lomi ».  Keziah Jones semble ici habité par le fantôme de Fela, originaire comme lui de Lagos, et l’afro-beat est très présent. Le message est néanmoins plus poétique qu’engagé, comme le montrent les superbes  « Femiliarise » et « Beautiful Emilie ».

Le chanteur n’en oublie pas pour autant d’ajouter les ingrédients qui  lui sont propres, le rock , la soul , le funk façon fusion qui donne à sa musique une sonorité et un groove à nul autre pareils, comme le prouve le titre « AfroSurrealismForTheLadies ».

On le surprend même à chanter quelques phrases de Serge gainsbourg en français (Je suis venu te dire que je m’en vais…) dans « Wet Question ».


©Copyright Music Story Franck Phan 2021

Plus d'informations

Black Orpheus

Keziah Jones

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Afrosurrealismfortheladies
00:04:03

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

2
Kpafuca
00:03:51

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

3
Femiliarise
00:03:43

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

4
Wet Questions
00:04:18

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

5
Neptune
00:05:45

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

6
72 Kilos
00:03:52

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

7
All Praises
00:04:55

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

8
Beautiful Emilie
00:04:27

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

9
Sadness Is
00:03:36

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

10
Autumn Moon
00:03:58

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

11
Black Orpheus
00:01:37

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

12
Orin O'Lomi
00:10:19

Keziah Jones, Composer, MainArtist

2003 Because Music LC33186 2003 Because Music LC33186

Descriptif de l'album

Black Orpheus fait inévitablement référence au célèbre Orfeu Negro de Marcel Camus (1959) adapté en film par l’auteur et mis en musique par le Brésilien Luiz Bonfa. Reprenant l’intitulé à son compte, Keziah Jones invite à un voyage dans l’espace, dans des contrées lointaines du continent noir où le soleil pesant mais vital est au rendez-vous . L’album se veut plus acoustique que le précédent Liquid Sunshine.

Emprunt de spiritualité et de mysticisme, il retrouve sa source en Africaine, comme dans « Kpafuca » ou « Orin O’Lomi ».  Keziah Jones semble ici habité par le fantôme de Fela, originaire comme lui de Lagos, et l’afro-beat est très présent. Le message est néanmoins plus poétique qu’engagé, comme le montrent les superbes  « Femiliarise » et « Beautiful Emilie ».

Le chanteur n’en oublie pas pour autant d’ajouter les ingrédients qui  lui sont propres, le rock , la soul , le funk façon fusion qui donne à sa musique une sonorité et un groove à nul autre pareils, comme le prouve le titre « AfroSurrealismForTheLadies ».

On le surprend même à chanter quelques phrases de Serge gainsbourg en français (Je suis venu te dire que je m’en vais…) dans « Wet Question ».


©Copyright Music Story Franck Phan 2021

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones

...‘Til We Meet Again - Live

Norah Jones

Ghost Song

Cécile McLorin Salvant

Ghost Song Cécile McLorin Salvant

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan
À découvrir également
Par Keziah Jones

Rugged Covers

Keziah Jones

Rugged Covers Keziah Jones

Rhythm Is Love - Best Of

Keziah Jones

Captain Rugged

Keziah Jones

Captain Rugged Keziah Jones

Blufunk is a fact

Keziah Jones

Blufunk is a fact Keziah Jones

Lagos vs New York

Keziah Jones

Lagos vs New York Keziah Jones
Dans la même thématique...

Persona

Selah Sue

Persona Selah Sue

Dawn FM

The Weeknd

Dawn FM The Weeknd

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse

Collapsed In Sunbeams

Arlo Parks

KEYS

Alicia Keys

KEYS Alicia Keys
Les Grands Angles...
L'âge d'or du rap existe-t-il ?

Du milieu des années 80 à celui des années 90, le hip-hop a vécu une révolution artistique sans précédent. Une décennie d’une richesse alors inédite où brillera le talent de Public Enemy, De La Soul, N.W.A, Eric B & Rakim, A Tribe Called Quest et bien d’autres. Alors, le rap c'était mieux avant ?

Le Prince des années 80

Dans la famille funk, Prince Rogers Nelson, qui a nous a quittés il y a cinq ans, en avril 2016, fut un genre à lui seul. En presque 40 ans de carrière, il a réussi à mêler l’héritage des pères fondateurs (James Brown, Sly Stone et George Clinton) à des influences aussi bien rock’n’roll qu’électroniques voire jazz. Un groove exubérant et bluffant qui brilla essentiellement entre 1978 et 1988…

Daft Punk, plus rien à ajouter ?

Huit ans après “Random Access Memories”, qui transcendait le concept artistique lancé avec “Homework” en 1995, les Daft Punk ont dit stop. Comme s’il n’y avait plus de réinvention possible après ce dernier album, point d’orgue d’une carrière en forme de tribute à la pop culture des années 1970 et 1980.

Dans l'actualité...