Les albums

19,99 CHF
16,99 CHF

Rock - Paru le 8 avril 2016 | Maverick

Hi-Res
Rien de mieux que la sortie d’un album pour célébrer l’entrée dans le deuxième millénaire. White Pony, faisant référence à la cocaïne, promet d’ailleurs un nouvel an animé. S’il est considéré comme le meilleur opus du groupe, c’est parce qu’il vient affirmer la direction artistique de ce dernier. Même si ce côté obscur, parfois malsain, est toujours présent, la recherche des accords et arrangements justes semble cette fois prendre le dessus. Sur l’opening track Back To School (Mini Maggit), Chino Moreno rappe pour dénoncer les carences du système d’éducation américain, soutenu par des guitares métal. Dense et intense, l’écoute d’une seule traite peut se révéler difficile, faisant de White Pony un album à découvrir et déguster en plusieurs fois. Cependant, un morceau comme Digital Bath laisse aux tympans le temps de souffler pour une ballade ayant des faux airs de Smashing Pumpkin. Au contraire, Elite saura ravir les plus énergiques, la musique faisant véritablement l’effet d’une bombe. Maîtrisé de bout en bout, White Pony est LA référence du son Deftones, l’album qu’il faut écouter pour comprendre l’influence du groupe sur la scène métal. © AR/Qobuz
19,99 CHF
16,99 CHF

Rock - Paru le 8 avril 2016 | Maverick

Hi-Res
A peine remis d’une énergie dévastatrice libérée par Adrenaline deux ans auparavant, les fans des Deftones sont une nouvelle fois servis en cette année 1997. Sans doute l’album le plus violent du groupe, Around The Fur est aussi un hymne à la composition simple mais efficace : riffs ravageurs, saturation à outrance, hurlements violents… Chaque membre du groupe a pour but de faire de ce nu metal punk hardcore un exutoire pour son public. L’œuvre est tout de même empruntée de mélancolie, en témoignent Be Quit and Drive (Far Away) ou Mascara, où le tempo est ralenti. Pour résumer, Around The Fur est l’album de transition par excellence, faisant le pont entre des compositions furieuses et la recherche mélodique pointue qui fera l’identité du groupe par la suite. Reconnu et apprécié par les fans, cet album est une valeur sûre (et promis, la jaquette n’y est pour absolument rien). © AR/qobuz
19,99 CHF
16,99 CHF

Rock - Paru le 8 avril 2016 | Maverick

Hi-Res
Quelle énergie ! Quelle énergie dégagée par l’ensemble de cet album ! Pas une chanson n’est laissée de côté, toutes témoignent d’une présence et d’une puissance forte. Pour un premier opus, les Deftones rendent un album brut, sans prise de risque. Cependant, ils donnent déjà l’identité de ce qu’ils mettront en place toute leur carrière : le nu metal. Même si ce n’est pas leur album le plus progressif, on sent quand même des influences très punk, grunge ou hardcore. Phénomène intéressant, même si les Deftones mettent en place un chao musical, on sent qu’ils gardent la maîtrise sur leur enfant. De même, le processus créatif est travaillé et approfondi, apportant de nombreuses nuances musicales aux mélodies, ce qui est rare dans le métal. Dans l’ensemble groovy, Adrenaline s’est révélé être la parfaite rampe de lancement pour les Deftones, promettant dès 1995 une longue et prolifique carrière… © AR/Qobuz
19,99 CHF
16,99 CHF

Rock - Paru le 8 avril 2016 | Maverick

Hi-Res
19,99 CHF
16,99 CHF

Rock - Paru le 8 avril 2016 | Maverick

Hi-Res
Difficile pour le groupe de trouver le repos après une tournée acharnée suite au réussi White Pony… Pourtant, un break de quelques mois et un retour en studio permettent de mettre au monde l’éponyme Deftones. Indéniablement moins expérimental que son aîné, Deftones s’affiche comme une version plus mature et tranchante qu’Adrenaline. D’ailleurs, en commençant par Hexagram, on comprend tout de suite que le la voix de Moreno n’a rien perdu de sa puissance, surfant sur une mélodie mélancolique pour crier sa rage. S’essayant toujours à de nouveaux styles, la chanson Lucky Boy rajoute une touche trip hop des plus agréables à l’ensemble. Mais que les fans soient rassurés, avec When Girls Telephone Boys, on retrouve probablement ici ce que Deftones a fait de plus direct et violent. Moins original que son illustre prédécesseur, Deftones n’en demeure pas moins un album mature et riche. © AR/Qobuz
24,49 CHF

Pop - Paru le 20 mai 2008 | Maverick

Vidéo
Alanis Morissette s’est séparée de Ryan Reynolds après la sortie de So-Called Chaos en 2004, un album qui flottait joyeusement dans le bonheur d’un amour tout nouveau tout beau. Ce n'est donc pas une surprise si l’album suivant, Flavors of Entanglement (2008), réunit toutes les caractéristiques d’un disque post-rupture classique : des chansons évoquant le chagrin, la colère et le regret avec une bonne louche d’affirmation de soi. En ce sens, l’album se rapproche beaucoup de Jagged Little Pill, mais musicalement, il est beaucoup plus proche de la worldbeat mystique de Supposed Former Infatuation Junkie, en grande partie grâce à sa collaboration avec le producteur Guy Sigsworth (Björk, Madonna). Après le dépouillement d’Under Rug Swept et la légèreté de So Called Chaos, ce retour à l'insularité est un peu surprenant, mais il séduira ceux qui trouvent un écho personnel dans les confessions cryptiques d’Alanis. ~ Stephen Thomas Erlewine
21,49 CHF

Pop - Paru le 11 septembre 2011 | Maverick

21,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 8 septembre 2000 | Maverick

22,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2000 | Maverick

21,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 6 novembre 2000 | Maverick

21,49 CHF

Metal - Paru le 12 juillet 2016 | Maverick

25,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 3 février 1998 | Maverick

21,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 31 octobre 2000 | Maverick

18,49 CHF

Pop - Paru le 1 décembre 2003 | Maverick

16,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 30 octobre 2006 | Maverick

Livret
25,99 CHF

R&B - Paru le 1 janvier 1996 | Maverick

25,99 CHF

Jazz - Paru le 13 août 1999 | Maverick

21,49 CHF

R&B - Paru le 4 juin 2002 | Maverick

21,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 20 octobre 1995 | Maverick