Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD17,99 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2011 | Hear Music

Distinctions Sélection Les Inrocks - 3 étoiles Technikart
Le septième album studio du groupe de Boston rompt, on le sait, près de vingt-cinq années de silence discographique, et, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il le fait dans un line-up non dénué de panache, puisqu’on retrouve ici au côté du leader, chanteur, guitariste, claviériste et compositeur Ric Ocasek les membres originaux du combo, naturellement à l’exception du bassiste – mais il assurait également une proportion non négligeable des parties vocales - Benjamin Orr, emporté par un cancer du pancréas il y a un peu plus de dix ans (c’est le pianiste Greg Hawkes qui prend en charge ce pupitre supplémentaire). Produit par Garrett Lee (qui a œuvré aux côtés de The Hives ou Weezer, continuateurs avoués des Cars), l’album semble, si l’on en croit le patron de l’entreprise, tout à fait afférent à une fatalité antique : ce seront eux, ces vieux compagnons de route (on n’oubliera pas le guitariste Elliot Easton, ni David Robinson à la batterie), qui participeront à la résurrection de cette incroyable fabrique de hits, et personne d’autre. Ceci expliquant cela, on éprouve, et ce dès les premières mesures de « Blue Tip », chanson d’ouverture, le troublant sentiment d’avoir trébuché dans un malin nœud spatio-temporel : cette science exacte qui mêle synthétiseurs bouillonnants et guitares acides, bon sang mais c’est bien sûr, nous nous retrouvons à la toute fin des années 1970, et les couleurs peuvent de nouveau s’autoriser le fluo...Une bonne chanson des Cars restant un objet sonore mal identifié, hésitant entre pop et rock, facilité assumée et sophistication, parties vocales bousculées par des doubles croches impromptues et un clavier qui joue une mélodie secondaire en contraste (Ocasek), convenons que cet album en recèle une proportion inespérée, tout droit surgies du moule somptueux de leur plus munificent tube, « Drive ». Évitant l’auto-pastiche, le groupe incorpore toutefois une inspiration contemporaine (jusque dans des paroles de chanson, entre cynisme et désespoir citoyen) qui lui permet de faire l’économie de se transformer en nostalgiques statues de cire, tout en produisant la new wave la plus fraîche depuis trois décennies. Une grosse poignée de tubes potentiels, dix chansons en à peine plus de quarante minutes, des marques de fabrique intactes, et le sentiment d’un vrai plaisir de jouer ensemble exsudant des refrains : ici, les Cars font paraître beaucoup de jeunes musiciens bien vieillots. Une constance assumée, comme un synonyme absolu de distinction. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2018
A partir de :
CD18,49 CHF

Pop - Paru le 6 juin 1978 | Elektra Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sorti en juin 1978, ce premier album éponyme du groupe de Ric Ocasek est le chainon manquant entre les Ramones et Elvis Costello avec un léger crochet par Roxy Music. Une belle ode à l’idiome pop en pleine furie punk. Comme une sorte de new wave made in America, assez respectueuse du rock'n'roll d'antan, et emmenée par les singles Just What I Needed et My Best Friend's Girl et que la plume d’Ocasek, très doué pour les mélodies qui font mouche et les refrains catchy à souhait, transforme en bande son bubblegum de l’Amérique de la fin des 70’s et du début des 80’s. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES29,99 CHF
CD25,99 CHF

Pop - Paru le 30 mars 2018 | Rhino - Elektra

Hi-Res
Lorsque parut Heartbeat City en mars 1984, les Cars collectionnaient déjà un bon paquet de disques de platine grâce à une identité musicale assez originale pour l’époque. Sorte de chaînon manquant entre les Ramones et Elvis Costello, avec un léger crochet par Roxy Music, la bande de Ric Ocasek fait dans l’ode à l’idiome pop en pleine furie punk dès son premier opus paru en 1978. Comme une sorte de new wave made in America, assez respectueuse du rock'n'roll d'antan… Cette même année 1984 est aussi celle de la naissance d’une nouvelle chaîne de télévision qui va révolutionner la pop et le rock en devenant un influent robinet à clips. Les Cars ont la judicieuse idée de sauter dans ce wagon vidéo et leur cinquième album sera ainsi copieusement épaulé par MTV, qui diffusera en boucle You Might Think et Magic, les deux tubesques hymnes qui plafonneront au sommet des charts rock. Très doué pour les mélodies qui font mouche et les refrains catchy à souhait (la ballade Drive est un slow redoutable de langueur), Ocasek signe une fois de plus une belle BO bubble gum de l’Amérique des années 80. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD14,49 CHF

Pop - Paru le 13 avril 2004 | Rhino - Elektra

Hi-Res
Sorti en juin 1978, ce premier album éponyme du groupe de Ric Ocasek est le chainon manquant entre les Ramones et Elvis Costello avec un léger crochet par Roxy Music. Une belle ode à l’idiome pop en pleine furie punk. Comme une sorte de new wave made in America, assez respectueuse du rock'n'roll d'antan, et emmenée par les singles Just What I Needed et My Best Friend's Girl et que la plume d’Ocasek, très doué pour les mélodies qui font mouche et les refrains catchy à souhait, transforme en bande son bubblegum de l’Amérique de la fin des 70’s et du début des 80’s. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD14,49 CHF

Pop - Paru le 6 novembre 2015 | Rhino - Elektra

Hi-Res
Lorsque parut Heartbeat City en mars 1984, les Cars collectionnaient déjà un bon paquet de disques de platine grâce à une identité musicale assez originale pour l’époque. Sorte de chaînon manquant entre les Ramones et Elvis Costello, avec un léger crochet par Roxy Music, la bande de Ric Ocasek fait dans l’ode à l’idiome pop en pleine furie punk dès son premier opus paru en 1978. Comme une sorte de new wave made in America, assez respectueuse du rock'n'roll d'antan… Cette même année 1984 est aussi celle de la naissance d’une nouvelle chaîne de télévision qui va révolutionner la pop et le rock en devenant un influent robinet à clips. Les Cars ont la judicieuse idée de sauter dans ce wagon vidéo et leur cinquième album sera ainsi copieusement épaulé par MTV, qui diffusera en boucle You Might Think et Magic, les deux tubesques hymnes qui plafonneront au sommet des charts rock. Très doué pour les mélodies qui font mouche et les refrains catchy à souhait (la ballade Drive est un slow redoutable de langueur), Ocasek signe une fois de plus une belle BO bubble gum de l’Amérique des années 80. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES147,49 CHF
CD127,49 CHF

Pop - Paru le 11 mars 2016 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD14,49 CHF

Pop - Paru le 8 février 2005 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 19 février 2002 | Rhino - Elektra

A partir de :
HI-RES22,99 CHF
CD19,99 CHF

Pop - Paru le 6 mai 2016 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
HI-RES29,99 CHF
CD25,99 CHF

Pop - Paru le 10 mai 2010 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD14,49 CHF

Pop - Paru le 10 mai 2010 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 13 mars 1984 | Elektra Records

A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD14,49 CHF

Pop - Paru le 8 mars 2011 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
CD25,99 CHF

Pop - Paru le 4 mai 1999 | Rhino - Elektra

A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD14,49 CHF

Pop - Paru le 10 juin 2014 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 CHF
CD2,99 CHF

Pop - Paru le 9 novembre 2018 | Rhino - Elektra

Hi-Res
A partir de :
CD127,49 CHF

Pop - Paru le 11 mars 2016 | Rhino - Elektra

A partir de :
CD19,99 CHF

Pop - Paru le 6 mai 2016 | Rhino - Elektra

A partir de :
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 1980 | Elektra Records

A partir de :
CD21,49 CHF

Rock - Paru le 8 février 2005 | Rhino - Elektra