Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Christian Lindberg - Allan Pettersson : Symphonies Nos. 5 & 7

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Allan Pettersson : Symphonies Nos. 5 & 7

Norrköpings Symfoniorkester - Christian Lindberg

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

C’est à partir des années cinquante que le compositeur suédois Allan Pettersson (1911-1980) s’en va à Paris pour étudier avec Arthur Honegger, Olivier Messiaen et Darius Milhaud et surtout René Leibowitz, pour retourner par la suite en Suède où il se taillera une solide réputation de personnage majeur de la scène musicale du pays. Pourtant, les choses n’avaient pas très bien commencé pour lui : un père forgeron et alcoolique, des débuts dans la vie à taper sur des bouts de fer en fusion, avant que la vocation – et une mère plus compréhensive – ne le poussent à étudier le violon et l’alto au Conservatoire. De là, il put gagner son existence comme instrumentiste à l’Orchestre de Stockholm, mais l’appel de la composition était trop fort, d’où ses explorations parisiennes. La Cinquième Symphonie date des années 1960–62, et offrit un grand succès compositeur qui n’avait pas présenté de nouveauté depuis deux ans. L’œuvre a sans doute aussi contribué, l’année suivant sa création en 1963, à ce que le gouvernement suédois choisisse Pettersson comme l’un des premiers récipiendaires d’une nouvelle bourse pour compositeurs, leur garantissant un revenu minimum à vie.

On est alors à une époque pendant laquelle la non-pertinence de la forme symphonique était proclamée avec le plus de véhémence possible comme un dogme (« le spectre aujourd’hui complètement impossible, dans une forme en quatre mouvements », affirmait un journal musical suédois d’alors…), et la partition est coulée en un seul mouvement. Elle peut cependant être divisée en quatre parties : une introduction lente clairement séparée, deux sections centrales plus rapides qui forment ensemble la partie principale de la symphonie et, en dernier, une section finale lente. Autrement dit… une forme en quatre mouvements enchaînés, n’en déplaise aux dictateurs avant-gardistes de tous les temps. D’autant que le langage de Pettersson ne fuit jamais la tonalité, et ne cherche en aucun cas à imposer le moindre dodécaphonisme dogmatique. La Septième Symphonie, elle, date de 1966-67 et est dédiée à Antal Doráti, alors chef de l’Orchestre Philharmonique de Stockholm. Ici encore, modernisme et classicisme se mêlent dans un singulier creuset, pour une musique inclassable, au souffle immense et aux contrastes saisissants. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Allan Pettersson : Symphonies Nos. 5 & 7

Christian Lindberg

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 5 (Allan Pettersson)

1
Beginning - 00:06:28

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

2
Figure 17 - 00:05:51

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

3
Figure 43 - 00:18:13

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

4
Figure 129 00:10:28

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

Symphony No. 7 (Allan Pettersson)

5
Beginning - 00:02:38

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

6
Bar 53 - 00:04:51

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

7
Bar 172 - 00:04:25

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

8
Bar 255 - 00:03:01

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

9
Bar 311 - 00:04:36

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

10
Bar 389 - 00:02:22

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

11
Bar 432 - 00:00:56

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

12
Bar 450 - 00:03:07

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

13
Bar 512 - 00:05:16

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

14
Bar 564 - 00:02:36

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

15
Bar 613 - 00:01:57

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

16
Bar 648 - 00:02:25

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

17
Bar 707 00:03:30

Christian Lindberg, Conductor - Norrköpings Symfoniorkester, Orchestra, MainArtist - Allan Pettersson, Composer

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

Descriptif de l'album

C’est à partir des années cinquante que le compositeur suédois Allan Pettersson (1911-1980) s’en va à Paris pour étudier avec Arthur Honegger, Olivier Messiaen et Darius Milhaud et surtout René Leibowitz, pour retourner par la suite en Suède où il se taillera une solide réputation de personnage majeur de la scène musicale du pays. Pourtant, les choses n’avaient pas très bien commencé pour lui : un père forgeron et alcoolique, des débuts dans la vie à taper sur des bouts de fer en fusion, avant que la vocation – et une mère plus compréhensive – ne le poussent à étudier le violon et l’alto au Conservatoire. De là, il put gagner son existence comme instrumentiste à l’Orchestre de Stockholm, mais l’appel de la composition était trop fort, d’où ses explorations parisiennes. La Cinquième Symphonie date des années 1960–62, et offrit un grand succès compositeur qui n’avait pas présenté de nouveauté depuis deux ans. L’œuvre a sans doute aussi contribué, l’année suivant sa création en 1963, à ce que le gouvernement suédois choisisse Pettersson comme l’un des premiers récipiendaires d’une nouvelle bourse pour compositeurs, leur garantissant un revenu minimum à vie.

On est alors à une époque pendant laquelle la non-pertinence de la forme symphonique était proclamée avec le plus de véhémence possible comme un dogme (« le spectre aujourd’hui complètement impossible, dans une forme en quatre mouvements », affirmait un journal musical suédois d’alors…), et la partition est coulée en un seul mouvement. Elle peut cependant être divisée en quatre parties : une introduction lente clairement séparée, deux sections centrales plus rapides qui forment ensemble la partie principale de la symphonie et, en dernier, une section finale lente. Autrement dit… une forme en quatre mouvements enchaînés, n’en déplaise aux dictateurs avant-gardistes de tous les temps. D’autant que le langage de Pettersson ne fuit jamais la tonalité, et ne cherche en aucun cas à imposer le moindre dodécaphonisme dogmatique. La Septième Symphonie, elle, date de 1966-67 et est dédiée à Antal Doráti, alors chef de l’Orchestre Philharmonique de Stockholm. Ici encore, modernisme et classicisme se mêlent dans un singulier creuset, pour une musique inclassable, au souffle immense et aux contrastes saisissants. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
À découvrir également
Par Christian Lindberg
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Sibelius : 10 moments clés de la discographie

La discographie du compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) est d’une grande richesse, et surtout d’une exceptionnelle qualité et diversité. Qobuz vous en propose un tour d’horizon en mettant l’accent sur 10 moments particulièrement significatifs.

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

L'effet Harnoncourt

La musique avec lui n’aura jamais l’air de sortir d’un livre où sa vérité gît, écrite, une fois pour toutes. Ni d’un studio d’enregistrement, repolie, relustrée, vérifiée, calibrée en vue de convenir. Pour elle comme pour lui, chaque fois serait une première fois. Et pour nous auditeurs, aussi. Cela ne nous passera pas.

Dans l'actualité...