Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD19,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2011 | Virgin

Distinctions 3F de Télérama
Sans se prendre au sérieux, les orfèvres britanniques de la pop song qui fait mouche confirment avec ce troisième album qu’ils maîtrisent leur art sur le bout des cordes. Les Kooks osent même ici quelques excentricités qui les font sortir du classicisme. Pêchu !
CD24,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 19 mai 2017 | Virgin Records Ltd

CD19,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2006 | Virgin Records

Puisant leur inspiration chez des sommités britanniques des années 60 et 70, parmi lesquelles David Bowie (leur nom est emprunté à une chanson de son album Hunky Dory) et The Kinks (un nom de groupe presque homophone), The Kooks excellent dans une britpop hautement mélodieuse avec ce premier album ouvragé et affirmé. Malgré leur jeune âge (certains membres du groupe n’avaient pas 20 ans au moment de l’enregistrement de l’album), ce quatuor de Brighton est remarquablement doué pour pondre des chansons ensoleillées et souvent acoustiques comme "Ooh La" et la légèrement funky "Naïve". © Eric Schneider /TiVo
CD10,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 3 juillet 2020 | UMC (Universal Music Catalogue)

HI-RES23,99 CHF
CD15,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 31 août 2018 | Lonely Cat

Hi-Res
Depuis Inside In/Inside Out en 2006, les Kooks ont bercé un grand nombre d’adolescents rebelles. Douze ans plus tard, la bande de Luke Pritchard a bien grandi. Leur cinquième album est la première rupture avec leur image classique. Rock indé influencé par le folk, la pop et le punk bubble-gum, Let’s Go Sunshine ne suit pas le chemin du précédent Listen, mais cherche à en relever les contrastes. Sur ce disque, les Kooks effectuent une course contre le temps, poursuivis par la nostalgie, jouent sur le conflit entre énergie et fatigue et chantent toujours les relations humaines et l’intelligence émotionnelle. La tension monte titre après titre, gonflée par la guitare de Hugh Harris, la basse de Peter Denton et les rythmes engagés d’Alexis Nunez à la batterie. L’album est solide. Pas véritablement visionnaire mais entraînant et touchant. Initials for Gainsbourg, un bel appel à l’amour bien que légèrement surproduit, contraste comme il se doit avec le rock rebondissant de Pamela. Les Kooks n’oublient pas de lier le tout d’une ballade acoustique où les violons sont les bienvenus (Picture Frame) avant de terminer sur un son tout à fait chill où seul importe de passer du bon temps pendant l’été (No Pressure). Pour Let’s Go Sunshine, pas besoin d’après-soleil, rien ici ne fait souffrir. © Anna Coluthe/Qobuz
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 30 janvier 2006 | Virgin Records

C'est avant tout sur scène qu'on peut juger avec exactitude des qualités des Kooks – et pas vraiment avec cet album ou son successeur, Konk, qui ne sont pas parvenus à restituer toute l'énergie dont ils font preuve devant un public, plus spécialement quand celui-ci est presque entièrement féminin. Néanmoins, soyons clairs, Inside In/Inside Out représente déjà une oeuvre dont ne peuvent pas s'enorgueillir tous les groupes anglais débutants.   Après une courte chanson acoustique un peu trompeuse (« Seaside »), la formation catapulte un titre bien nerveux, « See the World », et passe ensuite à la pop, dans « Sofa Song » où c'est l'influence de Ray Davies – auteur qui ne cesse d'être redécouvert outre-Manche – qu'on entend, comme sur plusieurs autres titres. Moins neuneu qu'il en a l'air, Luke Pritchard sait aussi se montrer coquin, comme dans « Eddie's Song » ou « Jackie Big Tits », qui sonnent cependant plus comme des blagues de potache et alourdissent le propos.   Sur certaines chansons, quelques nappes d'orgue bien vieillot pimentent une rythmique basique et qui va à l'essentiel. Le triste et lent « Got No Love » ferme la marche, sur un ton plus réfléchi que sur le reste du disque. L'efficacité des singles « Ooh La », « She Moves in Her Own Way » et « Naïve » ne pouvant être discutée, on se demande bien ce qu'une certaine partie de la critique reproche au groupe : trop propret ? Trop mignon ? Ou peut-être arrive-t-il tout simplement en même temps que beaucoup d'autres dans le même genre ? On se dit alors que seul le temps permettra de remettre les vrais talents des Kooks en évidence et leur donnera leur vrai public.   En attendant qu'ils enregistrent un jour un album maîtrisé d'un bout à l'autre, celui-ci fera l'affaire.     © ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2017
CD17,99 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2008 | Virgin Records Ltd

Avec Konk, sorti en 2008, la suite du très salué premier album des Kooks, Inside In Inside Out, le jeune groupe de britpop livre un nouvel ensemble de chansonnettes accrocheuses dans lesquelles domine la guitare. Dans ce deuxième opus étayé par la production impeccablement claire de Tony Hoffer (Beck, the Fratellis), le leader précoce des Kooks, Luke Pritchard, présente davantage d’accroches dans ses morceaux, comme le montre la pêchue "Always Where I Need to Be" et la tintante "Mr. Maker". On remarquera tout particulièrement la première chanson très appuyée "See the Sun" et "Tick of Time" avec ses nuances reggae. Légèrement plus énergique et électrique que son prédécesseur plus acoustique, le groupe de Brighton séduira les fans de Inside tout en parvenant certainement à élargir son audience, fort du charme de son immédiateté. © Eric Schneider /TiVo
CD8,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2014 | Virgin Records Ltd

Paru en 2015, Listen est le quatrième album du groupe de rock britannique The Kooks, et son premier avec Alexis Nunez derrière la batterie. Marqué par des sonorités plus crues et un retour aux sources, Listen contient notamment le single "Down". © TiVo
CD8,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 8 mai 2020 | UMC (Universal Music Catalogue)

CD29,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 7 avril 2017 | Virgin Records Ltd

CD15,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 15 avril 2019 | Lonely Cat

CD8,99 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2008 | Virgin Records

CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 4 décembre 2015 | Lonely Cat

CD24,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 8 septembre 2014 | Virgin Records Ltd

Paru en 2015, Listen est le quatrième album du groupe de rock britannique The Kooks, et son premier avec Alexis Nunez derrière la batterie. Marqué par des sonorités plus crues et un retour aux sources, Listen contient notamment le single "Down". © TiVo
CD8,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 10 avril 2020 | UMC (Universal Music Catalogue)

CD20,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2008 | Virgin Records

Livret
Avec Konk, sorti en 2008, la suite du très salué premier album des Kooks, Inside In Inside Out, le jeune groupe de britpop livre un nouvel ensemble de chansonnettes accrocheuses dans lesquelles domine la guitare. Dans ce deuxième opus étayé par la production impeccablement claire de Tony Hoffer (Beck, the Fratellis), le leader précoce des Kooks, Luke Pritchard, présente davantage d’accroches dans ses morceaux, comme le montre la pêchue "Always Where I Need to Be" et la tintante "Mr. Maker". On remarquera tout particulièrement la première chanson très appuyée "See the Sun" et "Tick of Time" avec ses nuances reggae. Légèrement plus énergique et électrique que son prédécesseur plus acoustique, le groupe de Brighton séduira les fans de Inside tout en parvenant certainement à élargir son audience, fort du charme de son immédiateté. © Eric Schneider /TiVo
CD6,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2014 | Virgin Records Ltd

CD2,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2006 | Virgin Records

CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 21 juin 2019 | Lonely Cat

CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 16 mai 2018 | Lonely Cat

L'interprète

The Kooks dans le magazine