Les albums

28,99 CHF
20,49 CHF

Country - Paru le 8 juin 2018 | Decca

Hi-Res
25,49 CHF
17,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 4 mai 2018 | Decca

Hi-Res
Le London Symphony Orchestra (LSO) est naturellement célèbre pour ses grands enregistrements de musique classique, mais c’est aussi l’une des formations favorites des compositeurs de musique de film, au premier rang desquels se trouve John Williams. C’est grâce au succès international de Star Wars en 1977 que cette particularité du LSO s’est renforcée. On ne sera donc pas surpris d’entendre les cuivres étincelants du thème principal du film de George Lucas dès l’ouverture de cet album comprenant des enregistrements totalement inédits des grands succès de Williams pour des longs-métrages de Steven Spielberg, Richard Donner et Chris Columbus. Pour mettre à bien cette entreprise ambitieuse, c’est avec vigueur, subtilité et chaleur que le chef d’orchestre Gavin Greenaway dirige les 86 musiciens du LSO dans les fameux Studios Air, fondés par Georges Martin en 1969. A côté des thèmes principaux iconiques des Dents de la mer ou de E.T. l’extraterrestre, ainsi que des suites symphoniques majestueuses d’Indiana Jones ou Jurassic Park, l’auditeur aura l’agréable surprise d’entendre deux nouveautés tirées de deux succès des années 1990 et 2000 : d’une part un arrangement poignant du thème de La Liste de Schindler pour violoncelle, et d’autre part, une relecture envoûtante du Hedwig’s Theme provenant de Harry Potter à l’école des sorciers. ©Nicolas Magenham/Qobuz
19,49 CHF

Classique - Paru le 4 mai 2018 | Decca

25,49 CHF
17,99 CHF

Classique - Paru le 20 avril 2018 | Decca

Hi-Res
24,49 CHF

Classique - Paru le 23 mars 2018 | Decca

Livret
25,49 CHF
17,99 CHF

Classique - Paru le 23 mars 2018 | Decca

Hi-Res Livret
Organiste (il a travaillé avec Gaston Litaize à Paris), chef de chœur, chef d’orchestre, Diego Fasolis est une des personnalités aujourd’hui incontournables de la scène baroque. En 1995, il fonde l’ensemble Vanitas à Lugano, puis I Barocchisti (littéralement « Les Baroqueux » ou les « Baroquistes »), qui est la refonte de la fameuse Società Cameristica di Lugano fondée par Edwin Loehrer en 1961 à laquelle nous sommes redevables des premiers grands enregistrements des Madrigaux de Claudio Monteverdi. Sous cette nouvelle dénomination, l’ensemble prend un essor considérable sous la direction de Fasolis. Les nombreux enregistrements des Barocchisti sont régulièrement couronnés de récompenses et de grands solistes internationaux viennent collaborer avec eux, Philippe Jaroussky, Maurice Steger, Max Emanuel Cencic et, depuis ces dernières années, Cecilia Bartoli avec laquelle s’instaure une étroite collaboration. Avec la soprano russe Julia Lezhneva et le contre-ténor argentin Franco Fagioli, I Barocchisti nous proposent une vision particulièrement joyeuse de deux chefs-d’œuvre vocaux de Vivaldi, nimbée d’un angélisme un peu naïf qui est aussi celui des madones de la peinture vénitienne que l’on peut voir dans toutes les églises de la ville. Le motet Nulla in mundo pax (« Nulle paix sincère dans le monde »), pour soprano et continuo, complète ce disque vivaldien radieux, image d’un monde idéal vivant dans une bulle réconfortante. © François Hudry/Qobuz
17,99 CHF

Pop - Paru le 16 mars 2018 | Decca

25,49 CHF
17,99 CHF

Pop - Paru le 16 mars 2018 | Decca

Hi-Res
17,99 CHF

Musique symphonique - Paru le 9 mars 2018 | Decca

Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
En sentant que son ouïe diminuait, Alfred Brendel a eu la grande sagesse de se retirer en pleine gloire avant que disparaissent à leur tour les qualités digitales ou intellectuelles. Il nous évite ainsi le spectacle parfois pitoyable d’artistes ne parvenant pas à s’arrêter alors qu’ils deviennent peu à peu l’ombre d’eux-mêmes. Rien de tel ici puisqu’il s’agit de deux inédits édités avec son assentiment. Dans ce Concerto en la mineur de Schumann, enregistré lors d’un concert au Musikverein de Vienne en 2001, à l’occasion de ses soixante-dix ans, Brendel a un toucher de miel et une sonorité veloutée. Simon Rattle et les Wiener Philharmoniker (hautbois magique !) dialoguent avec le pianiste dans un rapport de musique de chambre élargie. Excellente prise de son de la radio autrichienne. En complément, les Variations sur un thème de Haendel de Johannes Brahms captées en 1979, un grand souvenir pour celui qui avait joué cette œuvre lors de son tout premier récital à l’âge de dix-sept ans. Alfred Brendel avoue ne plus jouer du piano aujourd’hui et se consacrer à la poésie et à la peinture. Peu convaincu par ce dernier art et toujours aussi impitoyable avec lui-même, il a fait détruire ses œuvres. Si le couvercle du piano est aujourd’hui fermé, la musique lui court toujours dans la tête avec l’impression d’avoir enfin atteint l’interprétation idéale, en même temps que monte en lui le sentiment d’une injustice, celle de ne pas avoir trente années de moins… © François Hudry/QOBUZ/mars. 2018
27,49 CHF

Comédies musicales - Paru le 9 mars 2018 | Decca

37,99 CHF
27,49 CHF

Comédies musicales - Paru le 9 mars 2018 | Decca

Hi-Res
25,49 CHF
17,99 CHF

Classique - Paru le 2 mars 2018 | Decca

Hi-Res Livret
25,49 CHF
17,99 CHF

Extraits d'opéra - Paru le 2 mars 2018 | Decca

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Diapason d'or / Arte - Qobuzissime - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« Resté célèbre pour avoir formé les superstars Farinelli et Caffarelli, Porpora fut aussi l’un des plus hauts stylistes de l’opéra baroque — titre que lui emprunte aujourd’hui Emanuel Cencic au firmament. [...] Cencic, dont la voix aux coloris pleins, inimitables, s’épanouit plus librement que dans le récent Germanico in Germania, est absolument l’homme qu’il fallait à cet hommage surplombant la carrière de Porpora entre la péninsule, Londres et Dresde [...] ...la pertinence du ton n’a guère de rivales parmi les contre-ténors actuels, par la manière ferme et déliée de soutenir la phrase, et plus encore par une noble fierté (pour parler comme chez Racine) qui dissipe l’impression pénible, ailleurs, d’excitations en basse-cour. [...] Le programme [...] captive d’un bout à l’autre, couronné par la prière merveilleuse de Thésée à Neptune (Arianna in Nasso). [...] L'orchestre de George Petrou est justement partie prenante de la réussite, non pas accompagnateur, mais acteur du corps organique de ces airs, avec une acuité et une imagination sensationnelles, en accord avec l’esprit du chanteur [...] Un disque magnifique, destiné à rejoindre les grands classiques dans ce répertoire » (Diapason, avril 2018 / Jean-Philippe Grosperrin)
20,49 CHF

Classique - Paru le 2 mars 2018 | Decca

Livret
17,99 CHF

Classique - Paru le 2 mars 2018 | Decca

2,99 CHF

Classique - Paru le 1 mars 2018 | Decca

3,99 CHF
2,99 CHF

Classique - Paru le 1 mars 2018 | Decca

Hi-Res
17,99 CHF

Classique - Paru le 23 février 2018 | Decca

2,99 CHF

Pop - Paru le 23 février 2018 | Decca

38,99 CHF

Classique - Paru le 1 avril 1976 | Decca

Les Collections

Le label

Decca dans le magazine
  • Le Ring de Solti : réédition 24 bits !
    Le Ring de Solti : réédition 24 bits ! Les légendes ne meurent jamais. Le directeur artistique de Decca, John Culshaw, a bien conscience d'en construire une lorsqu'en 1958 il parie sur Georg Solti, armé de l'élite des chanteurs wagnérie...
  • Cecilia Bartoli : interview vidéo Qobuz
    Cecilia Bartoli : interview vidéo Qobuz Rencontre avec la grande mezzo-soprano romaine à l'occasion de la sortie de son disque St. Petersburg qu'elle consacre aux trésors cachés écrits à Saint-Pétersbourg, au XVIIIe siècle, par des compo...
  • Cecilia, l'impératrice
    Cecilia, l'impératrice Quand Cecilia Bartoli défriche le baroque russe...
  • Valentina Lisitsa, une vidéo-podcast (in English)
    Valentina Lisitsa, une vidéo-podcast (in English) Avec plusieurs millions de vidéos consultées sur internet, Valentina Lisitsa est un phénomène surgit sur la planète classique en moins de trois ans. Rencontre avec une pianiste décidée à utiliser s...
  • Pas si Benjamin que ça
    Pas si Benjamin que ça Un nouvel album très maîtrisé du jeune prodige anglais Benjamin Grosvenor…
  • Barenboïm dirige la 9e de Beethoven au Château de Versailles
    Barenboïm dirige la 9e de Beethoven au Château de Versailles Le 13 juillet prochain, Daniel Barenboïm dirigera avec son West Eastern Divan Orchestra la Neuvième Symphonie de Beethoven dans le cadre unique des terrasses du Château de Versailles.
  • Melody Gardot The Absence
     Melody Gardot  The Absence Un oiseau recueilli à Lisbonne, une mélopée saisie dans la rue en Afrique, la geste des danseurs de tango de Buenos Aires, la langueur des corps à Salvador de Bahia : Melody Gardot construit ses albums à partir des scripts de ses propres aventures. Passé son périple contemplatif en différents end...
  • Beethoven pour tous
    Beethoven pour tous A la tête de son West Eastern Divan Orchestra, Daniel Barenboim signe une intégrale Beethoven…
  • Le phénomène Grosvenor
    Le phénomène Grosvenor A seulement 19 ans, le pianiste Benjamin Grosvenor fait vibrer la classicosphère britannique...
  • David Kadouch, une rencontre-podcast
    David Kadouch, une rencontre-podcast Rencontre avec le sensationnel pianiste David Kadouch à l’occasion de la sortie de son album Schumann chez Decca.