Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pigalle

Fondé par François Hadji-Lazaro et Daniel Hennion, Pigalle chronique la France des bistrots, des toxicos et des prolos. Avec eux, Paris n’est jamais bourgeois mais populaire, sauf quand il s’agit de mettre au jour les inégalités. Lubriques, drôles, nostalgiques, insoumis, les textes de Pigalle ne font pas dans le politiquement correct. Sa musique non plus d’ailleurs. Créatif, fourmillant d’idées, le style de Pigalle est unique. Porté par le talent de François Hadji-Lazaro, multi-instrumentiste autodidacte, le duo emprunte à la chanson française, au punk, au rock, y incorporant des instruments anciens, des boites à rythmes et toutes sortes de sonorités atypiques pour créer une mixture inédite. Fondé au début des années 80, Pigalle évolue dans une sphère créative et insoumise parisienne, dans laquelle évoluent des artistes tels que Manu Chao (époque pré-top 50) ou encore les Wampas. Alors que sort le premier album de Pigalle, en 1986, François Hadji-Lazaro fonde un autre groupe au succès retentissent, Les Garçons Bouchers, qui sera actif jusqu’au milieu des années 90.




Occupé par ce deuxième projet, François trouve tout de même le temps d’accoucher d’un deuxième album avec Pigalle. Amis des titres concis, passez votre chemin : Regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Tremblay, personnage falot mais ô combien attachant sort en 1990. Un titre à rallonge donc, mais qui n’aura pas découragé le public. L’album connait un succès inattendu. Porté par des titres forts comme Dans la salle du bar-tabac de la rue des Martyrs ou Les lettres de l’autoroute, ce disque est considéré comme le meilleur du groupe, et plus globalement comme l’un des meilleurs du rock alternatif français. Les sonorités de l’album sont avant-gardistes, et font penser à une sorte de trip-hop punk franchouillard et déglingué. Parallèlement aux Garçons Bouchers, la formation sort plusieurs disques au début des années 90, toujours portés par l’inventivité de l’homme-orchestre François Hadji-Lazaro. Le joyeux bordel Pigalle ferme ses portes à la fin des années 90 et ne reprend du service que 10 plus tard avec Des espoirs en 2010 puis T’inquiète en 2014, confirmant son statut de groupe à part dans le paysage rock français. ©Nicolas Gal
Lire plus

Discographie

19 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums