Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Chloë Hanslip - Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3

Chloë Hanslip and Danny Driver

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Pour ce troisième volume de leur intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven, Chloë Hanslip et Danny Driver ratissent large, du moins dans la vie et l’œuvre du compositeur : ils commencent par une des premières sonates, appartenant encore au XVIIIe siècle et dans laquelle révérence est faite à Haydn – la Sonate Op. 12 No. 2. Suit, dans le désordre chronologique certes mais on comprendra ensuite le pourquoi du comment, l’ultime sonate de 1812, l’Op. 96, écrite dix ans après la précédente incursion du génial sourd dans le domaine de la sonate pour violon et piano. On est ici à l’époque de la Septième Symphonie, autrement dit la très grande maturité ; certes, la dimension symphonique saute aux oreilles, mais Beethoven se garde d’en faire une sorte de concerto dans lequel le violon serait « accompagné » par le piano : ici, les deux protagonistes sont au même niveau de discours. L’album se termine avec la célèbre Sonate « à Kreutzer », du nom du dédicataire. Pauvre Bridgetower qui avait créé l’œuvre en 1803 avec le compositeur au piano ! La première dédicace lui était bien dévolue, mais les deux hommes se brouillèrent peu après et c’est Kreutzer à qui échut l’honneur. Sans qu’il ne l’eût jamais jouée, le comble ! Peu importe, certes ; le plus étonnant est l’intense maturité du propos, qui ne laisse jamais imaginer que la sonate est l’œuvre d’un personnage de trente-deux ans. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3

Chloë Hanslip

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Violin Sonata No. 2 (Ludwig van Beethoven)

1
Violin Sonata Op. 12/2: I. Allegro vivace 00:06:18

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

2
Violin Sonata Op. 12/2: II. Andante 00:04:56

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

3
Violin Sonata Op. 12/2: III. Allegro vivace 00:05:33

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

Violin Sonata No. 10, Op. 96 (Ludwig van Beethoven)

4
I. Allegro moderato 00:11:07

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

5
II. Adagio espressivo 00:05:45

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

6
III. Scherzo. Allegro 00:02:01

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

7
IV. Poco allegretto 00:08:30

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

Violin Sonata No. 9 in A Major, Op. 47 'Kreutzer' (Ludwig van Beethoven)

8
I. Adagio sostenuto 00:13:35

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

9
II. Andante con variazione 00:14:32

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

10
III. Finale. Presto 00:08:40

Ludwig van Beethoven, Composer - Chloë Hanslip, MainArtist - Danny Driver, MainArtist

2018 Rubicon Classics 2018 Chloe Hanslip & Danny Driver

Descriptif de l'album

Pour ce troisième volume de leur intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven, Chloë Hanslip et Danny Driver ratissent large, du moins dans la vie et l’œuvre du compositeur : ils commencent par une des premières sonates, appartenant encore au XVIIIe siècle et dans laquelle révérence est faite à Haydn – la Sonate Op. 12 No. 2. Suit, dans le désordre chronologique certes mais on comprendra ensuite le pourquoi du comment, l’ultime sonate de 1812, l’Op. 96, écrite dix ans après la précédente incursion du génial sourd dans le domaine de la sonate pour violon et piano. On est ici à l’époque de la Septième Symphonie, autrement dit la très grande maturité ; certes, la dimension symphonique saute aux oreilles, mais Beethoven se garde d’en faire une sorte de concerto dans lequel le violon serait « accompagné » par le piano : ici, les deux protagonistes sont au même niveau de discours. L’album se termine avec la célèbre Sonate « à Kreutzer », du nom du dédicataire. Pauvre Bridgetower qui avait créé l’œuvre en 1803 avec le compositeur au piano ! La première dédicace lui était bien dévolue, mais les deux hommes se brouillèrent peu après et c’est Kreutzer à qui échut l’honneur. Sans qu’il ne l’eût jamais jouée, le comble ! Peu importe, certes ; le plus étonnant est l’intense maturité du propos, qui ne laisse jamais imaginer que la sonate est l’œuvre d’un personnage de trente-deux ans. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Barbara Alexandre Tharaud
Bach: Goldberg Variations Alexandre Tharaud
Munich 2016 Keith Jarrett
À découvrir également
Par Chloë Hanslip

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alpha : vingt ans, dix moments

Depuis les débuts de Qobuz en 2008, Alpha est un de nos labels favoris pour son exigence artistique, la qualité régulière de ses productions, ses propositions de répertoires parfois audacieuses et la qualité de ses livrets. On ne pouvait donc manquer le 20e anniversaire de la maison. Voici quelques pistes pour découvrir la richesse de cet étonnant catalogue.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Dans l'actualité...