Résultats 1 à 11 sur un total de 11
28,79 CHF
19,19 CHF

Classique - Paru le 27 novembre 2015 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
C’est surtout pour ses nombreuses œuvres consacrées à son instrument, le violon, que Jean-Marie Leclair appartient à la mémoire collective des mélomanes de nos jours : une soixantaine de sonates à un ou deux violons, douze trios, douze concertos, le tout dans un langage éclatant qui lui a valu le surnom de « Vivaldi français ». Par contre, il n’écrivit qu’un seul opéra, le présent Scylla et Glaucus, créé en 1746 à l’Académie royale (l’ancêtre de l’Opéra de Paris) à une époque de gloire florissante de la royauté française. Hélas, le succès ne fut pas au rendez-vous : livret un peu incohérent sans doute, et surtout une richesse d’écriture qui ne pouvait que dérouter les amateurs de légèreté et d’italianismes mélodisants. Leclair, au contraire de tant de ses contemporains, déploie dans sa partition des trésors d’invention orchestrale : récitatifs accompagnés à l’orchestre – une grande nouveauté alors –, harmonie à quatre ou cinq voix y compris à l’orchestre, de sorte que les altos et les basses sont sollicités bien au-delà de l’habitude, effets harmoniques, mélodiques, contrapuntiques et rythmiques à foison, refus du « colla parte » qui double bêtement la ligne vocale d’une ligne instrumentale. L’auditeur l’aura compris, c’est là l’un des plus phénoménaux opéras de son temps, profondément théâtral, toujours moderne, inclassable, un véritable grand chef-d’œuvre d’un grand maître. © SM/Qobuz
Détails Scylla & Glaucus, Op. 11: Ouverture
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - Paru le 30 novembre 2015 | Fuga Libera

Hi-Res Livret
Et pourquoi donc « Le Salon de Scylla et Glaucus », vous enquerrez-vous fort légitimement ? Simple : l’allusion à Scylla et Glaucus renvoie à l’unique opéra de Jean-Marie Leclair, qui a lui-même transcrit l’ouverture de son ouvrage pour trio ; le salon évoque, bien sûr, le fait qu’il s’agit avec ces trios – et toutes les autres sonates présentées sur le présent album – de musique réservée à la chambre, à l’alcôve ou au salon et non pas la scène. Aux côtés de Leclair, les musiciens de l’ensemble Les Nouveaux Caractères ont choisi d’honorer ses contemporains et parfois collègues et amis : Boismortier, Forqueray (Jean-Baptiste, pas son père Antoine), Duphly, Barrière et Royer, qui vécurent et travaillèrent tout au long du règne de Louis XV, voire au-delà, et dont certains furent d’ailleurs musiciens du roi (Duphly est né l’année de la mort de Louis XIV, en 1715, et mort l’année de la Révolution !). La galanterie à la française trouve ici ses interprètes rêvés. © SM/Qobuz
Détails Ouvertures et sonates en trio, Op. 13: Ouverture III in A Major for Two Violins and Continuo (Grave - Allegro)
9,99 CHF

Classique - Paru le 8 mai 2006 | Warner Classics

Détails Hippolyte et Aricie : Hippolyte et Aricie, RCT 43, Act 3 Scene 1: Prélude
30,99 CHF
21,99 CHF

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
Le prêtre, on sait qui c’est : Vivaldi. Mais pourquoi « ange et démon » dans le titre de cet enregistrement ? C’est simple… en 1728, Jean-Marie Leclair et Pietro Locatelli se rencontrèrent à Kassel pour une de ces joutes musicales alors si prisées. Et un observateur local, l’organiste Jacob Lustig, écrivit « un jour Locatelli et Leclair se trouvaient en même temps à la cour de Kassel, et le bouffon de la cour déclara qu’ils couraient tous deux comme des lapins le long de leurs violons, l’un jouant comme un ange, l’autre comme un diable. » La rencontre résulta d’ailleurs non pas en une concurrence mais en une solide amitié humaine. Voici donc mis en parallèle les œuvres des trois compositeurs, en particulier une sélection de concertos pour violon permettant de « comparer » les langages respectifs des uns et des autres ; même si l’on doit préciser que Vivaldi vécut (et mourut) une vingtaine d’années avant les deux compères. Autre différence notable, Vivaldi ne quitta guère l’Italie (aucune preuve réelle d’hypothétiques voyages ponctuels à Amsterdam ou Paris) et lorsqu’il partit pour tenter sa chance à Vienne, il n’y trouva que la mort ; tandis que Locatelli et Leclair vécurent et travaillèrent longtemps à l’étranger, soumis donc aux diverses influences européennes. La juxtaposition de l’ange, du démon et du prêtre, telle qu’imaginée par la superbe Hofkapelle de Munich, n’en est donc que plus fascinante. © SM/Qobuz
Détails Scylla et Glaucus, Op. 11 : Scylla et Glaucus, Op. 11: 1er Air de Démons
47,98 CHF
31,98 CHF

Classique - Paru le 6 octobre 2017 | Glossa

Hi-Res Livret
Durant un siècle et demi – sous le règne de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI – le château de Versailles, ses salles de musique et ses jardins, fut le lieu privilégié où se déroula une séquence extraordinaire de représentations théâtrales, musicales et chorégraphiques. Un "Opéra pour trois rois", dirigé par György Vashegyi, reflète l'héritage de ce temps dans un spectacle opératique qui incorpore des musiques de Lully à Gluck commandées – et parfois même, interprétées – par des rois, leurs reines et leurs amant(e)s ! À côté des pièces célèbres – comme « Tristes apprêts » de Castor et Pollux ou « Forêts paisibles » des Indes galantes, opéra et opéra-ballet de Rameau – ce double album contient des oeuvres magnifiques injustement oubliées (Le Retour du printemps d'Antoine Dauvergne, Les Caractères de la Folie de Bernard de Bury ou Le Pouvoir de l’Amour de Pancrace Royer) qui attendaient cette occasion pour sortir de l'ombre. Ce programme est complété par des extraits d'opéras de Mondonville, de Destouches, de Leclair, de Francoeur et de Rebel. L'un des attraits de ce double album réside dans la qualité de l'interprétation des solistes remarquables, Chantal Santon-Jeffery, Emöke Barath et Thomas Dolié chantant chacun le rôle d'une figure allégorique, et des ensembles dirigés par Vashegyi, le Purcell Choir et l'Orfeo Orchestra. Dans son essai accompagnant le livret, Benoît Dratwicki évoque les différentes atmosphères de cette fête lyrique imaginaire qui réjouissait la résidence des rois de France par des musiques sombres ou brillantes avec leurs arias, duos, symphonies et orages divers. © Glossa
Détails Hippolyte et Aricie : , Act I Scene 2: Choeur des prêtresses: Dans ce paisible séjour
12,79 CHF

Classique - Paru le 28 avril 2017 | Alpha

Livret
Détails Scylla & Glaucus, Op. 11: Ouverture
19,19 CHF
12,79 CHF

Classique - Paru le 21 avril 2015 | Alpha

Hi-Res Livret
Bon, admettons que l’argument aquatico-versaillais est un brin ténu : le Te Deum de Charpentier fut conçu pour Paris, Armide de Lully ne fut pas donné à Versailles puisqu’à cette époque le compositeur était tombé en disgrâce royale, Le Bourgeois gentilhomme fut créé à Chambord, Pyrrhus de Royer ne débarqua à Versailles qu’en 2012 après avoir été créé à Paris 282 ans plus tôt, Tancrède de Campra vit le jour à l’Académie royale à Paris… autant pour les jeux d’eau. Mais l’image reste belle et l’on peut aisément imaginer ces ouvrages, de nos jours, venant illustrer musicalement les flamboyants jeux d’eau son et lumière qui se donnent au château de Versailles devant les visiteurs ébahis. La compilation rassemble des extraits d’enregistrements antérieurs réalisés par la fine fleur des baroqueux planétaires que sont Skip Sempé et le Capriccio Stravagante, Raphaël Pichon et son Pygmalion, Vincent Dumestre à la tête du Poème harmonique, l’ensemble Café Zimmermann et tant d’autres de la même eau musicale… © SM/Qobuz
Détails Scylla et Glaucus: Ouverture
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - Paru le 25 mars 2016 | Chandos Records

Hi-Res Livret
Détails Suite from Scylla et Glaucus, Op. 11 : Ouverture
12,79 CHF

Classique - Paru le 20 mai 2016 | Alpha

Livret
Détails Scylla et Glaucus: Ouverture
9,59 CHF
9,59 CHF

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BNF Collection

Hi-Res Livret
Détails Scylla et Glaucus, Op. 11 : Scylla et Glaucus, Op. 11, Act II, Scene 3: "Amans dont le prix n'est qu'un fier mépris" (Une Coriphée, Choeur)
111,99 CHF

Anglais - Paru le 3 juillet 2012 | Naxos Audiobooks

Livret
Détails Metamorphoses (Unabridged) : Metamorphoses (Unabridged): Book 8: Nisus and Scylla