Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Isaac Hayes|Black Moses

Black Moses

Isaac Hayes

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Black Moses est un disque d’arrangeur. Et de petit malin mégalomane, aussi. Pour ce qui est de la deuxième étiquette, convenons que Hayes a parfaitement su s’imposer comme le personnage emblématique, l’icône, que la communauté afro-américaine appelait de ses vœux. S’il faut pour cela se vêtir d’une djellaba à rayures (et les lunettes de soleil sont du plus bel effet dans l’ensemble), le prix à payer s’avère dérisoire.



En ce qui concerne l’aspect musical, notre client est une bête, incontestablement. Qu’il revisite Burt Bacharach (chez lui une habitude), le « Need to Belong to Someone » de Curtis Mayfield, ou un refrain de Kris Kristofferson, que nous explique t’il ? Que country, pop, ou soul, nulle étiquette n’a d’importance : ce sont Hayes, ses draperies et soieries (cordes, cuivres, et claviers, à la fois présentes, épaisses, et en suspension), qui priment.



Et tous les facteurs sont ici réunis pour offrir un grand disque : un chant en permanence en prélude d’orgasme (et, comme si cela ne suffisait pas, Isaac s’offre des chœurs féminins, les Hot Buttered Soul Unlimited), un sens du chanté-parlé qui génèrera toute une génération de rappers, la stratification des différents pupitres (le batteur Willie Hall s’avère alors le métronome le plus soyeux de la planète), dans une science après laquelle s’évertueront à courir tous les suiveurs du Maître, durant les années 70.



Le tout reste habile, et plus que cela, inventif, et plus que cela, fondamental. Entraîné par le hit single « Never Can Say Goodbye », l’album atteindra le sommet des classements de musique noire (et la cinquième position des charts pop). Et Moïse, quant à lui, se verra gratifié d’un Grammy Award de la meilleure performance instrumentale pop de l’année. De quoi marcher sur l’eau.








©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

Plus d'informations

Black Moses

Isaac Hayes

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Never Can Say Goodbye
00:05:10

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist - Clifton Davis, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

2
(They Long To Be) Close To You
00:09:05

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist - Burt Bacharach, Author - Hal David, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

3
Nothing Takes The Place Of You
00:05:31

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist - Patrick Robinson, ComposerLyricist - Toussaint McCall, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

4
Man's Temptation
00:05:01

Isaac Hayes, Producer, MainArtist - Curtis Mayfield, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

5
Part-Time Love
00:08:34

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist - Clay Hammond, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

6
Medley: Ike's Rap IV / A Brand New Me
00:09:43

Kenneth Gamble, ComposerLyricist - Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Jerry Butler, ComposerLyricist - Theresa Bell, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

7
Going In Circles
00:07:01

Anita Poree, ComposerLyricist - Jerry Peters, ComposerLyricist - Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

DISQUE 2

1
Never Gonna Give You Up
00:05:50

Kenneth Gamble, ComposerLyricist - Isaac Hayes, Producer, MainArtist - Jerry Butler, ComposerLyricist - LEON HUFF, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

2
Medley: Ike's Rap II / Help Me Love
00:07:33

Luther Ingram, ComposerLyricist - Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Tommy Tate, ComposerLyricist - Johnny Baylor, ComposerLyricist - Mickey Gregory, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

3
Need To Belong To Someone
00:05:16

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist - Curtis Mayfield, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

4
Good Love 6-9-9-6-9
00:05:18

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Mickey Gregory, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

5
Medley: Ike's Rap III / Your Love Is So Doggone Good
00:09:19

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Dee Ervin, ComposerLyricist - Rudy Love, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

6
For The Good Times
00:05:22

Kris Kristofferson, ComposerLyricist - Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

7
I'll Never Fall In Love Again
00:04:57

Isaac Hayes, Producer, Recording Producer, MainArtist - Burt Bacharach, ComposerLyricist - Hal David, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

Descriptif de l'album

Black Moses est un disque d’arrangeur. Et de petit malin mégalomane, aussi. Pour ce qui est de la deuxième étiquette, convenons que Hayes a parfaitement su s’imposer comme le personnage emblématique, l’icône, que la communauté afro-américaine appelait de ses vœux. S’il faut pour cela se vêtir d’une djellaba à rayures (et les lunettes de soleil sont du plus bel effet dans l’ensemble), le prix à payer s’avère dérisoire.



En ce qui concerne l’aspect musical, notre client est une bête, incontestablement. Qu’il revisite Burt Bacharach (chez lui une habitude), le « Need to Belong to Someone » de Curtis Mayfield, ou un refrain de Kris Kristofferson, que nous explique t’il ? Que country, pop, ou soul, nulle étiquette n’a d’importance : ce sont Hayes, ses draperies et soieries (cordes, cuivres, et claviers, à la fois présentes, épaisses, et en suspension), qui priment.



Et tous les facteurs sont ici réunis pour offrir un grand disque : un chant en permanence en prélude d’orgasme (et, comme si cela ne suffisait pas, Isaac s’offre des chœurs féminins, les Hot Buttered Soul Unlimited), un sens du chanté-parlé qui génèrera toute une génération de rappers, la stratification des différents pupitres (le batteur Willie Hall s’avère alors le métronome le plus soyeux de la planète), dans une science après laquelle s’évertueront à courir tous les suiveurs du Maître, durant les années 70.



Le tout reste habile, et plus que cela, inventif, et plus que cela, fondamental. Entraîné par le hit single « Never Can Say Goodbye », l’album atteindra le sommet des classements de musique noire (et la cinquième position des charts pop). Et Moïse, quant à lui, se verra gratifié d’un Grammy Award de la meilleure performance instrumentale pop de l’année. De quoi marcher sur l’eau.








©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Isaac Hayes

My Pretty Limit

Isaac Hayes

My Pretty Limit Isaac Hayes

Shaft

Isaac Hayes

Shaft Isaac Hayes

Hot Buttered Soul

Isaac Hayes

Hot Buttered Soul Isaac Hayes

The Isaac Hayes Movement

Isaac Hayes

Nobody Needs Me

Isaac Hayes

Nobody Needs Me Isaac Hayes

Playlists

Dans la même thématique...

Horsepower For The Streets

Jonathan Jeremiah

Horsepower For The Streets Jonathan Jeremiah

If Words Were Flowers

Curtis Harding

If Words Were Flowers Curtis Harding

Bad

Michael Jackson

Bad Michael Jackson

Figurine

WAYNE SNOW

Figurine WAYNE SNOW

Thriller

Michael Jackson

Thriller Michael Jackson
Les Grands Angles...
Comment Kanye West a renversé le hip-hop

En vingt ans, Kanye West a plusieurs fois changé le cours du rap et influencé comme très peu de ses contemporains la pop de son époque. Il a collaboré avec Paul McCartney, Rick Rubin, Daft Punk ou Rihanna, relancé les carrières de Jay-Z et Common, révélé Kid Cudi ou John Legend et est une influence majeure pour des artistes tels que Childish Gambino, Drake ou The Weeknd. Retour sur la carrière d’un artiste qui reste une énigme.

Kamasi Washington, le sax des Anges

Un triple album l’a placé au sommet en 2015 (“The Eric”), et il est revenu avec un double en 2018, le tout aussi réussi “Heaven and Earth” ! Kamasi Washington intrigue et charme par-delà la jazzosphère. Aux côtés de Kendrick Lamar et Snoop Dogg mais surtout à la tête du collectif West Coast Get Down, le charismatique saxophoniste de Los Angeles souffle un vent de folie sur la scène jazz contemporaine.

Curtis Mayfield, Black Music Matters

Guitariste esthète adulé par Hendrix, chanteur au falsetto démentiel vénéré par Prince et songwriter de haute volée, Curtis Mayfield sculptait des symphonies mêlant funk, gospel et soul en cinémascope. Vingt ans après sa mort, sa musique engagée colle toujours aussi bien à l’Amérique.

Dans l'actualité...