Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Airelle Besson - Aïrés

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Aïrés

Airelle Besson, Édouard Ferlet, Stéphane Kerecki

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Cette association de bienfaiteurs n’est pas véritablement une première. En 2009, Edouard Ferlet avait convié Airelle Besson à son album Filigrane. Le pianiste et la trompettiste se retrouvent huit ans plus tard, sur un pied d’égalité, et embarquent avec eux le contrebassiste Stéphane Kerecki. Trois épées du jazz « made in France » dont la virtuosité comme la voix singulière ne sont plus à prouver. Et trois compositeurs aussi…

Avec Aïrés, ils mêlent thèmes originaux et relectures de tubes classiques signés Ravel (Pavane pour une infante défunte), Fauré (Pavane) et Tchaïkovski (Valse sentimentale). Ils glissent aussi dans ce répertoire joliment panaché une version de Windfall du pianiste John Taylor, terrassé sur scène par une crise cardiaque en juillet 2015 alors qu’il jouait justement avec Kerecki… L’entente de ces trois-là est évidemment le fait majeur de cette conversation de l’intime. Comme l’est aussi l’aisance avec laquelle s’enchaînent les compositions jazz et classiques. Sans bavardage ni enluminures inutiles, ce trio trouve un ton et une voix qui a sans doute encore bien d’autres choses à raconter… © MZ/Qobuz

Commentaire technique de Qobuz sur la prise de son :

Cet enregistrement propose un trio très fusionnel, un piano enveloppant dont les graves se mêlent subtilement à la contrebasse. Pour autant, on ne perd aucune lisibilité du jeu de Stéphane Kerecki dont la prise de son rend les attaques très précises. Le choix du micro japonais Sanken sur la contrebasse y est probablement pour quelque chose : « Ce micro a une réponse fantastique aux transitoires. Il est très naturel », nous confie l’ingénieur du son et directeur artistique Alban Sautour. La trompette assume pleinement un rôle mélodique au travers du micro à ruban AEA, délicieusement voilé, et dialogue avec les aigus du clavier qui se répartit sur la moitié gauche de l’image sonore. L'osmose atteinte par le trio sur ce disque est aussi le fruit d’une démarche de prise de son acoustique. Alban Sautour témoigne de cette approche rendue possible grâce à la salle d'enregistrement : « L'acoustique du lieu a un impact fort sur les instrumentistes. Les musiciens du trio Aïrés sont habitués à enregistrer avec des retours casques dans des studios acoustiquement neutres. Dans cette MC2 de Grenoble, la salle est réverbérante, dans une logique de concert classique donc. Du coup, la musique respire, les musiciens jouent probablement moins de notes, écoutant le prolongement naturel de la réverbération. Le fait qu'ils n'aient la possibilité d'agir sur le son qu'avec leur propre maîtrise instrumentale est une contrainte certes, mais qui leur donne d'autres libertés. »

Et même si l’on devine un espace naturel dans cette réverbération naturelle, le mixage nous place au cœur du trio, très proche des instrumentistes. « J'aime que les timbres soient beaux et l'image stéréo bien définie. On me dit souvent que j'ai une esthétique pop avec une prise de son classique », conclut Alban Sautour. © SB/Qobuz

Plus d'informations

Aïrés

Airelle Besson

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Es ist vollbracht
00:05:17

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Composer, Performer - Stéphane Kerecki, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

2
Infinité
00:04:40

Airelle Besson, Composer, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

3
Pavane pour une infante défunte
00:05:24

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Performer - Maurice Ravel, Composer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

4
Soon
00:05:16

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Composer, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

5
Manarola
00:05:41

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Composer, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

6
L'histoire d'un enfant de Saint-Agil
00:06:47

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Composer, Performer - Stéphane Kerecki, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

7
Valse sentimentale, Op. 51 No. 6
00:03:27

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Performer - Piotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

8
Windfall
00:05:17

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Performer - John Taylor, Composer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

9
Les stances du sabre
00:04:01

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Composer, Performer - Stéphane Kerecki, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

10
Pavane, Op. 50
00:04:32

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Performer - Gabriel Fauré, Composer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

11
Indemne
00:04:28

Airelle Besson, Performer - Edouard Ferlet, Composer, Performer - Stéphane Kerecki, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

12
Résonance
00:06:29

Airelle Besson, Composer, Performer - Edouard Ferlet, Performer - Stéphane Kerecki, Performer

2017 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

Descriptif de l'album

Cette association de bienfaiteurs n’est pas véritablement une première. En 2009, Edouard Ferlet avait convié Airelle Besson à son album Filigrane. Le pianiste et la trompettiste se retrouvent huit ans plus tard, sur un pied d’égalité, et embarquent avec eux le contrebassiste Stéphane Kerecki. Trois épées du jazz « made in France » dont la virtuosité comme la voix singulière ne sont plus à prouver. Et trois compositeurs aussi…

Avec Aïrés, ils mêlent thèmes originaux et relectures de tubes classiques signés Ravel (Pavane pour une infante défunte), Fauré (Pavane) et Tchaïkovski (Valse sentimentale). Ils glissent aussi dans ce répertoire joliment panaché une version de Windfall du pianiste John Taylor, terrassé sur scène par une crise cardiaque en juillet 2015 alors qu’il jouait justement avec Kerecki… L’entente de ces trois-là est évidemment le fait majeur de cette conversation de l’intime. Comme l’est aussi l’aisance avec laquelle s’enchaînent les compositions jazz et classiques. Sans bavardage ni enluminures inutiles, ce trio trouve un ton et une voix qui a sans doute encore bien d’autres choses à raconter… © MZ/Qobuz

Commentaire technique de Qobuz sur la prise de son :

Cet enregistrement propose un trio très fusionnel, un piano enveloppant dont les graves se mêlent subtilement à la contrebasse. Pour autant, on ne perd aucune lisibilité du jeu de Stéphane Kerecki dont la prise de son rend les attaques très précises. Le choix du micro japonais Sanken sur la contrebasse y est probablement pour quelque chose : « Ce micro a une réponse fantastique aux transitoires. Il est très naturel », nous confie l’ingénieur du son et directeur artistique Alban Sautour. La trompette assume pleinement un rôle mélodique au travers du micro à ruban AEA, délicieusement voilé, et dialogue avec les aigus du clavier qui se répartit sur la moitié gauche de l’image sonore. L'osmose atteinte par le trio sur ce disque est aussi le fruit d’une démarche de prise de son acoustique. Alban Sautour témoigne de cette approche rendue possible grâce à la salle d'enregistrement : « L'acoustique du lieu a un impact fort sur les instrumentistes. Les musiciens du trio Aïrés sont habitués à enregistrer avec des retours casques dans des studios acoustiquement neutres. Dans cette MC2 de Grenoble, la salle est réverbérante, dans une logique de concert classique donc. Du coup, la musique respire, les musiciens jouent probablement moins de notes, écoutant le prolongement naturel de la réverbération. Le fait qu'ils n'aient la possibilité d'agir sur le son qu'avec leur propre maîtrise instrumentale est une contrainte certes, mais qui leur donne d'autres libertés. »

Et même si l’on devine un espace naturel dans cette réverbération naturelle, le mixage nous place au cœur du trio, très proche des instrumentistes. « J'aime que les timbres soient beaux et l'image stéréo bien définie. On me dit souvent que j'ai une esthétique pop avec une prise de son classique », conclut Alban Sautour. © SB/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Airelle Besson
Radio One Airelle Besson
Dans la même thématique...
GoGo Penguin GoGo Penguin
S3NS Ibrahim Maalouf
The Road to Ithaca Shai Maestro Trio
What Kinda Music Tom Misch
The Rocket Martin Tingvall
Les Grands Angles...
Kamasi Washington, le sax des Anges

Un triple album l’a placé au sommet en 2015 (“The Eric”), et il est revenu avec un double en 2018, le tout aussi réussi “Heaven and Earth” ! Kamasi Washington intrigue et charme par-delà la jazzosphère. Aux côtés de Kendrick Lamar et Snoop Dogg mais surtout à la tête du collectif West Coast Get Down, le charismatique saxophoniste de Los Angeles souffle un vent de folie sur la scène jazz contemporaine.

Jazz : où sont les femmes ?

A l’exception des chanteuses, les femmes du jazz ont dû batailler ferme pour se frayer un chemin vers le devant de la scène. De Mary Lou Williams à Jaimie Branch en passant par Geri Allen ou Alice Coltrane, elles sont finalement assez peu nombreuses à s’être imposées dans un genre resté presque exclusivement masculin. Et toujours aussi macho ?

Dans l'actualité...