Catégories :

Les albums

HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Classique - À paraître le 23 octobre 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Classique - À paraître le 11 septembre 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Classique - À paraître le 12 juin 2020 | Claves Records

Hi-Res
CD12,99 CHF

Classique - Paru le 15 mai 2020 | Claves Records

CD12,99 CHF

Classique - Paru le 15 mai 2020 | Claves Records

CD12,99 CHF

Musique de chambre - Paru le 15 mai 2020 | Claves Records

HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 1 mai 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Classique - Paru le 10 avril 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Messes, Passions, Requiems - Paru le 27 mars 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 étoiles de Classica
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique de chambre - Paru le 13 mars 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
C’est Mozart qui ouvre la voie royale du quatuor avec piano en 1785 et 1786 avec les deux chefs-d’œuvre présentés ici. Cette formation instrumentale inconnue avant lui va se perpétuer discrètement tout au long du XIXe siècle avec les œuvres phares de Schumann et de Brahms, puis de Dvořák et de quelques autres. Mozart a perçu d’emblée les possibilités d’un ensemble situé à mi-chemin entre le concerto et la musique de chambre. Le Quintette en sol mineur, K. 478 s’impose dès ses premières mesures autoritaires dans une tonalité passionnée que Mozart utilisa dans des œuvres devenues célèbres tels ses Symphonies n° 25 et 40 ou son fabuleux Quintette à cordes, K. 516 de 1787. Avec ce premier mouvement à la puissance tragique, le lyrisme de son Andante et son joyeux Rondo final en sol majeur ont conquis depuis longtemps les chambristes du monde entier. Son pendant, le Quatuor en mi bémol majeur, K. 493 mêle l’insouciance de la jeunesse à une certaine gravité de la maturité avec ses ombres et sa nostalgie. Enregistré à Drogheda en République d’Irlande en mai 2019, cet album nous propose une interprétation idéale grâce à quatre musiciens exceptionnels venus d’horizons très différents. Le pianiste Finghin Collins, originaire de Dublin, a étudié à la Royal Irish Academy d’Irlande et avec Dominique Merlet au Conservatoire de Genève. La violoniste Rosanne Philippens est bien connue pour son talent d’interprète (sa version des Quatre Saisons de Vivaldi-Piazzolla a fait sensation à Lyon) et de communicatrice. Ex-alto solo du Philharmonique de Berlin, le Hongrois Máté Szücs joue et présente des masterclasses dans le monde entier et est aujourd’hui professeur à la Haute École de Musique de Genève. Quant au violoncelliste, István Várdai, il a remporté le prestigieux Concours ARD de Munich et le Tchaïkovski de Moscou. Outre sa carrière de chambriste et de soliste, il a repris aujourd’hui la classe de violoncelle d’Heinrich Schiff à l’Université de Musique et des Arts du spectacle de Vienne. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique concertante - Paru le 28 février 2020 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique de chambre - Paru le 17 janvier 2020 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Classique - Paru le 20 décembre 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 6 décembre 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
Né en 1865 à Vienne, la même année que Sibelius et Nielsen, Émile Jaques-Dalcroze était originaire de Genève, où il a fondé les bases de la rythmique, avant d’essaimer en Allemagne et ailleurs un enseignement de la musique basé sur la perception physique du phénomène musical. Son influence sur la danse contemporaine a été mondiale, depuis la création du Sacre du printemps de Stravinsky jusqu’aux chorégraphes allemands influencés par sa méthode et sa philosophie. Une classe de rythmique a été brièvement créée par Jacques Rouché à l’Opéra de Paris en 1917, soulevant une vague de protestations émanant des milieux conservateurs de la danse, qui considéraient cette méthode dangereuse pour la tradition du ballet français. L’expérience a tourné court et fut arrêtée en 1924, ce qui empêcha la France de participer à l’essor de la danse contemporaine. Compositeur prolixe, Jaques-Dalcroze avait étudié avec Anton Bruckner à Vienne, et avec Léo Delibes et Gabriel Fauré à Paris, un grand écart qui lui permit d’intégrer la chanson populaire comme le répertoire orchestral au sein d’un vaste catalogue. La Veillée trouve sa source dans un roman de George Sand, Les Maîtres sonneurs, publié en 1853. C’est une grande fresque décrivant la vie quotidienne dans la campagne berrichonne, assimilée ici à la Suisse romande. Jaques-Dalcroze en a tiré une de ses œuvres les plus ambitieuses, en créant une sorte d’oratorio profane découpé en 19 numéros reliés entre eux par un motif récurrent. D’une grande variété et d’une belle fraîcheur d’inspiration, La Veillée, créée sous sa forme définitive en 1909, requiert six solistes vocaux, un chœur mixte et un grand orchestre symphonique. Réalisé en studio à Genève en septembre 2018, le présent enregistrement en propose une version abrégée, sans doute pour pouvoir entrer dans la durée de deux albums, omettant cinq numéros de cette vaste partition. Une amputation qui n’empêche pas la découverte d’un moment particulier de la musique à Genève, avant l’émergence d’une nouvelle génération de compositeurs tels Frank Martin ou Arthur Honegger et la venue d’Ernest Ansermet, qui ouvrira grandes les fenêtres de la modernité musicale. © François Hudry/Qobuz

Le label

Claves Records dans le magazine
  • Harp attacks !
    Harp attacks ! 170 ans de harpe concertante superbement servies par la jeune Anaïs Gaudemard...