Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD31,99 CHF

Blues - Paru le 23 mars 2011 | Fremeaux Heritage

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD17,99 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 1997 | Geffen*

Ayant enregistré environ soixante-dix titres lors de sa période Chess, Sonny Boy Williamson n'est entré que tardivement dans les studios d'enregistrement. La compilation His Best sortie par Universal regroupe vingt de ses titres essentiels.Essentiels, car au-delà du blues, ces titres ont inspirés - et comment - les plus grands du British Blues Boom et du rock classique en général. The Rolling stones, John Mayall and The Bluesbreakers, Led Zeppelin, ont tous enregistrés l'un de ses morceaux. Sans compter The Yardbirds et The Animals qui ont directement enregistrés avec le maestro de l'harmonica. Et sans citer tous ceux qui l'ont repris par la suite de The Allman Brothers Band à Dr. Feelgood.C'est donc une mine remplie de pépites que ce His Best, de « Don't Start Me to Talkin' » son plus grand succès, à « Nine Below Zero », en passant par les moins connus « Keep It to Youself » ou « Born Blind » tout est indispensable ici. Seul oubli de taille, « Eyesight to the Blind » repris par The Who sur Tommy et seule reprise de ce chef d'oeuvre. A noter l'interprétation extraordinaire de Eric Clapton sur la bande originale de Tommy où il a rarement mieux mérité son surnom de The God.« Bring It On Home » immortalisé ensuite par Led Zeppelin est lui bien présent et représente parfaitement le son de Sonny Boy Williamson façonné dans le delta du Mississippi puis transposé ensuite à Chicago. Soit un mélange de country rock et de blues rock qui apporte une impeccable synthèse des deux courants majeurs du blues. Chaque titre est aussi l'occasion de découvrir la virtuosité de Sonny Boy Williamson à l'harmonica, instrument où il influença également quelques suiveurs célèbres, dont Brian Jones.Parmi les très nombreuses compilations qui lui sont consacrées, His Best va à l'essentiel malgré un oubli de taille et peut aisément suffire à éclairer qui veut découvrir une vraie légende et comprendre comment il a influencé une partie majeure du rock des années soixante et soixante-dix. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
CD12,99 CHF

Blues - Paru le 20 octobre 1990 | Storyville

A partir de :
CD17,99 CHF

Blues - Paru le 1 janvier 1997 | Geffen*

Ayant enregistré environ soixante-dix titres lors de sa période Chess, Sonny Boy Williamson n'est entré que tardivement dans les studios d'enregistrement. La compilation His Best sortie par Universal regroupe vingt de ses titres essentiels.Essentiels, car au-delà du blues, ces titres ont inspirés - et comment - les plus grands du British Blues Boom et du rock classique en général. The Rolling stones, John Mayall and The Bluesbreakers, Led Zeppelin, ont tous enregistrés l'un de ses morceaux. Sans compter The Yardbirds et The Animals qui ont directement enregistrés avec le maestro de l'harmonica. Et sans citer tous ceux qui l'ont repris par la suite de The Allman Brothers Band à Dr. Feelgood.C'est donc une mine remplie de pépites que ce His Best, de « Don't Start Me to Talkin' » son plus grand succès, à « Nine Below Zero », en passant par les moins connus « Keep It to Youself » ou « Born Blind » tout est indispensable ici. Seul oubli de taille, « Eyesight to the Blind » repris par The Who sur Tommy et seule reprise de ce chef d'oeuvre. A noter l'interprétation extraordinaire de Eric Clapton sur la bande originale de Tommy où il a rarement mieux mérité son surnom de The God.« Bring It On Home » immortalisé ensuite par Led Zeppelin est lui bien présent et représente parfaitement le son de Sonny Boy Williamson façonné dans le delta du Mississippi puis transposé ensuite à Chicago. Soit un mélange de country rock et de blues rock qui apporte une impeccable synthèse des deux courants majeurs du blues. Chaque titre est aussi l'occasion de découvrir la virtuosité de Sonny Boy Williamson à l'harmonica, instrument où il influença également quelques suiveurs célèbres, dont Brian Jones.Parmi les très nombreuses compilations qui lui sont consacrées, His Best va à l'essentiel malgré un oubli de taille et peut aisément suffire à éclairer qui veut découvrir une vraie légende et comprendre comment il a influencé une partie majeure du rock des années soixante et soixante-dix. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
CD7,99 CHF

Blues - Paru le 20 avril 2015 | Jasmine Records

A partir de :
CD14,49 CHF

Blues - Paru le 9 avril 1965 | Geffen

A partir de :
CD12,99 CHF

Blues - Paru le 1 janvier 1993 | Arhoolie Records

A partir de :
CD14,49 CHF

Rock - Paru le 1 décembre 1965 | UMC (Universal Music Catalogue)

A partir de :
CD14,49 CHF

Blues - Paru le 3 août 1966 | Geffen

A partir de :
CD21,99 CHF

Blues - Paru le 31 août 2003 | RCA Bluebird - BMG Heritage

A partir de :
CD12,99 CHF

Blues - Paru le 20 septembre 1992 | Storyville

A partir de :
CD20,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2000 | Spectrum

A partir de :
CD6,39 CHF

Blues - Paru le 7 novembre 2019 | Ancien Prodige

A partir de :
CD12,79 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2000 | Hallmark

A partir de :
CD13,49 CHF

Blues - Paru le 30 mars 1987 | L+R Records

A partir de :
CD12,99 CHF

Blues - Paru le 5 avril 2005 | Document Records

A partir de :
CD8,39 CHF

Blues - Paru le 31 mars 2019 | Bamboodi

A partir de :
CD10,49 CHF

Blues - Paru le 4 août 2008 | Classics Blues & Rhythm Series

A partir de :
HI-RES4,04 CHF
CD2,69 CHF

Blues - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret

L'interprète

Sonny Boy Williamson dans le magazine
  • Pinetop Perkins est mort
    Pinetop Perkins est mort Le grand pianiste de blues Pinetop Perkins, ancien accompagnateur des légendaires Muddy Waters et Sonny Boy Williamson, s’est éteint à l’âge de 97 ans.