Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD27,49 CHF

Rock - Paru le 3 octobre 1994 | UMC (Universal Music Catalogue)

A partir de :
CD21,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 28 avril 2017 | BMG Rights Management (UK) Ltd

Fin 2013, Dolores O'Riordan, chanteuse des Cranberries, se produisait à Limerick pour le nouvel an, accompagnée d'un ensemble de cordes issu de l'Irish Chamber Orchestra. C'est inspirée par ces relectures en mode classique de l'œuvre du groupe, qu'elle approche ce dernier avec un projet visant à célébrer ses presque trente années de carrière, donnant naissance à Something Else. Publié en 2017 et offrant dix morceaux phares comme "Zombie", "Linger", "Dreams" ou "Ode to My Family" mais également trois inédits ("The Glory", "Rupture" et "Why"), l'album offre une approche acoustique feutrée appuyée par un quatuor soulignant élégamment l'ensemble et intègre sans surprise l'essentiel des charts d'Europe de l'Ouest. © TiVo
A partir de :
CD30,99 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Après avoir investi les charts américains alternatifs avec leur premier album et leurs incontournables singles à succès "Dreams" et "Linger", les Cranberries auraient pu facilement se tailler une carrière en s’en tenant à leur son initial, sorte de version beaucoup plus commerciale des Cocteau Twins. Qu’ils ne l’aient pas fait, préférant introduire leur deuxième album avec "Zombie", âpre protestation politique, leur a peut-être fait perdre un certain nombre de ventes, mais illustre bien leur idéaux artistiques. Stars: The Best of 1992-2002 est une solide vue d’ensemble des singles du groupe irlandais tout au long de sa carrière, des premiers hits aux pépites plus récentes telles que "This Is The Day". © Charity Stafford /TiVo
A partir de :
CD20,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 1993 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Après le semi échec d’Uncertain et les bisbilles avec leur manager d’alors, les Cranberries, désormais coachés par Stephen Street d’Island Records entamèrent l’écriture d’un premier album digne de ce nom. Porté par le tube « Linger » et la voix claire de Dolores O’Riordan, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We? est testé et rodé au cours d’une grande tournée américaine qui permet aux Cranberries de gagner un nouveau public, plus guère habitué au rock folk venu de l’Ile Verte. Ce premier album alterne entre des balades traditionnelles irlandaises quelque peu geignardes et un rock acoustique léger. Plutôt sombre et désenchanté, l’album connaît une seconde jeunesse en 2002 avec la sortie d’une réédition agrémentée de six titres inédits. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2018
A partir de :
HI-RES26,49 CHF
CD22,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 avril 2019 | BMG Rights Management (UK) Limited

Hi-Res
Retracer la genèse de cet album, c’est avant tout raconter une histoire à la fois triste et belle. Triste car il s’agit du 8e et littéralement dernier album du groupe (dans sa formation initiale du moins). Mais belle car on a le plaisir d’entendre à nouveau la voix Dolores O’Rioridan, décédée brutalement le 15 janvier 2018. C’est grâce à des démos enregistrées quelques semaines avant sa disparition que cette résurrection phonographique a pu avoir lieu : Noel Hogan, guitariste des Cranberries, avait commencé à travailler sur les morceaux en mai 2017, lors d’une tournée, avant d'enregistrer onze démos avec la chanteuse quelques mois après. C’est avec le soutien de la famille O’Rioridan que les membres du groupe se sont replongés dans ces premiers jets, afin d’en tirer des chansons à part entière. Étrangement, il est souvent question de perte et de fin dans les titres et les paroles de ces morceaux dont la portée émotionnelle est considérable, non seulement à cause de la tragédie qui les entoure, mais aussi parce que les mélodies et les arrangements sont souvent intrinsèquement mélancoliques. Les cordes qui entourent le final d’un morceau comme Lost, ou bien le piano litanique de Catch Me If You Can ne font que renforcer le frisson qui traverse immanquablement l’auditeur à l’écoute de In the End. Mais comme ils l’ont souvent prouvé durant trois décennies, les Irlandais ne perdent jamais de vue un certain espoir et une énergie communicative. Les mélodies lyriques de Got It (avec sa basse conquérante), et de Summer Song sont là pour le prouver. Quant aux ballades Illusion et In the End, elles possèdent certes une couleur crépusculaire, mais il s’agit du coucher de soleil le plus doux et bienveillant qui soit. Avec cet album enregistré à Londres par le producteur Stephen Street (déjà aux manettes de Everybody Else Is Doing It, So Why Can't We? en 1993 et No Need to Argue en 1994),The Cranberries tirent leur révérence avec élégance et pudeur. © Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
CD20,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2001 | Geffen*

A partir de :
CD17,99 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 1999 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

A partir de :
CD17,99 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 1996 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

A partir de :
CD28,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Quatre personnes sur un canapé au milieu d’une plage : photo mythique pour tout amateur de rock ayant connu les années 1990. Cet album a fait des Cranberries des stars mondiales, révélant également le caractère militant de Dolores O’Riordan, aspect qui ne transparaissait pas forcément dans le premier opus. Servi par des titres comme « Zombie » ou « Ode to My Family », No Need to Argue se révèle bien plus construit que son prédécesseur et plus revendicatif aussi. S’y entrecroisent protest song contre l’occupation de l’Irlande du Nord par les troupes britanniques, hommage aux valeurs familiales et quelques textes nés de l’influence de la très catholique chanteuse ainsi qu’une chanson rendant hommage au poète natif de l’Ile Verte, William Butler Yeats. En 2002, sortie d'une version complétée comprenant plusieurs inédits. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2018
A partir de :
CD28,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Avec les seize milions d’albums vendus de No Need to Argue, rien ne semble empêcher les Cranberries de devenir les nouveaux U2. Et pourtant, To the Faithful Departed est un énorme échec dans leur carrière. Trop rock pour un public qui ne s’y attend pas, peut-être ? Trop militant également (il faut dire que la belle Dolores O’Riordan n’a guère sa langue dans sa poche et qu’elle assène assez violemment ses convictions au fil de « Salvation » ou « The Rebels »)? Peut-être un peu des deux. Très inspiré par les luttes nationalistes (« Bosnia », « War Childs ») l’album est sans conteste l’un des plus sombres de la discographie des Cranberries, mais le public, lui, n’adhère pas à ce brusque changement de ton. To the Faithful Departed, cependant, n’a en soi rien de honteux. Peut-être était-il alors tout simplement en inédaquation avec les attentes du public. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2018
A partir de :
CD30,99 CHF

Rock - Paru le 1 mars 1993 | UMC (Universal Music Catalogue)

Après le semi échec d’Uncertain et les bisbilles avec leur manager d’alors, les Cranberries, désormais coachés par Stephen Street d’Island Records entamèrent l’écriture d’un premier album digne de ce nom. Porté par le tube « Linger » et la voix claire de Dolores O’Riordan, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We? est testé et rodé au cours d’une grande tournée américaine qui permet aux Cranberries de gagner un nouveau public, plus guère habitué au rock folk venu de l’Ile Verte. Ce premier album alterne entre des balades traditionnelles irlandaises quelque peu geignardes et un rock acoustique léger. Plutôt sombre et désenchanté, l’album connaît une seconde jeunesse en 2002 avec la sortie d’une réédition agrémentée de six titres inédits. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2018
A partir de :
CD11,99 CHF

Rock - Paru le 26 février 2012 | Cooking Vinyl

A partir de :
CD20,49 CHF

Rock - Paru le 27 avril 1999 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

The Cranberries stumbled with their move toward heavier, politically fueled modern rock on To the Faithful Departed, losing fans enamored with their earlier sound. Like many groups that see their stardom fading, the band decided to return after a short hiatus with a mildly updated, immaculately constructed distillation of everything that earned them an audience in the first place. It's immediately apparent that Bury the Hatchet has retreated from the ludicrous posturing that marred To the Faithful. There are no blasts of distorted guitar -- as a matter of fact, there are no songs that even qualify as "rockers" -- and there is little preaching, even on Dolores O'Riordan's most earnest songs. Every note and gesture is pitched at the adult alternative mainstream, which is a good thing. Though they ran away from the dreamy jangle of their first hits, the Cranberries never sounded more convincing than on mid-tempo, folky pop tunes with polished productions. Sonically, that's precisely what Bury the Hatchet delivers, complete with little flourishes -- a Bacharachian horn chart there, cinematic strings there -- to illustrate that the band did indeed know what was hip in the late '90s. All this planning -- some might call it calculation -- shouldn't come as a surprise, since Bury the Hatchet is essentially a make-or-break album, but what is a surprise is that the end result is the most consistent record of their career. It's not necessarily their best -- it lacks the immediate singles of their first two records -- but all the songs work together to form a whole; not even embarrassments like the skittering "Copycat" interrupt the flow of the record. True, the album never challenges listeners, but it delivers on their expectations -- and after To the Faithful Departed, that comes as a relief. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD12,99 CHF

Rock - Paru le 3 octobre 1994 | UMC (Universal Music Catalogue)

A partir de :
CD10,79 CHF

Pop/Rock - Paru le 3 décembre 2012 | Concert Live Ltd

A partir de :
CD28,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Après le semi échec d’Uncertain et les bisbilles avec leur manager d’alors, les Cranberries, désormais coachés par Stephen Street d’Island Records entamèrent l’écriture d’un premier album digne de ce nom. Porté par le tube « Linger » et la voix claire de Dolores O’Riordan, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We? est testé et rodé au cours d’une grande tournée américaine qui permet aux Cranberries de gagner un nouveau public, plus guère habitué au rock folk venu de l’Ile Verte. Ce premier album alterne entre des balades traditionnelles irlandaises quelque peu geignardes et un rock acoustique léger. Plutôt sombre et désenchanté, l’album connaît une seconde jeunesse en 2002 avec la sortie d’une réédition agrémentée de six titres inédits. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2018
A partir de :
CD20,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2008 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Depuis l’explosion de leur premier album, Everybody Else Is Doing It, So Why Can't We? à leur séparation, les Cranberries ont été l’un des groupes irlandais de rock à plus grand succès. Emmenés par l’ensorcelante chanteuse Dolores O'Riordan, les hits des Cranberries s’échelonnent entre la dream pop chatoyante de "Linger" et l’attaque rock plus brutale de "Zombie". Cette compilation très complète de 32 morceaux contient tous les singles des Cranberries ainsi que quelques morceaux d’album clés et quelques raretés, le tout dans un format remasterisé immaculé. © Charity Stafford /TiVo
A partir de :
CD22,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 avril 2019 | BMG Rights Management (UK) Limited

Retracer la genèse de cet album, c’est avant tout raconter une histoire à la fois triste et belle. Triste car il s’agit du 8e et littéralement dernier album du groupe (dans sa formation initiale du moins). Mais belle car on a le plaisir d’entendre à nouveau la voix Dolores O’Rioridan, décédée brutalement le 15 janvier 2018. C’est grâce à des démos enregistrées quelques semaines avant sa disparition que cette résurrection phonographique a pu avoir lieu : Noel Hogan, guitariste des Cranberries, avait commencé à travailler sur les morceaux en mai 2017, lors d’une tournée, avant d'enregistrer onze démos avec la chanteuse quelques mois après. C’est avec le soutien de la famille O’Rioridan que les membres du groupe se sont replongés dans ces premiers jets, afin d’en tirer des chansons à part entière. Étrangement, il est souvent question de perte et de fin dans les titres et les paroles de ces morceaux dont la portée émotionnelle est considérable, non seulement à cause de la tragédie qui les entoure, mais aussi parce que les mélodies et les arrangements sont souvent intrinsèquement mélancoliques. Les cordes qui entourent le final d’un morceau comme Lost, ou bien le piano litanique de Catch Me If You Can ne font que renforcer le frisson qui traverse immanquablement l’auditeur à l’écoute de In the End. Mais comme ils l’ont souvent prouvé durant trois décennies, les Irlandais ne perdent jamais de vue un certain espoir et une énergie communicative. Les mélodies lyriques de Got It (avec sa basse conquérante), et de Summer Song sont là pour le prouver. Quant aux ballades Illusion et In the End, elles possèdent certes une couleur crépusculaire, mais il s’agit du coucher de soleil le plus doux et bienveillant qui soit. Avec cet album enregistré à Londres par le producteur Stephen Street (déjà aux manettes de Everybody Else Is Doing It, So Why Can't We? en 1993 et No Need to Argue en 1994),The Cranberries tirent leur révérence avec élégance et pudeur. © Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
CD17,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 6 février 2012 | Concert Live Ltd

A partir de :
CD20,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2009 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

L'interprète

The Cranberries dans le magazine