Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

8159 albums triés par Plus distingués et filtrés par Film
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2011 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
« [...] Un disque époustouflant, sidérant de noirceur dans les quatre Scherzos et Gaspard de la nuit". [...] le programme nous mène de Chopin à Ravel via Liszt par affinités sonores [...] Dès les premiers tourbillons du Scherzo n°1, superbement galbés, furieusement accentués, [...] Benjamin Grosvenor montre qu'il parvient à retenir l'attention dans la durée, et même dans la répétition, sans jamais trop en faire [...] Deux minutes du dernier Liszt, suspendues, irisées, aux accents de prière, font une transition rêvée entre l'univers de Chopin et celui de Ravel. Ce Gaspard de la nuit n'est pas un Gaspard de plus, mais bien la révélation d'une personnalité. Couleur, sonorité, variété, vivacité [...], un sens inné de la dramaturgie, toujours animée, vivante, vibrante. [...]. (Diapason, mai 2012 / Etienne Moreau)
HI-RES28,99 CHF
CD20,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen*

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Si le film Jurassic Park est typique du style spectaculaire de Steven Spielberg, la musique de John Williams s’avère, une fois écoutée en dehors du contexte du film, posséder une surprenante qualité intimiste. Le thème le plus connu, « Welcome to Jurassic Park », bénéficie d’une interprétation au piano qui lui confère une douceur assez inédite. Si la musique souffre davantage d’une écoute hors contexte que celle de « La Guerre des étoiles », les morceaux d’action et de suspense gardent leur force et leur efficacité ; on ne conseille cependant cette BO qu’aux vrais fans du film.   © ©Copyright Music Story Nikita Malliarakis 2015
HI-RES30,99 CHF
CD21,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 18 janvier 1986 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES21,99 CHF
CD15,99 CHF

Comédies musicales - Paru le 7 septembre 2018 | LSO Live

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Après le succès de Fancy Free et de On the Town et bien avant que Woody Allen ne glorifie New York dans ses films, Leonard Bernstein écrit une véritable déclaration d’amour à Big Apple avec Wonderful Town créée à Broadway en 1953. Écrite sur un livret de Betty Comden et Adolph Green et chorégraphiée par Donald Saddler avec la collaboration (non créditée) de Jerome Robbins (le futur créateur de West Side Story), elle se déroule en été 1935 dans le quartier de Greenwich Village. C’est l’histoire de deux sœurs débarquant de leur Ohio natal pour conquérir la ville. La première veut devenir écrivain, la seconde danseuse, mais les difficultés s’amoncellent dans une ville où la concurrence est rude, les loyers hors de prix et l’indifférence générale. Les deux sœurs tomberont amoureuses du même homme, une intrigue qui permet à Bernstein de tricoter une partition brillante oscillant entre comique et gravité. Sir Simon Rattle adore cette partition qu’il avait déjà enregistrée pour EMI en 1998 à Birmingham et dirigée en version de concert, à Berlin, pour le concert de l’an 2002 à la Philharmonie. Quinze ans plus tard, il récidive pour notre plus grand bonheur à la tête du London Symphony Orchestra, dont il est désormais le directeur musical, très attendu. Enregistrée lors de deux concerts donnés au Barbican Center de Londres, en décembre 2017, à l’occasion du centenaire du compositeur, cette nouvelle version de concert d’une heure sacrifie les éléments narratifs au profit des principaux numéros musicaux. Elle bénéficie d’une superbe distribution avec Danielle de Niese et Alysha Umphress dans les rôles principaux. Même en connaissant la versatilité exceptionnelle de Sir Simon, on ne peut qu’admirer la justesse de sa direction, du ton qu’il imprime à cette partition, aux rythmes déhanchées et aux sonorités cuivrées qu’il obtient sans peine d’un LSO (orchestre et chœur) rompu à toutes les musiques. Un régal ! © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 CHF
CD9,99 CHF

Film - Paru le 9 mai 2011 | InFiné

Hi-Res Livret Distinctions Album du mois Trax - Hi-Res Audio
Fernando Corala, plus connu sous le pseudonyme Murcof, signe sur le label InFiné une nouvelle version de la bande originale du film La Sangre Iluminada ; BO qu’il avait déjà produite en 2009. Véritable architecte sonore, Murcof a conçu ici une œuvre minimaliste, abstraite et absolument fascinante. Un disque à la fois organique et électrique.
HI-RES30,99 CHF
CD21,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 11 octobre 1974 | SMSP

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Jazzman immense et grand compositeur, Herbie Hancock a écrit très peu de partitions pour le 7e Art. Celle qu’il signe en 1974 pour Un justicier dans la ville (Death Wish), polar réalisé par Michael Winner, premier volet d'une série avec Charles Bronson, est loin d’être anecdotique. Derrière sa vaste quincaillerie de claviers et synthés en tous genres (en vrac, Fender Rhodes, Hohner D-6 Clavinet, ARP Odyssey, ARP Soloist, ARP 2600, ARP String Ensemble, etc.), Hancock sculpte une ambiance urbaine oppressante et totalement en phase avec le suspense et l’évolution de l’intrigue du film. A (re)découvrir d’urgence. © MD/Qobuz
HI-RES19,19 CHF
CD12,79 CHF

Séries TV - Paru le 1 juin 2011 | Trunk Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio - Vieux Sequins
Arrangeur des plus beaux disques de Frank Sinatra (période Capitol), Nelson Riddle est un excellent orchestrateur qui transforme tout ce qu'il touche en or. On en finit par oublier qu'il fut aussi un formidable compositeur comme le rappelle cette musique du feuilleton le plus suivi des années 60 (un ménage américain sur trois lors de sa diffusion) : Les Incorruptibles. Cette série, diffusée sur l'unique chaine française à partir de 1964, demeure sans contredit l'émission de télévision la plus violente dans les années 1960. Il faut dire que le théâtre s'y prêtait bien. Située à Chicago au temps de la prohibition, la série suivait les exploits de l'agent spécial du Trésor Eliot Ness et de son petit groupe d'agents dans leur lutte inlassable contre les membres de la pègre. La musique est une réussite qui souligne, soit en accompagnant soit en contrepoint, les moments forts. Une référence dans le genre ! JMP©Qobuz
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 14 avril 1978 | Polydor Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 30 octobre 2015 | Universal-Island Records Ltd.

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
La bande originale du documentaire d’Asif Kapadia consacré à Amy Winehouse propose deux types de morceaux. Tout d’abord, les plus grandes chansons de la défunte soul sister britannique dans des versions alternatives (Tears Dry On Their Own, Back To Black et Love Is A Losing Game notamment), mais aussi des sessions live rares, des démos de Stronger Than Me, What Is It About Men et Rehab et pleins d’autres pépites qui combleront les fans de la chanteuse londonienne disparue durant l’été 2011. Cette B.O. comprend également la partition originale écrite spécialement pour Amy par le compositeur brésilien Antônio Pinto qui avait d’ailleurs déjà travaillé avec Kapadia sur son précédent documentaire qu’il avait consacré à Ayrton Senna. © CM/Qobuz
HI-RES30,99 CHF
CD21,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 9 décembre 2014 | RCA Victor - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 1 décembre 2017 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res Distinctions Preis der deutschen Schallplattenkritik
Comment la musique peut-elle traduire l’idée d’un élément naturel comme l’eau ? Un certain Claude Debussy s’était déjà penché sur la question, mais Alexandre Desplat a choisi une esthétique différente de celle de son aîné – même si, tout comme chez Debussy, ce sont les timbres qui sont au cœur de l’idée de Desplat. Pour ce conte fantastique de Guillermo Del Toro qui raconte l’histoire d’amour entre une jeune fille muette, Elisa (Sally Hawkins), et une créature amphibienne (Doug Jones), Desplat a incorporé pas moins de douze flûtes au mythique London Symphony Orchestra – flûtes altos, flûtes basses, flûtes traversières. La partition comprend très peu de cuivres, et ce sont principalement les cordes et les bois qui suggèrent l’ondulation et la fluidité de l’eau. A cela s’ajoute la délicatesse d’instruments comme le piano, la harpe et le vibraphone, qui viennent renforcer cette idée.A partir de ce canevas orchestral peu commun, Alexandre Desplat greffe différents thèmes et ambiances. Ainsi le générique d'ouverture est interprété par un sifflement solo (exécuté par le compositeur lui-même), qui représente la « voix » de la jeune héroïne. Quant au bandonéon (qui, lui, symbolise la créature), il vient accentuer l’aspect onirique des images par sa sensualité et sa douceur. Ces deux instruments évoluent ensemble gracieusement, à l’image des deux protagonistes du film, héros atypiques qui se rêvent en stars d’une comédie musicale hollywoodienne. Car au-delà de ce postulat scénaristique incongru, The Shape of Water est avant tout un hommage au cinéma – principalement au cinéma classique américain. Tout au long de la bande originale, on retrouve inlassablement ce sentiment de nostalgie, en particulier dans le choix de mettre en lumière des percussions sud-américaines (bongos, congas…), évocatrices de tant de films des années 1950 et 1960 (Souvenons-nous de La Soif du mal, réalisé par Orson Welles et mis en musique par Henry Mancini).Pour le générique de fin, et à l’image du sujet du film, Alexandre Desplat joue la carte du crossover en faisant appel à la soprano Renée Fleming pour interpréter un arrangement inédit du classique jazzy des années 40 You’ll Never Know. Enfin, soulignons qu’avec The Shape of Water, Alexandre Desplat a remporté son deuxième Oscar, trois ans après The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson. © Nicolas Magenham/Qobuz 
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 10 janvier 1975 | Ode Sounds & Visuals

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 14 octobre 1976 | Capitol Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sa discographie est plutôt costaude et il aura beau avoir travaillé avec des cinéastes aussi divers et célèbres que Paul Mazursky, Norman Jewison, John Cassavetes, John McTiernan, Costa-Gavras, Taylor Hackford ou bien encore John Frankenheimer, le compositeur Bill Conti restera comme l’homme de la B.O. de Rocky et rien que de Rocky ! Et son thème Gonna Fly Now est sans doute l’un des plus populaires du 7e Art. Mais c’est la partition complète qui mérite qu’on se penche sur cette bande originale de ce film sorti en décembre 1976. L’heure est alors au disco et Conti signe de délicieuses piécettes groovy à souhait, avec rythmiques et percussions soul voire funky et synthés 100% seventies (Reflections). Même dans les ballades à l’eau de rose, le compositeur originaire de Providence réussit à viser juste (First Date). Evidemment, le thème Gonna Fly Now est décliné à toutes les sauces et à plusieurs reprises. A l’arrivée, voilà une B.O. parfaite et qui traverse parfaitement bien les décennies. © MD/Qobuz
HI-RES30,99 CHF
CD21,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 16 juin 2003 | RCA Victor

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES28,99 CHF
CD20,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | The Secret Life of Walter Mitty

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES30,99 CHF
CD21,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 3 janvier 2014 | Sony Classical

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Comédies musicales - Paru le 7 septembre 2018 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
Avouons-le, le public français – et la scène française – ne sont guère familiers du répertoire de Broadway et des « musicals » dans leur grande majorité, et si tel ou tel ouvrage (The Sound of Music, flasquement traduit en français par « La mélodie du bonheur ») trouve parfois le chemin de tel ou tel théâtre, cela reste une rareté. Il faut donc se rabattre sur la renommée planétaire de Renée Fleming pour se laisser tenter par cet album rassemblant quelques compositeurs connus de ce côté de l’Atlantique (Jerome Kern, Richard Rogers, Andrew Lloyd-Webber ou Stephen Sondheim) et beaucoup d’autres totalement de nous inconnus, à tord ou à raison. Les arrangements orchestraux rappellent très sérieusement les comédies musicales cinématographiques de la grande époque hollywoodienne, c’est d’ailleurs un choix délibéré et fort bien mené à bout. Fleming adopte parfois une émission jazzy, mais avec le velouté qu’on lui connaît, et la beauté absolue de sa voix, pour un mélange singulier qui peut dérouter les amateurs. Mais qui ne risque rien n’a rien, et cet album (à la limite du répertoire « classique ») est magnifiquement réalisé, en particulier de la part de l’Orchestre de la BBC qui n’a plus besoin d’être présenté. © SM/Qobuz
HI-RES29,24 CHF
CD19,49 CHF

Jeux vidéo - Paru le 2 décembre 2013 | Ubisoft Music

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,59 CHF
CD14,39 CHF

Bandes originales de films - Paru le 18 novembre 2013 | naïve

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Faux documentaire et vraie fiction, Amazonia conte le retour à la nature d'un jeune singe capucin enlevé par des trafiquants. Le film nous fait alors découvrir les beautés et les dangers de la forêt amazonienne en suivant les pérégrinations du primate. Le moins que l'on puisse dire est que Bruno Coulais s'en donne à coeur joie en suivant cette trame animalière. Comme pour Microcosmos (1996), Le Peuple Migrateur (2001), L a Planète Blanche (2006) et Océans (2010), le compositeur ravit par sa capacité à épouser musicalement les images de la nature avec ses orchestrations. Il faut dire que le rôle de la musique est ici essentiel, Amazonia étant dépourvu de dialogues. Seuls les bruits de la nature et les sonorités imaginées par Bruno Coulais pour chaque scène viennent accompagner le jeune capucin dans ses découvertes. Les staccatos qui accompagnent la rencontre avec « Les Toucans » et leur bec imposant, illustrent bien l'à propos de Bruno Coulais en tant que metteur en sons de la nature. C'est par une joyeuse danse qu'il retranscrit les évolutions des fameux « Dauphins roses » qui peuplent encore certaines rivières amazoniennes. Notes de piano et de guitare figurent les gouttes qui tombent sur « La Rivière sous la pluie ». L'ambiance de la jungle amazonienne et de ses habitants est parfaitement rendue jusqu'à la rencontre avec le terrible « Jaguar » . Bruno Coulais se fait soudain mystérieux sur « La Forêt dévastée » où des choeurs éthérés semblent être la voix des arbres en souffrance. Musique et images font un tout pour le voyage initiatique et écologiste d 'Amazonia dont il faut espérer que les nombreux spectateurs deviendront autant de défenseurs du sanctuaire vert de notre planète. © Francois Alvarez / Music-Story
HI-RES19,99 CHF
CD14,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 24 août 2018 | Buschfunk

Hi-Res Distinctions Preis der deutschen Schallplattenkritik