Retour de vacances, des étoiles plein les yeux...

Retour de vacances avec plein d’étoiles dans les yeux. Malgré une météo des plus capricieuses qui ne nous épargna ni le vent, ni la pluie, ni le froid, les festivals ont tenu toutes leurs promesses de musiques, de bonnes surprises et de découvertes. Jazz à Vienne, Nice Jazz Festival, La Baule Jazz Festival, Jazz In Marciac, Jazz Au Phare Ile de Ré, Jazz à Fouras, Jazz en Baie, etc. On se souvient en particulier de l’extraordinaire Sharon Jones qui nous revient en très grande forme malgré un cancer qui aurait dû l’emporter ces derniers mois. Au sein des Dap Kings, l’orchestre de l’Apollo Theater d’Harlem, elle nous enchanta plus que de raison. A Vienne comme à Nice, cette Daptone Super Soul Revue a tenu toutes ses promesses de présenter ce théâtre en tournée, mention spéciale à Charles Bradley. Un spectacle qui fit de l’ombre à celui de Ben, l’Oncle Soul qui apparaît à ses côtés comme un erzats. Je ne résiste pas à vous proposer ce concert à l’image de ce spectacle hors-normes :

Autres douces raisons de repenser à cet été jazz 2014, Monty Alexander avec son excellent Harlem Kingstone Express à Marciac, Dee Dee Bridgewater avec son nouvel orchestre (dont le trompettiste Theo Crocker) à Jazz Au Phare, René Urtreger en quintet toujours à Jazz Au Phare, Thomas Dutronc, Earth Wind & Fire, également à Jazz en Baie.

Non la météo n’a rien gâché de la fête, le jazz se porte à merveille et se renouvelle. Comment oublier les prestations de Cécile McLorin Salvant, Youn Sun Nah, Natalia M. King, Robin McKelle, Eli Degibri, Cody ChestnuTT ? Sans omettre une autre mention spéciale pour Snarky Puppy à Nice !

Allez, on se quitte avec Monty Alexander, un autre héros du jazz que le crabe n’a pas encore réussi à pincer définitivement.

Monty Alexander / Harlem Kingston Express "No Woman No Cry" FJ5C 2011 OFFICIAL

Philippe Musso

Ecouter aussi