Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES31,99 CHF
CD27,49 CHF

Jazz vocal - Paru le 2 décembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Plus proche des crooners des années cinquante que du genre classique, Natalie Dessay s’éloigne ici très sérieusement du répertoire lyrique qui avait fait sa gloire. Pour ces standards signés (ou chantés ou joués) par Leonard Bernstein, Frank Sinatra, Thelonious Monk, Duke Ellkington, Bill Evans, Irving Berlin, mais totalement réécrits par Patrice Caratini, Pierre Boussaguet ou Baptiste Trotignon, la soprano change totalement de voix – parfois granuleuse, graveleuse, crooneuse –, de registre, de couleurs, d’émission vocale – vibrato retenu, passagio nettement décalé comme le font les chanteurs de variété –, tout en embrassant le micro de près pour s’approcher non seulement du micro, mais aussi du genre qu’elle aborde. Le parallèle avec Edward Hopper n’est pas vain ici, avec ses images de femmes seules perdues dans la nuit new-yorkaise... Accompagnée à la fois par un ensemble de cordes « classique » et par quelques musiciens de jazz – basse, batterie –, Natalie Dessay risque de dérouter ses fans, mais aussi de dérouter les habitués du répertoire de Broadway et de Las Vegas de l’après-guerre ; autrement dit, n’hésitez pas ! © SM/Qobuz« [...] Natalie Dessay a trouvé une voie très originale méritant l'admiration. Tout d'abord parce que cet album est structuré en disque-concept autour des images iconiques d'Edward Hopper [...] conférant unité au projet. Ensuite parce que les arrangements et compositions de Graciane Finzi sont d'une finesse harmonique et d'une richesse de timbres remarquables que le Paris Mozart Orchestra et la direction de Claire Gibault mettent magistralement en valeur. [...] En outre parce que Natalie Dessay a trouvé la bonne tessiture adaptée à ce répertoire [...], la voix demeurant claire et agile, les intervalles parfois délicats étant interprétés avec naturel et aisance, bénéfice d'une technique sans faille. [...] Cet album est un enchantement constant et, pour singulier qu'il soit, une délectable réussite.» (Classica, février 2017 / Jean-Pierre Jackson)
HI-RES24,99 CHF
CD21,49 CHF

Extraits d'opéra - Paru le 10 janvier 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
« [...] Natalie Dessay traduit à merveille la sensualité, l'émotion à fleur de peau de la reine d'Egypte, et malgré quelques duretés dans l'aigu, lui offre quand il faut une virtuosité aérienne. La souplesse du difficile "Venere bella" mérite tous les éloges, "Da tempesta" pétille comme attendu. La tension poignante qu'elle imprime aux deux grands lamentos ("Se pietà di me non senti" et "Piangero la sorte mia" nous laisse médusés. Bien sûr, il s'agit de morceaux choisis, entendus sans la continuité de l'ouvrage, mais grâce au dynamisme bariolé du Concert d'Astrée, aux affects parfaitement dosés d'Emmanuelle Haïm, on se prend au jeu. [...] » (Diapason, février 2011 / Jean-Luc Macia)
CD9,99 CHF

Classique - Paru le 6 février 2012 | Warner Classics

Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
Natalie Dessay, ici, ressuscite très émue, les manuscrits de 4 mélodies inédites composées par un Debussy de 20 ans. Parmi eux, une ballade fantastique atypique dans l'univers debussyste, Les Elfes, la plus longue mélodie jamais écrite par Achille-Claude. Une autre, la plus courte cette fois, inconnue de tous les musicographes, Le matelot qui tombe à l'eau. Natalie Dessay apporte un élan, une vivacité, une tendresse et une simplicité désarmante aux personnages du petit théâtre verlainien, aux exotismes inspirés de Delibes et Bizet, ou encore aux grandes envolées lyriques qui témoignent de tout ce que Massenet et Gounod, mais aussi Chopin, ont pu apporter à Debussy.
HI-RES33,99 CHF
CD29,49 CHF

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Entre elle et lui, ça se passe plutôt très bien... Elle, c’est la soprano Natalie Dessay, et lui c'est Michel Legrand, l’un de nos plus grands compositeurs. Pour le label Erato, le tandem s’est retrouvé autour d’un piano avec une sélection des thèmes les plus célèbres que Legrand a signés pour le 7e Art : Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, L’Affaire Thomas Crown, Yentl, Un été 42, Les Parapluies de Cherbourg,… Des relectures sobres et épurées auxquelles la voix de Natalie Dessay apportent une réelle touche de grâce…
HI-RES21,49 CHF
CD18,49 CHF

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 18 septembre 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Ce nouvel enregistrement de Natalie Dessay, accompagnée par Philippe Cassard au piano avec la complicité de Laurent Naouri et du Quatuor Ebène pour deux pistes, emprunte le titre « Fiançailles pour rire » au cycle éponyme de mélodies de Poulenc, sur des textes de Louise de Vilmorin. Mais tout n’est pas aussi facétieux dans cet enregistrement, pour preuve quelques-unes des plus belles mélodies de Fauré, de Duparc et de Chausson – dont la Chanson perpétuelle et Le Temps des lilas ne sont pas pour rire, c’est le moins que l’on puisse dire. Singulier mariage de la voix légère et transparente de Natalie Dessay, en vérité, et de ces quelques moments les plus sombres ou extatiques de la mélodie française ; et délicieux mariage de la voix, toujours légère et transparente de Dessay, dans les accents doux-amers de Poulenc et Vilmorin, qui profitent pleinement de cette conception. © SM/Qobuz
HI-RES30,99 CHF
CD23,49 CHF

Variété francophone - Paru le 15 novembre 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
« Y en a qui voient la vie en rose/Moi y en a voir la vie en noir », chantait Nougaro en 1999 – et désormais Natalie Dessay dans cet hommage au poète toulousain. Et pourtant, c’est bien sur un nuage rose que l’auditeur voyagera dans cet album, puisque la chanteuse à la voix claire, accompagnée d’Yvan Cassar (arrangeur des deux derniers albums de Claude Nougaro), a choisi de mettre en lumière ses chansons les plus tendres. De la jolie fable Serge et Nathalie à l’impressionniste Déjeuner sur l’herbe, en passant par la déclaration d’amour à Marilyn Monroe (Chanson pour Marilyn) et l’ode à la tolérance qu’est Le Coq et la pendule, Natalie Dessay admire Nougaro en portant des lunettes roses. Entourée des grands bras aimablement jazzy d’Yvan Cassar, sa voix caresse les mots de Nougaro avec douceur et bienveillance. Histoire de varier les plaisirs, la couleur se fait néanmoins un peu plus rude dans A bout de souffle, sorte de petit film en musique, comme les affectionnait le chanteur. Et l’on retrouvera dans cet album trois tubes incontournables de son répertoire : Le Cinéma, Dansez sur moi et, bien entendu, la vibrante Toulouse. Enfin, l’émotion procurée par Sur l’écran noir de mes nuits blanches vient également du fait que Natalie Dessay rend un autre hommage ici, de manière plus camouflée. Celle qui fut la dernière égérie de Michel Legrand a en effet l’occasion de poser à nouveau sa voix sur ses merveilleuses mélodies puisque – le sait-on suffisamment ? – Legrand fut l’un des compositeurs attitrés de Claude Nougaro. © Nicolas Magenham/Qobuz     
CD29,49 CHF

Classique - Paru le 20 octobre 1998 | Warner Classics

CD22,99 CHF

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 17 novembre 2014 | Erato - Warner Classics

Livret
En 2013, lorsque la légendaire Poupée des Contes d’Hoffmann croisa le chemin du compositeur de Peau d’Âne, cela donna naissance à un duo enchanteur. Au sommet de l’art lyrique international depuis deux décennies, Natalie Dessay, star anti-diva française adulée à Vienne, Londres ou New York, célèbre autant pour sa voix que pour son talent d’actrice, incarne l’artiste moderne qui a secoué la scène lyrique. Après Le Miracle d’une Voix paru en 2006, il fallait mettre à jour le parcours de cette grande cantatrice avec ce double album qui contient vingt années d’enregistrements exclusifs pour son label Erato. De la Reine de la Nuit dirigée par William Christie à sa Traviata, de sa Morgana décoiffante dans l’Alcina de Haendel à sa noble Cléopâtre dirigée par Emmanuelle Haïm, de la douceur de Lakmé au Biset du bei mir de Bach avec Rolando Villazón, des Eaux de mars de Tom Jobim à Michel Legrand, d’Over The Rainbow à Cole Porter, ce sont vingt ans d’une carrière impressionnante qui sont ici rassemblés pour la première fois, au moment charnière où Natalie Dessay vogue vers de nouveaux horizons…
HI-RES30,99 CHF
CD23,49 CHF

Classique - Paru le 24 mars 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Une voix de femme dans Schubert, cela reste encore la minorité, quelles que soient les volontés de parité décidées par les politiques… Qui plus est, la voix de Natalie Dessay, soprano colorature pendant très longtemps, dorénavant plus « posée » certes, ne s’adapte pas nécessairement au répertoire schubertien dont l’ambitus vocal – même en transposant – reste assez confiné aux registres médiums. Mais pour une artiste de la trempe de Dessay, le défi exige d’être relevé. Elle déclare elle-même qu’elle a « longtemps repoussé l’échéance mais savait qu’il lui faudrait un jour chanter Schubert, non pas par obligation mais par désir. » Ses premiers souvenirs du répertoire des Lieder de Schubert remonte à sa jeunesse, lorsqu’un grand chanteur allemand était venu à Bordeaux chanter Le Voyage d’hiver, et Dessay indique « n’y avoir rien compris, bien que germaniste et passionnée d’allemand... ». Elle n’a « pas goûté la musique, s’est ennuyée et est repartie frustrée, consciente d’être passée à côté de quelque chose dont elle pressentait l’importance et la beauté, mais dont l’accès m’aurait été interdit. » « Ça viendra peut-être plus tard », et voilà : c’est venu, beaucoup, beaucoup plus tard. Aux côtés de Philippe Cassard qui fréquente Schubert depuis si longtemps, elle a choisi quelques grands tubes – Le Roi des aulnes, dont le narrateur peut tout aussi bien être féminin, et Dessay différencie de manière poignante les répliques du père, de l’enfant, du roi et du narrateur ; Marguerite au rouet, un des rares Lieder de Schubert réellement destinés à une voix de femme, Du bist die Ruh – ainsi que d’autres moins célèbres, mais dans lesquelles elle instille sa voix si particulière, reconnaissable entre mille. À l’auditeur, sans doute tellement habitué aux voix d’homme comme Fischer-Dieskau ou Hotter, ou aux voix germaniques un peu « épaisses », de bien vouloir changer d’optique devant ce répertoire ainsi abordé. © SM/Qobuz
CD22,99 CHF

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 6 novembre 2015 | Warner Classics

Livret
HI-RES30,99 CHF
CD23,49 CHF

Musique vocale profane - Paru le 17 novembre 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret
CD10,99 CHF

Contes et comptines - Paru le 18 octobre 2017 | Didier Jeunesse

CD25,99 CHF

Classique - Paru le 1 novembre 2000 | Warner Classics

HI-RES40,29 CHF
CD28,79 CHF

Classique - Paru le 25 juillet 2011 | Mariinsky

Hi-Res Livret
CD45,49 CHF

Classique - Paru le 1 janvier 1999 | Decca Music Group Ltd.

Opéra en 3 actes / Giuseppe Sabbatini (Mithridate), Natalie Dessay (Aspasia), Cecilia Bartoli (Sifare), Sandrine Piau (Ismene), Brian Asawa (Farnace), Hélène Le Corre (Arbate), Juan Diego Flórez (Marzio) - Les Talens Lyriques - Christophe Rousset, dir.
CD21,49 CHF

Classique - Paru le 7 janvier 2008 | Warner Classics

Airs des opéras La Traviata, I Puritani, Maria Stuarda, Rigoletto, I Capuleti e i Montecchi & Lucia di Lammermoor / Natalie Dessay, sop. - Karine Deshayes, mezzo - Roberto Alagna, ténor etc. -Europäischer Kammerchor - Concerto Köln - Evelino Pido, dir.
CD8,99 CHF

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 15 mars 1998 | Warner Classics

CD25,99 CHF

Classique - Paru le 6 novembre 2006 | Warner Classics

Bien que pouvant faire figure de compilation – une notion toute relative en matière d’opéra, où seuls les enregistrements d’œuvres dans leur intégralité pourraient en définitive faire figure d’albums originaux – ce Miracle d’une Voix est de loin l’album le plus populaire de Natalie Dessay. Si les afinicionados de la belle cantatrice possèdent sans doute une grande partie des airs présents sur cet album, le public le plus large aura grâce à ce disque l’occasion de découvrir la voix si merveilleusement délicate de Natalie Dessay, qui s’exprime ici sur des mélodies d’Offenbach (Les Contes d’Hoffmann, Orphée aux Enfers), Donizetti (Lucia di Lammermoor) ou Stravinski (Le Rossignol). Si Natalie Dessay n’a pas forcément toute la puissance vocale que l’on attend de coffres moins délicats, sa voix compense amplement par son charme et sa subtilité ce relatif manque de largeur. Là où certaines chanteuses d’opéra nous assomment littéralement à force de charge vocale, Natalie Dessay se fait séductrice et envoûtante, entourant l’auditoire d’un délicat voile nacré, redonnant aux plus beaux airs toute leur noblesse et leur caractère vénérable. © Nikita Malliarakis / Music-Story
CD5,49 CHF

Contes et comptines - Paru le 6 novembre 2013 | Didier Jeunesse

CD18,49 CHF

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | Warner Classics International

Livret
Entre elle et lui, ça se passe plutôt très très très bien... Elle, c’est la soprano Natalie Dessay, et lui c'est Michel Legrand, l’un de nos plus grands compositeurs. Pour le label Erato, le tandem s’est retrouvé autour d’un piano avec une sélection des thèmes les plus célèbres que Legrand a signé pour le 7e Art : Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, L’Affaire Thomas Crown, Yentl, Un été 42, Les Parapluies de Cherbourg,… Des relectures sobres et épurées auxquelles la voix de Natalie Dessay apportent une réelle touche de grâce…

L'interprète

Natalie Dessay dans le magazine
  • Dessay chante Nougaro
    Dessay chante Nougaro Sur son nouvel album, la soprano revisite les plus grandes chansons du maître toulousain, accompagnée d’Yvan Cassar, l'arrangeur des deux derniers albums du chanteur disparu en 2004...
  • Natalie Dessay : interview vidéo Qobuz
    Natalie Dessay : interview vidéo Qobuz L'opéra derrière elle depuis trois ans, Natalie Dessay s'active plus que jamais au théâtre et en chansons. Escale du jour, l'Amérique des comédies musicales et des standards de jazz qu'elle chante ...
  • Natalie Dessay peint l'Amérique
    Natalie Dessay peint l'Amérique Avec Pictures Of America, la soprano revisite des célèbres chansons de la comédie musicale américaine et du jazz...
  • Festival Radio France Montpellier
    Festival Radio France Montpellier Montpellier continue d'émerveiller les populations locales à travers une série de concert dans la ville et ses environs. L'été s'annonce chaud !
  • Natalie Dessay et Philippe Cassard, fiancés pour rire...
    Natalie Dessay et Philippe Cassard, fiancés pour rire... La soprano et le pianiste dans des mélodies françaises de Chausson, Chabrier, Duparc, Fauré et Poulenc.
  • Royaumont fête son jubilé
    Royaumont fête son jubilé Du 28 juin au 4 décembre se tiendra la saison musicale de Royaumont au cœur du Val d’Oise. Parmi les têtes d’affiches de cette édition : Natalie Dessay, Karine Deshayes, Philippe Jaroussky ou encor...
  • France Brésil
    France Brésil Quand le Brésil inspire les musiciens français…
  • La Minute Qobuz #8
    La Minute Qobuz #8 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Saint Michel, Mélanie De Biasio, Kaaris, Pierre et le Loup et le Jazz et Nat...
  • Entre Natalie et Michel...
    Entre Natalie et Michel... En compagnie de Natalie Dessay, Michel Legrand revisite ses plus belles chansons pour le cinéma...
  • Les nouveautés opéra - Emission de mai 2012
    Les nouveautés opéra - Emission de mai 2012 Massenet par Nathalie Manfrino, Werther par Antonio Pappano, l'album Berlioz de Véronique Gens, les Goethe lieder de Marlis Petersen et l'album Debussy de Natalie Dessay.