Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sviatoslav Richter

C’est un des musiciens les plus unanimement aimés de la planète classique. Tourmenté, imprévisible, Sviatoslav Richter était dans l’introspection permanente, jouant du piano comme pour se délivrer de ses démons et de ses obsessions. Participer à un récital de Richter était toujours un choc pour l’auditeur, qui sortait enrichi par ce qu’il avait pu vivre. Densité expressive, recueillement, intimité avec le compositeur, voire austérité étaient les caractéristiques de son art pianistique. Sa phobie des studios a préservé ce qu’il y avait de plus vrai et de plus spontané chez lui, grâce à de très nombreux enregistrements live et souvent « pirates », qui font de Richter un des pianistes les plus documentés du XXe siècle.

De ce dialogue avec les maîtres, ce sont surtout Chopin et Rachmaninov qui furent les plus présents, suivis de près par Debussy et Beethoven auxquels il faut ajouter Schubert, dont il partageait la nature inquiète. Un récent album (chez Profil) nous livre de précieux enregistrements réalisés en concert à Moscou entre 1948 et 1963, 10 CD pour s’immerger dans une schubertiade solitaire, à l’exception de quelques pièces jouées à quatre mains avec Benjamin Britten, venu lui rendre visite à Moscou, et une poignée de lieder avec Nina Dorliac, dont le compagnonnage durant toute sa vie masquait son homosexualité difficile à vivre en Union soviétique – comme dans la Russie d’aujourd’hui. Lorsqu’il sera à son tour invité par Britten au Festival d’Aldeburgh, Richter rejouera souvent Schubert, comme en témoigne son enregistrement de la Sonate en sol majeur, D 894 d’une émotion si émouvante qu’elle semble venir d’un autre monde. Quelquefois, son dialogue avec Schubert se complète d’une rencontre au sommet avec Peter Schreier ou Dietrich Fischer-Dieskau.


Aborder par le disque un artiste d’une telle stature n’est pas chose aisée. Le Clavier bien tempéré de Bach, bien sûr. Mais aussi le 2e Concerto de Brahms enregistré à Chicago avec Erich Leinsdorf en 1960 qui nous fait tant rêver et dont il n’était pas fier paraît-il, ou cet autre 2e, celui de Rachmaninov capté à Varsovie avec Stanislaw Wislocki, dont le début se déroule dans le tempo d’un fleuve puissant et tranquille. Sa proximité avec Prokofiev, qu’il a bien connu, ou avec Scriabine, est aussi dans toutes les mémoires.

Répondant à la question récurrente de ses compositeurs préférés, Richter citait toujours Chopin et Debussy. Du premier il aimait le raffinement, les élans du cœur, une perfection venue de son sang polonais teinté d’aristocratisme. Dans le second, Richter disait percevoir une Grèce antique ressuscitée par l’esprit latin. Richter jouait Debussy à la lettre, en suivant scrupuleusement les nuances précises prescrites par le compositeur, tout en respectant l’esprit d’un art qui, selon lui, « n’a pas d’émotions personnelles, mais qui agit plus fortement que la nature ». Toujours soucieux du timbre, Sviatoslav Richter était aussi un peintre de talent, un art qu’il a pratiqué avant même la musique.

S’il prenait soin de ne jamais jouer des œuvres aussi célèbres que le Concerto n° 5 de Beethoven ou les Variations Goldberg de Bach, Richter avait un répertoire immense. Sa mémoire prodigieuse lui permettait de préparer 10 à 15 programmes par saison et ne s’arrêtait pas au piano, puisqu’on raconte qu’il connaissait par cœur la totalité des opéras de Wagner, un de ses compositeurs vénérés. D’origine allemande par son père, mais né en Ukraine, Richter était parfaitement bilingue et possédait une double culture russe et germanique. La discographie de Sviatoslav Richter est un océan dans lequel on puisera avec passion et avec l’esprit curieux, car on y trouve souvent plusieurs versions d’une même œuvre enregistrée à des lieux et à des dates bien différentes. Des films, des livres ont été consacrés à ce « géant » ou ce « prince » du piano disparu en 1997 à l’âge de 82 ans. © François Hudry/Qobuz

Lire plus

Discographie

441 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 21
1 sur 21

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums