Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

EMI Classics

Le groupe Electric and Musical Industries- vit le jour en 1931 en Angleterre, par la fusion de la branche britannique de Columbia Records et de la Gramophone Company, qui publiait également ses disques sous le label His master’s voice, avec le célébrissime logo du chien écoutant un phonographe.

Dans le secteur classique, les catalogues His master’s voice et Columbia étaient d’autant plus riches qu’ils se déclinaient en filiales nationales.. Après la guerre, dès avant l’avènement du microsillon, Walter Legge, le directeur artistique d’EMI eut l’intuition que le disque était un produit culturel d’avenir et qu’il allait mener désormais une carrière indépendante du concert, d’où la nécessité de réaliser des enregistrements d ‘un niveau artistique incontestable. Il travailla avec les plus grands chefs : Furtwängler, Karajan, Klemperer, Cluytens, fonda un orchestre à vocation phonographique, le Philharmonia, réalisa de nombreuses intégrales avec les plus grands chanteurs, notamment le tandem Callas-Di Stefano, en partenariat avec la Scala de Milan et se constitua une écurie de brillants solistes : de Gieseking et Lipatti jusqu’à Barenboïm et Andsnes, de Menuhin et Milstein jusqu’à Perlman, de Casals à Rostropovitch et DuPré. Dans les années 60, EMI intégra d’autres labels qui vinrent encore étoffer son catalogue comme Pathé-Marconi, firme phare du disque hexagonal et des labels plus rares comme Ducretet-Thomson ou Les discophiles français. EMI, et en particulier sa filiale française, fut un pionnier de l’archive discographique, avec les collections Les Gravures illustres ou plus tard, Références.

Le rachat de Virgin classics, en 1992, renforça l’identité classique du label.
Lire plus

Albums

0 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums