Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Quatuor Girard

Constitué de quatre frères et soeurs (les deux garçons Hugues et Mayeul, les deux filles Agathe et Lucie), tous diplômés des Conservatoires de Paris ou de Lyon, le Quatuor Girard est né de la pratique très précoce de la musique de chambre en famille. Entré en 2008 dans le cycle supérieur au Conservatoire National de Musique de Paris dans la classe de François Salque, puis deux ans plus tard dans celle du Quatuor Ysaÿe au Conservatoire Régional de Paris, le Quatuor Girard termine leur perfectionnement avec Miguel da Silva à la Haute Ecole de musique de Genève (2011).



Ce quatuor familial hors-normes se fait bientôt remarquer au cours de grandes compétitions internationales : Prix Académie Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz en 2010, en 2011 lauréat du Concours de Genève (novembre), lauréat de la Fondation Banque Populaire (juin) et lauréat HSBC de l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence (juillet). Pour parfaire leur quatuor, ils ont eu l'opportunité de travailler avec d'autres grands musiciens comme Alfred Brendel ou Jean-François Heisser ainsi qu'avec des membres de quatuors prestigieux (Alban Berg, Talich, Arditti, Cleveland, Jerusalem, Lindsay, Artis, Keller).



C'est au Wigmore Hall de Londres que le Quatuor Girard a fait ses débuts en janvier 2012. Depuis juillet 2011, il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac. Il est soutenu par la Fondation d'Entreprise Banque Populaire, ainsi que par l'association Hélène Berr, l'Académie musicale de Villecroze et la Fondation de France. Le Quatuor est régulièrement sollicité par France Musique (dans les émissions d'Arièle Butaux, de Gaëlle le Gallic (génération jeunes interprètes) ou de Frédéric Lodéon) et par Radio Classique. Il collabore également avec Jean-François Zygel. Invité à se produire dans de nombreuses salles et festivals, il compte déjà dans ses nombreux engagements le Théâtre du Châtelet, l'Opéra-Comique, la Salle Pleyel, le Grand Salon des Invalides, les rendez-vous de la Chaise-Dieu, de Cordes, de Deauville...



Hugues Girard joue un violon Niccolo Gagliano de 1735, Agathe Girard un Landolfi de 1759, et Lucie Girard un violoncelle Bernardel Père de 1865, l'ex-Navarra, prêtés par la fondation Zilber.
Lire aussi

Discographie

3 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums