Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Miles Davis|Bitches Brew

Bitches Brew

Miles Davis

Livret numérique

Disponible en
24-Bit/96 kHz Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Le travail rythmique de In a Silent Way avait plus que posé les bases d’une nouvelle ère. Mais tout bascule vraiment l’été de cette même année 1969, lorsque Miles Davis s’enferme avec 12 musiciens pour enregistrer ce qui deviendra l’emblématique double album Bitches Brew, qui paraît en avril 1970. Le carambolage entre jazz, rhythm’n’blues, funk et rock’n’roll est violent. Ce que le public entend ne ressemble à rien. Ou plutôt à un tour de magie de plus de 90 minutes au cours duquel le trompettiste prouve qu’il a digéré Hendrix, le funk, le rock, le blues et une bonne partie de l’histoire du jazz. Malgré cette ouverture d’esprit, il ne détournera jamais la majorité du jeune public, pas assez mûre pour la complexité de son discours électrique. De leur côté, les puristes estiment que Miles vend son âme au diable, certains l’accusant de sombrer dans le commercial. Pures divagations, tant cette musique extrême et extrémiste est éloignée des standards de diffusion des radios américaines, et maltraite les tympans curieux. Une fois de plus, Miles et ses complices passent des heures en studio à improviser autour de motifs et de suites d’accords simples, sans aucun arrangement préalable. « C’était comme un orchestre », expliquera le batteur Lenny White. « Et Miles en était le chef. Chacun portait un casque pour bien entendre tous les autres. Pas d’invités, ni de photographes admis lors des sessions. » Si le maître de cérémonie donne carte blanche à ses sidemen, on peut parfois l’entendre sur le disque, au loin, lâchant quelques consignes. Même son jeu, habituellement cool, est bien plus incisif, voire agressif. En plus des fidèles Wayne Shorter au saxophone, Dave Holland à la basse, Chick Corea au piano électrique et Jack DeJohnette à la batterie, les six thèmes de Bitches Brew réunissent Joe Zawinul, John McLaughlin, Larry Young, Lenny White, Don Alias, Juma Santos et Bennie Maupin. L’autre personnage central, c’est le studio d’enregistrement. Boucles, effets, chambre d’écho et dizaine de collages, Miles et son producteur Teo Macero passent des heures à sculpter cette orgie électrique. Jusqu’à l’overdose comme sur Pharoah’s Dance, composé de 19 éléments séparés ! Un pianiste et un batteur dans la piste de droite. Un autre pianiste et un autre batteur dans la gauche. Bitches Brew est l’œuvre de tous les possibles ! On est loin de la bonne vieille jam-session jazz captée en une seule prise… À l’arrivée, le résultat, sombre et envoûtant, n’est ni purement rock, ni purement funk, ni purement jazz d’ailleurs. Il est… autre ! © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Bitches Brew

Miles Davis

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,49€/mois

1
Pharaoh's Dance
00:20:07

Miles Davis, Associated Performer, Main Artist, Trumpet - Teo Macero, Producer - John McLaughlin, Guitar - Joe Zawinul, Composer, Piano - Michael Cuscuna, Executive Producer - Harvey Brooks, Bass Guitar - Bob Beldon - Lenny White, Drums - Mark Wilder, Mastering Engineer, Re-Mixer - Jack DeJohnette, Drums - Frank Laico, Recording Engineer - Don Alias, Congas - Stan Tonkel, Recording Engineer - Jumma Santos, Shaker - Chick Corea, Piano - Larry Young, Piano - Dave Holland, Bass - Wayne Shorter, Soprano Saxophone - Bennie Maupin, Bass Clarinet

Originally released 1970. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

2
Bitches Brew
00:26:59

Miles Davis, Associated Performer, Composer, Main Artist, Trumpet - Teo Macero, Producer - John McLaughlin, Guitar - Michael Cuscuna, Executive Producer - Harvey Brooks, Bass Guitar - Bob Beldon - Lenny White, Drums - Mark Wilder, Mastering Engineer, Re-Mixer - Jack DeJohnette, Drums - Frank Laico, Recording Engineer - Don Alias, Congas - Stan Tonkel, Recording Engineer - Jumma Santos, Shaker - Joe Zawinul, Piano - Chick Corea, Piano - Dave Holland, Bass - Wayne Shorter, Soprano Saxophone - Bennie Maupin, Bass Clarinet

Originally released 1970. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

DISQUE 2

1
Spanish Key
00:17:31

Miles Davis, Associated Performer, Composer, Main Artist, Trumpet - Teo Macero, Producer - John McLaughlin, Guitar - Michael Cuscuna, Executive Producer - Harvey Brooks, Bass Guitar - Bob Beldon - Lenny White, Drums - Mark Wilder, Mastering Engineer, Re-Mixer - Jack DeJohnette, Drums - Frank Laico, Recording Engineer - Don Alias, Congas - Stan Tonkel, Recording Engineer - Jumma Santos, Shaker - Joe Zawinul, Piano - Chick Corea, Piano - Larry Young, Piano - Dave Holland, Bass - Wayne Shorter, Soprano Saxophone - Bennie Maupin, Bass Clarinet

Originally released 1970. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

2
John McLaughlin
00:04:27

Miles Davis, Associated Performer, Composer, Main Artist, Trumpet - Teo Macero, Producer - John McLaughlin, Guitar - Michael Cuscuna, Executive Producer - Harvey Brooks, Bass Guitar - Bob Beldon - Lenny White, Drums - Jack DeJohnette, Drums - Don Alias, Congas - Jumma Santos, Shaker - Joe Zawinul, Piano - Chick Corea, Piano - Dave Holland, Bass - Wayne Shorter, Soprano Saxophone - Bennie Maupin, Bass Clarinet

Originally released 1970. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

3
Miles Runs the Voodoo Down
00:14:06

Miles Davis, Associated Performer, Composer, Main Artist, Trumpet - Teo Macero, Producer - John McLaughlin, Guitar - Dave Holland, Bass Guitar - Harvey Brooks, Bass Guitar - Lenny White, Percussion - Don Alias, Drums - Jack DeJohnette, Drums - Jumma Santos, Congas - Joe Zawinul, Piano - Chick Corea, Piano - Wayne Shorter, Soprano Saxophone - Bennie Maupin, Bass Clarinet

Originally released 1970. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

4
Sanctuary
00:10:54

Miles Davis, Associated Performer, Main Artist, Trumpet - Teo Macero, Producer - Wayne Shorter, Composer, Soprano Saxophone - Jack DeJohnette, Drums - Don Alias, Congas - Jumma Santos, Shaker - Joe Zawinul, Piano - Chick Corea, Piano - Dave Holland, Bass

Originally released 1970. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

Chronique

Le travail rythmique de In a Silent Way avait plus que posé les bases d’une nouvelle ère. Mais tout bascule vraiment l’été de cette même année 1969, lorsque Miles Davis s’enferme avec 12 musiciens pour enregistrer ce qui deviendra l’emblématique double album Bitches Brew, qui paraît en avril 1970. Le carambolage entre jazz, rhythm’n’blues, funk et rock’n’roll est violent. Ce que le public entend ne ressemble à rien. Ou plutôt à un tour de magie de plus de 90 minutes au cours duquel le trompettiste prouve qu’il a digéré Hendrix, le funk, le rock, le blues et une bonne partie de l’histoire du jazz. Malgré cette ouverture d’esprit, il ne détournera jamais la majorité du jeune public, pas assez mûre pour la complexité de son discours électrique. De leur côté, les puristes estiment que Miles vend son âme au diable, certains l’accusant de sombrer dans le commercial. Pures divagations, tant cette musique extrême et extrémiste est éloignée des standards de diffusion des radios américaines, et maltraite les tympans curieux. Une fois de plus, Miles et ses complices passent des heures en studio à improviser autour de motifs et de suites d’accords simples, sans aucun arrangement préalable. « C’était comme un orchestre », expliquera le batteur Lenny White. « Et Miles en était le chef. Chacun portait un casque pour bien entendre tous les autres. Pas d’invités, ni de photographes admis lors des sessions. » Si le maître de cérémonie donne carte blanche à ses sidemen, on peut parfois l’entendre sur le disque, au loin, lâchant quelques consignes. Même son jeu, habituellement cool, est bien plus incisif, voire agressif. En plus des fidèles Wayne Shorter au saxophone, Dave Holland à la basse, Chick Corea au piano électrique et Jack DeJohnette à la batterie, les six thèmes de Bitches Brew réunissent Joe Zawinul, John McLaughlin, Larry Young, Lenny White, Don Alias, Juma Santos et Bennie Maupin. L’autre personnage central, c’est le studio d’enregistrement. Boucles, effets, chambre d’écho et dizaine de collages, Miles et son producteur Teo Macero passent des heures à sculpter cette orgie électrique. Jusqu’à l’overdose comme sur Pharoah’s Dance, composé de 19 éléments séparés ! Un pianiste et un batteur dans la piste de droite. Un autre pianiste et un autre batteur dans la gauche. Bitches Brew est l’œuvre de tous les possibles ! On est loin de la bonne vieille jam-session jazz captée en une seule prise… À l’arrivée, le résultat, sombre et envoûtant, n’est ni purement rock, ni purement funk, ni purement jazz d’ailleurs. Il est… autre ! © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Daser: Missa Pater noster & Other Works

Cinquecento

Morning Star: Music for Epiphany Down the Ages

Owain Park

Debussy: Études & Pour le piano

Steven Osborne

Tellefsen & Kalkbrenner: Piano Concertos (Hyperion Romantic Piano Concerto 86)

Howard Shelley

À découvrir également
Par Miles Davis

'Round About Midnight

Miles Davis

Miles Davis Quintet in Concert Live at the Olympia, Paris, November 30 - 1957 (Live)

Miles Davis

Ascenseur pour l'échafaud

Miles Davis

Turnaround: Rare Miles From The Complete On The Corner Sessions

Miles Davis

Kind Of Blue

Miles Davis

Kind Of Blue Miles Davis

Playlists

Dans la même thématique...

Other Doors

Soft Machine

Other Doors Soft Machine

Jump!

Céline Bonacina

Jump! Céline Bonacina

Breezin'

George Benson

Breezin' George Benson

Empire Central

Snarky Puppy

Empire Central Snarky Puppy

Head Hunters

Herbie Hancock

Head Hunters Herbie Hancock