Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

AC/DC - Black Ice

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Black Ice

AC/DC

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Tous les fans de la planète ont ressorti la casquette, enfilé le short, bourré le sac à dos de victuailles indispensables et de médiators. Ils se bousculent déjà pour monter dans le wagon de tête du « Rock'n'roll Train », titre d'ouverture et simple de lancement de Black Ice, le 15éme album studio des chenapans du hard rock.

« Rock'n'roll Train » justement n'est heureusement pas représentatif de l'album, c'est du AC/DC de fond de classe, du riff paresseux, vite envoyé, trop classique. Les choses sérieuses commencent avec le lourd « Skies On Fire » futur hymne pour jour tombant sur les stades en délire. Brian Johnson, la gargouille humaine, bonifie son chant d'album en album et le titre rappelle l'inspiration de l'époque Dirty Deeds Done Dirt Cheap.

Angus Young commence à être chaud, « Big Jack » en fait les frais, tandis que la section rythmique érige un mur du son dont seuls aujourd'hui Malcolm Young, Cliff Williams et Phil Rudd ont le secret.

« Anything Goes » est un morceau de transition, vaguement pop, il permet tout juste à l'auditeur de reprendre des forces. Voici venir le monstrueux « War Machine » que tout fan est impatient d'entendre en concert, probablement un des meilleurs titres d'AC/DC depuis...Back In Black ? En tout cas, la veine est là, pleine d'une glace noire qui jaillit à la face des spectateurs. L'inspiration est présente, AC/DC est bien le plus grand groupe de boogie rock de tous les temps.

Il faut bien un « Smash N' Grab » pour se remettre, tempo moyen pour un titre efficace où encore une fois Brian Johnson occupe le devant de la scène. Mais combien de guitares Angus Young a t'il ? Jamais la variété des sons qu'il utilise n'a été aussi étendue. Grandiose.

« Spoilin' For a Fight » à de faux airs à la « Let There Be Rock », le type de tempo qui met tout le monde à genoux sans coup férir. Attention, les cinq d'AC/DC ont chaussés leurs « rockin' shoes », prière de courir vite.

La roue tourne avec « Wheels », agréable mais légèrement brouillon. Mais « Decibel » promet de crever bien des tympans, à nouveau un tempo appuyé, gras, une guitare sautillante, AC/DC n'ont pas besoin de gadgets pour innover, pas besoin de suivre des modes pour exister, ils sont le rock'n'roll que des millions de fans aiment retrouver, intact et renouvelé à la fois.

La guitare d'Angus Young se fait bluesy pour « Stormy May Day » qui évoque du Nazareth période Razamanaz (Nazareth partagent des origines écossaises avec les frères Young), vraiment un très bon morceau. « She Likes Rock'n'roll » apparaît fade à la suite, mais le titre peut être transcendé par la scène, Brian johnson est prêt à faire chanter la foule, Angus Young court déjà le long d'interminables passerelles.

« Money Made » renoue avec un tempo moyen qui sied si bien à AC/DC, net et sans bavure. Une ballade ? Une ballade ! « Rock'n'roll Dream » commence comme une ballade, Malcolm Young fait monter le rythme doucement, Brian Johnson s'autorise d'inédites vocalises. Pour AC/DC, « Rock'n'roll Dream » a des allures de titre expérimental, les trop beaux rêves peuvent être trompeurs.

« Rocking All The Way » relance la machine immédiatement, le dénouement est proche, la gare est en vue, les réserves de la précieuse Black Ice sont à portée de main. « Black Ice » est introduit par Angus Young, Brian Johnson dialogue avec la guitare de l'écolier vicieux, le short descend sur les hanches, la fessée est proche pour le voleur de l'étrange substance. Huit ans d'attente et enfin le 20 octobre 2008, les fans du monde entier peuvent verser Black Ice dans leur boisson favorite. Un dernier break de batterie et tout s'arrête soudain.

Mais il faut encore patienter, la tournée mondiale commence le 28 octobre aux Etats unis, Black Ice est un apéritif à consommer sans modération, le Grand Cru d'AC/DC en concert est pour bientôt.
© ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015

Plus d'informations

Black Ice

AC/DC

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Rock N Roll Train
00:04:20

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

2008 Leidseplein Presse, B.V.

2
Skies on Fire
00:03:34

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

3
Big Jack
00:03:57

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

4
Anything Goes
00:03:22

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

5
War Machine
00:03:10

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

6
Smash N Grab
00:04:06

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

7
Spoilin' for a Fight
00:03:17

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar - Malcolm Young, Composer, Guitar - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.)

8
Wheels
00:03:28

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

9
Decibel
00:03:34

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

10
Stormy May Day
00:03:10

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

11
She Likes Rock N Roll
00:03:53

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

12
Money Made
00:04:15

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

13
Rock N Roll Dream
00:04:41

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

14
Rocking All the Way
00:03:22

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

15
Black Ice
00:03:25

AC/DC, Associated Performer, Main Artist - Angus Young, Composer, Guitar, Lyricist - Malcolm Young, Composer, Guitar, Lyricist - Brian Johnson - Cliff Williams, Bass Guitar - Phil Rudd, Drums - Brendan O'Brien, Producer - Mike Fraser, Engineer, Mixing Engineer - Eric Mosher, Assistant Engineer - George Marino, Mastering Engineer - Billy Bowers, Engineer

(P) 2008 Leidseplein Presse B.V.

Descriptif de l'album

Tous les fans de la planète ont ressorti la casquette, enfilé le short, bourré le sac à dos de victuailles indispensables et de médiators. Ils se bousculent déjà pour monter dans le wagon de tête du « Rock'n'roll Train », titre d'ouverture et simple de lancement de Black Ice, le 15éme album studio des chenapans du hard rock.

« Rock'n'roll Train » justement n'est heureusement pas représentatif de l'album, c'est du AC/DC de fond de classe, du riff paresseux, vite envoyé, trop classique. Les choses sérieuses commencent avec le lourd « Skies On Fire » futur hymne pour jour tombant sur les stades en délire. Brian Johnson, la gargouille humaine, bonifie son chant d'album en album et le titre rappelle l'inspiration de l'époque Dirty Deeds Done Dirt Cheap.

Angus Young commence à être chaud, « Big Jack » en fait les frais, tandis que la section rythmique érige un mur du son dont seuls aujourd'hui Malcolm Young, Cliff Williams et Phil Rudd ont le secret.

« Anything Goes » est un morceau de transition, vaguement pop, il permet tout juste à l'auditeur de reprendre des forces. Voici venir le monstrueux « War Machine » que tout fan est impatient d'entendre en concert, probablement un des meilleurs titres d'AC/DC depuis...Back In Black ? En tout cas, la veine est là, pleine d'une glace noire qui jaillit à la face des spectateurs. L'inspiration est présente, AC/DC est bien le plus grand groupe de boogie rock de tous les temps.

Il faut bien un « Smash N' Grab » pour se remettre, tempo moyen pour un titre efficace où encore une fois Brian Johnson occupe le devant de la scène. Mais combien de guitares Angus Young a t'il ? Jamais la variété des sons qu'il utilise n'a été aussi étendue. Grandiose.

« Spoilin' For a Fight » à de faux airs à la « Let There Be Rock », le type de tempo qui met tout le monde à genoux sans coup férir. Attention, les cinq d'AC/DC ont chaussés leurs « rockin' shoes », prière de courir vite.

La roue tourne avec « Wheels », agréable mais légèrement brouillon. Mais « Decibel » promet de crever bien des tympans, à nouveau un tempo appuyé, gras, une guitare sautillante, AC/DC n'ont pas besoin de gadgets pour innover, pas besoin de suivre des modes pour exister, ils sont le rock'n'roll que des millions de fans aiment retrouver, intact et renouvelé à la fois.

La guitare d'Angus Young se fait bluesy pour « Stormy May Day » qui évoque du Nazareth période Razamanaz (Nazareth partagent des origines écossaises avec les frères Young), vraiment un très bon morceau. « She Likes Rock'n'roll » apparaît fade à la suite, mais le titre peut être transcendé par la scène, Brian johnson est prêt à faire chanter la foule, Angus Young court déjà le long d'interminables passerelles.

« Money Made » renoue avec un tempo moyen qui sied si bien à AC/DC, net et sans bavure. Une ballade ? Une ballade ! « Rock'n'roll Dream » commence comme une ballade, Malcolm Young fait monter le rythme doucement, Brian Johnson s'autorise d'inédites vocalises. Pour AC/DC, « Rock'n'roll Dream » a des allures de titre expérimental, les trop beaux rêves peuvent être trompeurs.

« Rocking All The Way » relance la machine immédiatement, le dénouement est proche, la gare est en vue, les réserves de la précieuse Black Ice sont à portée de main. « Black Ice » est introduit par Angus Young, Brian Johnson dialogue avec la guitare de l'écolier vicieux, le short descend sur les hanches, la fessée est proche pour le voleur de l'étrange substance. Huit ans d'attente et enfin le 20 octobre 2008, les fans du monde entier peuvent verser Black Ice dans leur boisson favorite. Un dernier break de batterie et tout s'arrête soudain.

Mais il faut encore patienter, la tournée mondiale commence le 28 octobre aux Etats unis, Black Ice est un apéritif à consommer sans modération, le Grand Cru d'AC/DC en concert est pour bientôt.
© ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane

The Black Saint And The Sinner Lady

Charles Mingus

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

The Blues And The Abstract Truth

Oliver Nelson

À découvrir également
Par AC/DC

Power Up

AC/DC

Power Up AC/DC

Back In Black

AC/DC

Highway To Hell

AC/DC

The Razors Edge

AC/DC

High Voltage

AC/DC

High Voltage AC/DC

Playlists

Dans la même thématique...

Live at Knebworth 1990

Pink Floyd

Letter To You

Bruce Springsteen

Letter To You Bruce Springsteen

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

Abbey Road (Super Deluxe Edition)

The Beatles

The Battle at Garden's Gate

Greta Van Fleet

The Battle at Garden's Gate Greta Van Fleet
Les Grands Angles...
La révolution des Talking Heads

Quarante ans après, la folie funky du “Remain in Light” de la bande de David Byrne a conservé toute sa force. Ce post-punk cérébral propulsé sur un dancefloor cosmopolite a même nourri l’ADN de milliers de groupes comme LCD Soundsystem, Vampire Weekend ou Arcade Fire. Avec ce 4e album produit par Brian Eno, les Talking Heads ont fait leur révolution. Et celle du rock.

Daft Punk, plus rien à ajouter ?

Huit ans après “Random Access Memories”, qui transcendait le concept artistique lancé avec “Homework” en 1995, les Daft Punk ont dit stop. Comme s’il n’y avait plus de réinvention possible après ce dernier album, point d’orgue d’une carrière en forme de tribute à la pop culture des années 1970 et 1980.

Metallica, le sentier de la gloire

Avec 125 millions d’albums vendus à travers le monde, dont une trentaine de millions pour le “Black Album”, Metallica est l’un des phénomènes pop les plus inattendus des 50 dernières années. Comment un groupe de metal aux chansons structurées de manière aussi alambiquée est-il parvenu à se jucher au niveau des produits de Madonna ou Michael Jackson ? Avec de l’intuition et beaucoup de détermination. Retour aux sources du groupe de metal le plus important de l’histoire.

Dans l'actualité...