Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pat Metheny - 80/81

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

80/81

Pat Metheny - Charlie Haden - Jack DeJohnette - Dewey Redman - Mike Brecker

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

En 1980, la popularité de Pat Metheny est déjà impressionnante. Tournées à guichets fermés et ventes d’albums du même niveau, le guitariste américain a imposé un son et un style qui font déjà école. Et sous la bannière du Pat Metheny Group avec Lyle Mays, Mark Egan et Danny Gottlieb, ce succès est encore plus massif. Mais certains ayatollahs du jazz restent un brin dubitatifs face à ce succès porté par un public assez jeune (Metheny n’a alors lui-même que 25 ans)… Avec 80/81, qu’il enregistre en mai 1980 pour le label ECM, la donne va changer. Au côté du guitariste chevelu, le producteur munichois Manfred Eicher a la judicieuse idée de réunir, aux Talent Studios d'Oslo en Norvège, un groupe sans pianiste composé de quatre pointures incontestées : le contrebassiste Charlie Haden, le batteur Jack DeJohnette et les saxophonistes ténors Dewey Redman et Michael Brecker. Ce qui aurait pu n’être qu’un casting clinquant mais vain est tout l’opposé ! Avec ce copieux double album d’une heure vingt, Pat Metheny se présente sous tous les angles, aussi bien électrique (la première et dernière partie du disque) qu’acoustique, et signe l’essentiel des compositions. Surtout, le style de ses sidemen d’un jour n’a rien à voir avec celui de ses complices habituels. Et les échanges entre ces cinq-là, soudés à l’extrême, sont grandement inspirés.

Ex du quartet américain de Keith Jarrett entre 1971 et 1976, Charlie Haden et Dewey Redman, qui se connaissent à la perfection, accueillent sans accrocs la guitare du jeune maître de cérémonie. Rien d’étonnant quand on connaît le rapport que Metheny et Haden, tous deux originaires du Missouri (ils enregistreront ensemble des années plus tard), entretiennent avec les musiques folkloriques nord-américaines qui s’immiscent dans leurs jeux. Dans cette toile tendue, DeJohnette se faufile avec génie. Acteur central de 80/81, le batteur apporte une voix qui réussit à se singulariser tout en restant au diapason des autres. Et sur une composition comme Open, impossible de détacher l’oreille une seule seconde de ce que racontent ses baguettes magiques. Côté souffleur enfin, deux voix opposées mais qui trouvent également leur place (Brecker en feu sur le Two Folk Songs d’ouverture et Redman ludique pour son solo de Pretty Scattered). Un double album qui, au fil des ans et des écoutes, conforte sa place de choix dans la très vaste discographie de son auteur. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

80/81

Pat Metheny

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Two Folk Songs
00:20:55

Michael Brecker, Saxophone, AssociatedPerformer - Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Charlie Haden, Composer, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Drums, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
80/81
00:07:34

Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Charlie Haden, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Drums, AssociatedPerformer - Dewey Redman, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
The Bat
00:06:05

Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Charlie Haden, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Drums, AssociatedPerformer - Dewey Redman, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
Turnaround
00:07:08

Pat Metheny, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Ornette Coleman, ComposerLyricist - Charlie Haden, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Drums, AssociatedPerformer - Dewey Redman, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Open
00:14:33

Michael Brecker, Composer - Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Charlie Haden, Composer, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Composer, Drums, AssociatedPerformer - Dewey Redman, Composer, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Pretty Scattered
00:07:00

Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Charlie Haden, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Drums, AssociatedPerformer - Dewey Redman, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

7
Every Day (I Thank You)
00:13:20

Michael Brecker, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Charlie Haden, Bass, AssociatedPerformer - JACK DEJOHNETTE, Drums, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1976 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
Goin' Ahead
00:03:52

Pat Metheny, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Manfred Eicher, Producer

℗ 1980 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

En 1980, la popularité de Pat Metheny est déjà impressionnante. Tournées à guichets fermés et ventes d’albums du même niveau, le guitariste américain a imposé un son et un style qui font déjà école. Et sous la bannière du Pat Metheny Group avec Lyle Mays, Mark Egan et Danny Gottlieb, ce succès est encore plus massif. Mais certains ayatollahs du jazz restent un brin dubitatifs face à ce succès porté par un public assez jeune (Metheny n’a alors lui-même que 25 ans)… Avec 80/81, qu’il enregistre en mai 1980 pour le label ECM, la donne va changer. Au côté du guitariste chevelu, le producteur munichois Manfred Eicher a la judicieuse idée de réunir, aux Talent Studios d'Oslo en Norvège, un groupe sans pianiste composé de quatre pointures incontestées : le contrebassiste Charlie Haden, le batteur Jack DeJohnette et les saxophonistes ténors Dewey Redman et Michael Brecker. Ce qui aurait pu n’être qu’un casting clinquant mais vain est tout l’opposé ! Avec ce copieux double album d’une heure vingt, Pat Metheny se présente sous tous les angles, aussi bien électrique (la première et dernière partie du disque) qu’acoustique, et signe l’essentiel des compositions. Surtout, le style de ses sidemen d’un jour n’a rien à voir avec celui de ses complices habituels. Et les échanges entre ces cinq-là, soudés à l’extrême, sont grandement inspirés.

Ex du quartet américain de Keith Jarrett entre 1971 et 1976, Charlie Haden et Dewey Redman, qui se connaissent à la perfection, accueillent sans accrocs la guitare du jeune maître de cérémonie. Rien d’étonnant quand on connaît le rapport que Metheny et Haden, tous deux originaires du Missouri (ils enregistreront ensemble des années plus tard), entretiennent avec les musiques folkloriques nord-américaines qui s’immiscent dans leurs jeux. Dans cette toile tendue, DeJohnette se faufile avec génie. Acteur central de 80/81, le batteur apporte une voix qui réussit à se singulariser tout en restant au diapason des autres. Et sur une composition comme Open, impossible de détacher l’oreille une seule seconde de ce que racontent ses baguettes magiques. Côté souffleur enfin, deux voix opposées mais qui trouvent également leur place (Brecker en feu sur le Two Folk Songs d’ouverture et Redman ludique pour son solo de Pretty Scattered). Un double album qui, au fil des ans et des écoutes, conforte sa place de choix dans la très vaste discographie de son auteur. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Pat Metheny
From This Place Pat Metheny
What's It All About Pat Metheny
80/81 Pat Metheny
Bright Size Life Pat Metheny
Same River Pat Metheny

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans et la sortie du séminal « Free at Last » du Mal Waldron Trio, en novembre 1969. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Le quartet américain de Keith Jarrett

Au début de sa dense carrière, Keith Jarrett passa sept années à expérimenter comme jamais à la tête de son quartet américain. Avec Charlie Haden, Paul Motian et Dewey Redman, le pianiste dirigera, entre 1971 et 1976, une sorte de laboratoire fou dans lequel se caramboleront hard bop, free-jazz, world et avant-garde. Une parenthèse spontanée à redécouvrir.

Jazz : où sont les femmes ?

A l’exception des chanteuses, les femmes du jazz ont dû batailler ferme pour se frayer un chemin vers le devant de la scène. De Mary Lou Williams à Jaimie Branch en passant par Geri Allen ou Alice Coltrane, elles sont finalement assez peu nombreuses à s’être imposées dans un genre resté presque exclusivement masculin. Et toujours aussi macho ?

Dans l'actualité...