Julian Prégardien - Christoph Schnackertz An die Geliebte (Beethoven, Weber, Strauss, Wolf) (5.1 Edition )

An die Geliebte (Beethoven, Weber, Strauss, Wolf) (5.1 Edition )

Julian Prégardien - Christoph Schnackertz

Paru le 24 février 2016 chez Myrios Classics

Artiste principal : Julian Prégardien

Genre : Classique > Mélodies & Lieder > Lieder (Allemagne)

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24-Bit – 96.00 kHz

Cet album est uniquement disponible à l'achat en téléchargement: le détenteur des droits ne souhaite pas qu'il soit disponible en streaming. Vous pouvez télécharger cet album, ou écouter des extraits de 30 secondes, en MP3 320.

TÉLÉCHARGEZ CET ALBUM POUR L'ÉCOUTER EN ILLIMITÉ.

Téléchargement digital

9,99 €

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info

Amours déçues, désespérées, unilatérales, inavouées ou encore sublimées, voilà un terreau fertile de l’esprit romantique qui se nourrissait volontiers de ces déchirements du cœur. Des poèmes dont les compositeurs se sont sitôt saisis, à commencer par Beethoven et son cycle An die ferne Geliebte (« A la bien-aimée lointaine ») de 1816, six poèmes assez sombres soulignant fort bien l’état d’esprit dans lequel pouvait alors se trouver le compositeur, muré dans sa surdité doublée d’une situation financière délicate… Plus plaisants, voire facétieux, sont les Quatre tempéraments devant la perte de la bien-aimée de Carl Maria von Weber – même année, 1816 ; on y découvre la manière dont le flegmatique, le bilieux, le sanguin et le mélancolique se dépatouillent tant bien que mal de la rupture amoureuse. Plusieurs décennies plus tard, Hugo Wolf et Richard Strauss abordent le sujet, dans un esprit d’émotions extrêmes : contrôlées et théâtrales dans le cas de Strauss, plus sauvages et échevelées pour Wolf. Le ténor allemand Julian Prégardien se saisit de tous ces répertoires pourtant fort différents avec égal bonheur, du haut de sa voix à la fois tendre et fougueuse. © SM/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité.

Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 16 pistes Durée totale : 01:00:10

  1. 1 An die ferne Geliebte op. 98

  2. 2 Die vier Temperamente beim Verluste der Geliebten op. 46: 1. Der Leichtmütige

  3. 3 Die vier Temperamente beim Verluste der Geliebten op. 46: 2. Der Schwermütige

  4. 4 Die vier Temperamente beim Verluste der Geliebten op. 46: 3. Der Liebewütige

  5. 5 Die vier Temperamente beim Verluste der Geliebten op. 46: 4. Der Gleichmütige

  6. 6 Mädchenblumen op. 22: 1. Kornblumen

  7. 7 Mädchenblumen op. 22: 2. Mohnblumen

  8. 8 Mädchenblumen op. 22: 3. Epheu

  9. 9 Mädchenblumen op. 22: 4. Wasserrose

  10. 10 Mörike-Lieder: Lied eines Verliebten

  11. 11 Mörike-Lieder: Der Tambour

  12. 12 Mörike-Lieder: Jägerlied

  13. 13 Mörike-Lieder: Lied vom Winde

  14. 14 Mörike-Lieder: Heimweh

  15. 15 Mörike-Lieder: An die Geliebte

  16. 16 Resignation WoO149

  • Descriptif de l'album
  • Amours déçues, désespérées, unilatérales, inavouées ou encore sublimées, voilà un terreau fertile de l’esprit romantique qui se nourrissait volontiers de ces déchirements du cœur. Des poèmes dont les compositeurs se sont sitôt saisis, à commencer par Beethoven et son cycle An die ferne Geliebte (« A la bien-aimée lointaine ») de 1816, six poèmes assez sombres soulignant fort bien l’état d’esprit dans lequel pouvait alors se trouver le compositeur, muré dans sa surdité doublée d’une situation financière délicate… Plus plaisants, voire facétieux, sont les Quatre tempéraments devant la perte de la bien-aimée de Carl Maria von Weber – même année, 1816 ; on y découvre la manière dont le flegmatique, le bilieux, le sanguin et le mélancolique se dépatouillent tant bien que mal de la rupture amoureuse. Plusieurs décennies plus tard, Hugo Wolf et Richard Strauss abordent le sujet, dans un esprit d’émotions extrêmes : contrôlées et théâtrales dans le cas de Strauss, plus sauvages et échevelées pour Wolf. Le ténor allemand Julian Prégardien se saisit de tous ces répertoires pourtant fort différents avec égal bonheur, du haut de sa voix à la fois tendre et fougueuse. © SM/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

L'époque

Musique Romantique dans le magazine

Plus d'articles

Le sous genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

  • Melbourne Calling ! Melbourne Calling !

    Avec "Sunny Side Up", le label de Gilles Peterson donne un coup de projecteur sur l'excitante et groovy nouvelle scène jazz'n'soul de Melbourne...

    Lire l'article
  • Un petit pas pour l'homme...

    ...un bond de géant pour l'humanité. C'est la phrase culte de Neil Armstrong, premier homme à poser le pied sur la Lune le 21 juillet 1969. Une Lune qui n'a cessé d'inspirer les musiciens...

    Lire l'article
Plus d'articles