Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jon Christensen (1943 - 2020)

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Playlist : Jon Christensen (1943 - 2020)

Par Qobuz France

  • 16 pistes - 02h02m

Musique illimitée

Écoutez cette playlist en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cette playlist

Profitez de cette playlist sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cette playlist sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Les habitués d’ECM ont souvent croisé le nom de Jon Christensen. Personnage discret mais clef du label de Manfred Eicher, le batteur norvégien a participé à de très nombreux albums, principalement dans les années 70 et 80. Avec le saxophoniste Jan Garbarek, le guitariste Terje Rypdal et le bassiste Arild Andersen, il a aussi aidé à placer sa terre natale de ...

Voir plus

Jon Christensen (1943 - 2020)

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

CHF 0 puis CHF 22.99 / mois

#
Titre Artiste Album Durée
1
Per Ulv
Terje Rypdal Waves 00:08:42

Palle Mikkelborg, Trumpet, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sveinung Hovensjø, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Jon Christensen, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Terje Rypdal, Composer, Electric Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 1978 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
Windfall
Miroslav Vitous Journey's End 00:06:21

John Taylor , Composer, Piano, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Miroslav Vitous, Double Bass, MainArtist, AssociatedPerformer - John Surman, Baritone Saxophone, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer

℗ 1983 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
The Enlightener
Bobo Stenson Reflections 00:06:52

Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bobo Stenson, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Anders Jormin, Double Bass, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 1996 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

4
Chant Of The Soil
Keith Jarrett Nude Ants - Live At The Village Vanguard 00:17:12

Keith Jarrett, Composer, Piano, AssociatedPerformer - Palle Danielsson, Double Bass, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Jan Garbarek, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Keith Jarrett Quartet, MainArtist - Tom McKenney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1980 ECM Records GmbH

5
View
Jakob Bro Returnings 00:08:42

Palle Mikkelborg, Composer, Trumpet, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Jon Christensen, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Thomas Morgan, Double Bass, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Jakob Bro, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Peer Espen Ursfjord, Mixer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
New Dance (Live At Nakano Plaza Hall, Tokyo / 1979)
Keith Jarrett Sleeper - Tokyo, April 16, 1979 00:07:07

Keith Jarrett, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Palle Danielsson, MainArtist - Jon Christensen, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Jan Garbarek, Tenor Saxophone, MainArtist, AssociatedPerformer - Palle Danielson, Double Bass, AssociatedPerformer

℗ 2012 ECM Records GmbH

7
Tutte
Masqualero Bande À Part 00:03:27

Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Jon Balke, Keyboards, AssociatedPerformer - Nils Petter Molvaer, Trumpet, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Composer, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Arild Andersen, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Masqualero, MainArtist - Tore Brunborg, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer

℗ 1985 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

8
My Song
Keith Jarrett My Song 00:06:14

Keith Jarrett, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Palle Danielsson, Double Bass, MainArtist, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Jan Garbarek, Tenor Saxophone, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 1978 ECM Records GmbH

9
Glacial Reconstruction
Ketil Bjørnstad Water Stories 00:06:58

Bjorn Kjellemyr, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Ketil Bjørnstad, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Terje Rypdal, Guitar, AssociatedPerformer

℗ 1993 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

10
The Windup
Keith Jarrett Belonging 00:08:27

Keith Jarrett, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Palle Danielsson, Double Bass, MainArtist, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Jan Garbarek, Tenor Saxophone, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 1974 ECM Records GmbH

11
Piscean Dance
Ralph Towner Solstice 00:04:15

Ralph Towner, Composer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Eberhard Weber, MainArtist, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Jon Christensen, Drums, Percussion, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Jan Garbarek, Tenor Saxophone, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 1975 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

12
War Orphans
Bobo Stenson War Orphans 00:06:19

Ornette Coleman, Composer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Bobo Stenson, Piano, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Anders Jormin, Double Bass, AssociatedPerformer - Bobo Stenson Trio, MainArtist

℗ 1998 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

13
Fish Out Of Water
Charles Lloyd Fish Out Of Water 00:09:22

Charles Lloyd, Composer, Tenor Saxophone, MainArtist, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Palle Danielsson, Double Bass, AssociatedPerformer - Bobo Stenson, Piano, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer

℗ 1990 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

14
The Pilgrim And The Stars
Enrico Rava The Pilgrim And The Stars 00:09:41

John Abercrombie, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Palle Danielsson, Bass Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Enrico Rava, Composer, Trumpet, MainArtist, AssociatedPerformer - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1975 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

15
Mah-Jong
Jan Garbarek Quartet Afric Pepperbird 00:01:56

Jan Erik Kongshaug, Recording Engineer, StudioPersonnel - Jon Christensen, Percussion, AssociatedPerformer - Arild Andersen, Composer, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Manfred Eicher, Producer - Jan Garbarek, Tenor Saxophone, AssociatedPerformer - Terje Rypdal, Guitar, AssociatedPerformer - Jan Garbarek Quartet, MainArtist

℗ 1970 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

16
Lament
John Clark Faces 00:10:35

DAVID FRIEDMAN, Vibraphone, Marimba, AssociatedPerformer - DAVID DARLING, Cello, AssociatedPerformer - Jan Erik Kongshaug, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - John Clark, Composer, French Horn, MainArtist, AssociatedPerformer - Jon Christensen, Drums, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer

℗ 1981 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

À propos

Les habitués d’ECM ont souvent croisé le nom de Jon Christensen. Personnage discret mais clef du label de Manfred Eicher, le batteur norvégien a participé à de très nombreux albums, principalement dans les années 70 et 80. Avec le saxophoniste Jan Garbarek, le guitariste Terje Rypdal et le bassiste Arild Andersen, il a aussi aidé à placer sa terre natale de Norvège sur la jazzosphère. Jon Christensen a également accompagné Bobo Stenson, Ralph Towner mais surtout Keith Jarrett dont il intègre le quartet européen avec Garbarek et Palle Danielsson au début des années 70. On croise aussi son nom sur des albums de Charles Lloyd, Enrico Rava, Ketil Bjornstad, George Russell, Eberhard Weber, Jon Balke, Jacob Young, Jakob Bro, Thomas Morgan, Bugge Wesseltoft et bien d’autres. Certains voyaient ce poète de la batterie comme un Paul Motian scandinave.
br> Photo : Jon Christensen au Aarhus Jazz Festival 2018

Le jazz nordique en 10 albums

Par Marc Zisman

Hiver, grands espaces, nature en majesté… On réduit vite la Scandinavie aux éternels mêmes clichés. Le jazz n’échappe pas à la règle. Pourtant, le Danemark marche sur les brisées de la tradition nord-américaine, la Norvège est attirée par l’expérimentation et la Suède préfère ne pas trancher en s’immisçant entre les deux. Malgré ces différences, on parle invariablement de jazz scandinave comme d’une grande famille. Depuis le début des années 70, les musiciens venus du froid ont imposé une singularité perpétuée par la génération actuelle. Coup de zoom sur cette vraie fausse famille en 10 albums choisis avec subjectivité dans une discographie vaste comme un fjord.

Bobo Stenson Trio – Serenity (2000)
Il faut vite oublier cette étiquette de Keith Jarrett suédois que certains ont longtemps collée dans le dos de Bobo Stenson. Même s’il a beaucoup joué avec les trois complices scandinaves de l’Américain (Jan Garbarek, Palle Danielsson et Jon Christensen), Stenson n’a cessé de nourrir sa musique différemment. Après avoir passé les 60's à accompagner les stars du jazz de passage à Stockholm (Sonny Rollins, Stan Getz, Don Cherry, Gary Burton), ce pianiste au toucher subtil a pris le temps de se nourrir d’une grande variété de sources et d’influences. Sa musique ne s’est jamais limitée à un territoire exclusif, à une entité monolithique. Pas le genre du Suédois, qui embarque son univers dans de multiples recoins de la musique improvisée, qu’elle soit jazz ou autre. De quoi être en phase avec l’esthétique ECM, label dont il est l’un des éminents poulains… Sur Serenity, son trio suédo-norvégien avec Anders Jormin et Jon Christensen sculpte une sorte d’Everest du trio piano/basse/batterie. Mêlant leurs propres compositions à des pièces aussi bien signées Wayne Shorter que Silvio Rodriguez, Alban Berg, Charles Ives, Hanns Eisler ou Lorens Brolin, les trois hommes inventent une sémantique bien à eux, centrée sur la mélodie. Même dans leurs improvisations les plus aventureuses, Bobo Stenson et sa rythmique pensent à ne jamais casser le fil qui relie ces compositeurs et ces périodes disparates. La tradition jazz, la musique folklorique européenne ou cubaine, la musique classique du XXe siècle, tout ne fait qu’un ! Et comme souvent chez ce genre de musiciens toujours à l’écoute, le silence et l’espace sont des armes de prédilection savamment maniées.

E.S.T. (Esbjörn Svensson Trio) – Seven Days of Falling (2003)
Durant ses quinze années d’existence interrompues par la mort accidentelle prématurée de son leader, le percussif trio d’Esbjörn Svensson n’a jamais fait de pause. Avec le batteur Magnus Öström et le bassiste Dan Berglund, le pianiste suédois sprintait sans se poser de questions. On croyait la grande histoire du trio jazz piano/basse/batterie une affaire pliée, c’était sans compter sur ces cascadeurs de la note bleue qui influenceront des hordes de confrères durant les années 90… Au départ, l'entreprise pouvait sentir la poudre aux yeux. Mais Svensson n'était pas un gentil pianiste de jazz lorgnant en touriste le rock ou la drum’n’bass… Comme Seven Days of Falling le prouve, l’âme d’E.S.T. restait viscéralement jazz et savante. Au sens classique du terme. Sur ce disque de fin 2003, la formation fête une décennie d’existence en affichant une complicité sans faille. Plus que jamais, trois personnalités pour une seule voix. Ils pouvaient bien citer Radiohead, The Police, Deep Purple et Aphex Twin comme leurs formations fétiches, l’essence des ballades Ballad for the Unborn, Believe, Beleft, Below et Why She Didn't Come est ailleurs. Dans la finesse avec laquelle ils invitent l’espace et le silence – les notes qu’on ne joue pas plutôt que celles qu’on joue – comme dans l’intelligence avec laquelle Svensson, Öström et Berglun enlacent leurs rythmes autour de leurs mélodies (Seven Days of Falling) ou qu’ils épurent à l’extrême leur art et optent pour le répétitif (Did They Ever Tell Cousteau?). Dans sa capacité à réaffirmer ses valeurs et à les balayer aussi vite, Seven Days of Falling est l’album qui ressemble le plus et le moins à E.S.T.. C’est aussi leur plus beau.

Mette Henriette – Mette Henriette (2015)
Un double album pour premier disque. ECM comme maternité. Et Anton Corbijn pour vous tirer le portrait sur la pochette. Pas de doute, Mette Henriette Martedatter Rølvåg a fait une entrée remarquée sur la scène jazz internationale en 2015. La jeune saxophoniste norvégienne originaire de Trondheim corse même un peu plus ce premier chapitre en scindant son disque en deux : une première partie en trio avec la violoncelliste Katrine Schiøtt et le pianiste Johan Lindvallet une seconde en compagnie d’un groupe de 13 musiciens avec trompette, trombone, bandonéon, piano, contrebasse, batterie et les cordes du Cikada Quartet. La première sensation qui se dégage de ce superbe et dense double opus est un sentiment de sérénité chambriste qu’on ne pourra s’empêcher de relier à la terre d’origine de son auteure. Tout ici est murmure, lente respiration, regard bienveillant et avancée en apesanteur. Aussi bien infusé au jazz qu’au classique, l'album comprend 1 heure 40 de musique composée sur une décennie. La musique plus que son instrument, c’est ce que Mette Henriette met exclusivement en exergue. Et ses improvisations s’apparentent souvent plus à des textures qu’à des phrases articulées. La relation qu’elle entretient avec ses multiples complices est d’une rare intensité. L’espace donne même à ce disque une ampleur folle, que la saxophoniste étoffe sur scène en concevant des scénographies, des chorégraphies et des installations de lumières. Impressionnant.

Hanna Paulsberg Concept – Eastern Smiles (2016)
Et si la fille de Sonny Rollins était… norvégienne ?! Le cri puissant que pousse Hanna Paulsberg a beau descendre du tutélaire auteur de The Bridge, il n’en est pas moins très personnel. A la tête de son quartet baptisé Hanna Paulsberg Concept et composé du pianiste Oscar Grönberg, du batteur Erik Nylander et du contrebassiste Trygve Fiske, la saxophoniste trentenaire originaire de Rygge, fille d’un batteur de jazz, signe des compositions qu’elle n’interprète pas qu’avec énergie et robustesse. Sur ce troisième album de post-bop luxuriant publié en 2016, le son de cette virtuose du ténor sait se faire plus caressant. Chaque phrase est fluide voire élégante et le spectre de Stan Getz – dont la musique la poussa à apprendre le sax (Café Montmartre est son disque de chevet) – n’est jamais bien loin. Et puis Paulsberg ne surjoue jamais ce qu’elle raconte, évite la complaisance et les effets de anche gratuits. Cette large palette a même séduit un cador comme le pianiste Chick Corea qui l’invitera à jouer à ses côtés… Trois ans après Eastern Smiles, Paulsberg élargit son spectre avec le mystique et spirituel Daughter of the Sun, un disque dédié à la reine de l'Égypte antique qui deviendra pharaon, Hatchepsout, conçu avec le trompettiste suédois Magnus Broo et qu’elle ancre davantage dans la tradition africaine.

Geir Sundstøl – Brødløs (2018)
Cet album est un prétexte. Non pas qu’il soit anecdotique, bien au contraire, mais le label qui l’héberge est le plus passionnant des années 2010. Et aborder le jazz scandinave sans faire escale ici serait inconcevable. Fondé à Haugesund, petite ville portuaire située sur la côte ouest de la Norvège par Andreas Meland, Hubro (chouette en norvégien) reflète à la perfection l’effervescence de la scène jazz locale contemporaine. Jazz mais pas que. Comme finalement le grand aîné ECM – dont il serait une version bien plus moderne et bien plus DIY –, Hubro prend racine dans ce genre musical pour très vite bifurquer vers tous les types de musiques improvisées et s’aventurer dans le post-rock, l’électro, le folk, le rock, l’ambient… On ne trouve que de fascinants ovnis dans cette écurie. A l’image de ce Brødløs, troisième album du guitariste et multi-instrumentiste Geir Sundstøl. Une sorte de vraie fausse BO de western transposé dans un fjord, réalisée avec la complicité d’autres savants fous nordiques comme Nils Petter Molvær, Erland Dahlen, David Wallumrød, Mats Eilersten, Jo Berger Myhre, sans oublier l’incroyable joueuse de tablas Sanskriti Shrestha. Il y a du Bill Frisell et du Brian Eno chez Sundstøl qui malaxe sa musique comme une pâte à modeler sonore. Pedal steel, basse six cordes, harmonica, banjo, mandoline et Moog, il a vidé son grenier pour composer ce trip fascinant aux frontières de l’ambient. Fascinant comme tout ce qu’Andreas Meland propose sur son label Hubro. La légende dit même que Brødløs est le disque qu’il a le plus écouté…

Allez sur les applications Qobuz pour lire l'article complet...

Rejoignez Qobuz pour lire l'article complet...

Lire la suite sur Qobuz

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?