Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Martin Helmchen - Beethoven: Concerto No.3 & Triple Concerto

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven: Concerto No.3 & Triple Concerto

Martin Helmchen, Deutsches Symphonie-Orchester Berlin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

On retrouve, dans ce troisième et dernier volet de la nouvelle intégrale des Concertos avec piano de Beethoven chez Alpha Classics, toutes les qualités qui la distingueront définitivement au crépuscule de l'année Beethoven, une grande élégance se double d’un art du phrasé rayonnant.
Ici, c'est sans doute le Concerto pour piano, violon et violoncelle qui se distingue immédiatement. Retrouvant pour l'occasion deux de ses partenaires réguliers en musique de chambre, la violoniste Antje Weithaas et la violoncelliste Marie-Elisabeth Hecker, le pianiste Martin Helmchen dialogue dans une grande fluidité avec ses comparses, et les trois musiciens évitent ce combat de loups souvent audible dans nombre d'enregistrements concurrents ou historiques, et infusent avant tout l’esprit de la musique de chambre dans cette partition souvent dédaignée du Maître de Bonn. N’est-ce pas plutôt un vrai trio, avec accompagnement d'orchestre, comme les premières sonates avec violoncelle (Op. 5 par exemple) et violon (Op. 12) sont en réalité des Sonates pour clavier avec accompagnement de clavier ? Sans doute semblent l’affirmer les trois musiciens, avec l’assentiment du très informé Andrew Manze. La prise de son, par ailleurs, n’accorde pas au clavier une place prépondérante, permettant aux deux solistes à cordes la possibilité d’exprimer en accord la veine incroyablement lyrique de l’œuvre (Largo).
Le Troisième Concerto, publié en 1804, inaugure la période médiane du compositeur qui s’éloigne ici définitivement du modèle mozartien, même si le second mouvement, cet émouvant Largo écrit peut-être dans le sillage du Testament de Heiligenstadt, reste un merveilleux hommage à son aîné ; mais dès l’ouverture de l’Allegro con brio, tout le monde aura déjà compris que l’histoire du piano concertant est désormais entrée dans une nouvelle ère.
Si intelligent dans les deux premiers concertos, Martin Helmchen ne force jamais le trait dans ce Troisième Concerto, jamais totalement mozartien, jamais non plus impérial (au sens du dernier concerto, « L’Empereur »). Une idée du style comme peu de pianistes la manifestent aujourd’hui : cette intégrale maintenant achevée restera saisissante pour première raison. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven: Concerto No.3 & Triple Concerto

Martin Helmchen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto No.3 in C minor, Op.37 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro con brio
Martin Helmchen
00:16:51

Ludwig van Beethoven, Composer - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, MainArtist - Andrew Manze, MainArtist - Martin Helmchen, MainArtist

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Rbbkultur & Alpha Classics / Outhere Music France

2
II. Largo
Martin Helmchen
00:08:15

Ludwig van Beethoven, Composer - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, MainArtist - Andrew Manze, MainArtist - Martin Helmchen, MainArtist

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Rbbkultur & Alpha Classics / Outhere Music France

3
III. Rondo. Allegro – Presto
Martin Helmchen
00:09:26

Ludwig van Beethoven, Composer - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, MainArtist - Andrew Manze, MainArtist - Martin Helmchen, MainArtist

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Rbbkultur & Alpha Classics / Outhere Music France

Triple Concerto in C Major, Op.56 (Ludwig van Beethoven)

4
I. Allegro
Antje Weithaas
00:17:28

Ludwig van Beethoven, Composer - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, MainArtist - Antje Weithaas, MainArtist - Martin Helmchen, MainArtist - Marie-Elisabeth Hecker, MainArtist

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Rbbkultur & Alpha Classics / Outhere Music France

5
II. Largo
Antje Weithaas
00:04:48

Ludwig van Beethoven, Composer - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, MainArtist - Antje Weithaas, MainArtist - Martin Helmchen, MainArtist - Marie-Elisabeth Hecker, MainArtist

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Rbbkultur & Alpha Classics / Outhere Music France

6
III. Rondo alla Polacca
Antje Weithaas
00:13:10

Ludwig van Beethoven, Composer - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, MainArtist - Antje Weithaas, MainArtist - Martin Helmchen, MainArtist - Marie-Elisabeth Hecker, MainArtist

2020 Alpha Classics / Outhere Music France 2020 Rbbkultur & Alpha Classics / Outhere Music France

Descriptif de l'album

On retrouve, dans ce troisième et dernier volet de la nouvelle intégrale des Concertos avec piano de Beethoven chez Alpha Classics, toutes les qualités qui la distingueront définitivement au crépuscule de l'année Beethoven, une grande élégance se double d’un art du phrasé rayonnant.
Ici, c'est sans doute le Concerto pour piano, violon et violoncelle qui se distingue immédiatement. Retrouvant pour l'occasion deux de ses partenaires réguliers en musique de chambre, la violoniste Antje Weithaas et la violoncelliste Marie-Elisabeth Hecker, le pianiste Martin Helmchen dialogue dans une grande fluidité avec ses comparses, et les trois musiciens évitent ce combat de loups souvent audible dans nombre d'enregistrements concurrents ou historiques, et infusent avant tout l’esprit de la musique de chambre dans cette partition souvent dédaignée du Maître de Bonn. N’est-ce pas plutôt un vrai trio, avec accompagnement d'orchestre, comme les premières sonates avec violoncelle (Op. 5 par exemple) et violon (Op. 12) sont en réalité des Sonates pour clavier avec accompagnement de clavier ? Sans doute semblent l’affirmer les trois musiciens, avec l’assentiment du très informé Andrew Manze. La prise de son, par ailleurs, n’accorde pas au clavier une place prépondérante, permettant aux deux solistes à cordes la possibilité d’exprimer en accord la veine incroyablement lyrique de l’œuvre (Largo).
Le Troisième Concerto, publié en 1804, inaugure la période médiane du compositeur qui s’éloigne ici définitivement du modèle mozartien, même si le second mouvement, cet émouvant Largo écrit peut-être dans le sillage du Testament de Heiligenstadt, reste un merveilleux hommage à son aîné ; mais dès l’ouverture de l’Allegro con brio, tout le monde aura déjà compris que l’histoire du piano concertant est désormais entrée dans une nouvelle ère.
Si intelligent dans les deux premiers concertos, Martin Helmchen ne force jamais le trait dans ce Troisième Concerto, jamais totalement mozartien, jamais non plus impérial (au sens du dernier concerto, « L’Empereur »). Une idée du style comme peu de pianistes la manifestent aujourd’hui : cette intégrale maintenant achevée restera saisissante pour première raison. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Martin Helmchen
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alpha : vingt ans, dix moments

Depuis les débuts de Qobuz en 2008, Alpha est un de nos labels favoris pour son exigence artistique, la qualité régulière de ses productions, ses propositions de répertoires parfois audacieuses et la qualité de ses livrets. On ne pouvait donc manquer le 20e anniversaire de la maison. Voici quelques pistes pour découvrir la richesse de cet étonnant catalogue.

Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cet artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Dans l'actualité...