Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES73,99 CHF
CD63,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 mai 2017 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Le copieux 3-D The Catalogue réunit les concerts en 3-D de Kraftwerk restitués de manière assez bluffante grâce à la 3-D haute définition et le dolby atmos surround, nouveaux standards technologiques de pointe compatibles avec les attentes du groupe allemand pionnier emmené par son fondateur Ralf Hütter. Un moyen de vivre l'expérience du gesamtkunstwerk (de l'œuvre d'art totale) dans le confort de son domicile. Ainsi 3-D The Catalogue comprend les huit albums du groupe joués en live entre 2012 et 2016 au MoMA de New York, à la Tate Modern de Londres, à l’Akasaka Blitz de Tokyo, à l’Opera House de Sydney, au Norske Opera d’Oslo, au Paradiso d’Amsterdam, à la Fondation Louis Vuitton à Paris et à la Neue National Galerie de Berlin : Autobahn (1974), Radio-Activity (1975), Trans Europe Express (1977), The Man-Machine (1978), Computer World (1981), Techno Pop (1986), The Mix (1991) et Tour De France (2003). Un vaste répertoire on ne peut plus influent que les Allemands fontt évoluer dans des versions souvent assez originales (la relecture de Trans Europe Express, par exemple). Même si un tel coffret est avant tout destiné aux aficionados de Kraftwerk, il peut aussi servir d’introduction à l’un des groupes les plus novateurs de son temps et sans qui de nombreux artistes de la scène électro (et même rap) n’auraient sans doute pas vu le jour. © CM/Qobuz
CD15,99 CHF

Électronique - Paru le 6 octobre 2009 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Peut être le meilleur album de Kraftwerk, en tout cas le plus complet. Même en faisant la fine bouche, il n'y a ici rien à jeter, les morceaux sont du début à la fin aussi bons les uns que les autres.Techno avant l'heure, The Man-Machine martèle son rythme, implacable et dansant. C'est l'apogée de Kraftwerk et de son esthétique, un mariage heureux de l'homme et de la technologie, des petites mélodies et des rythmiques robotiques, de l'humour et de la sensibilité à des sons faits d'électricité...Que dire de plus sinon s'empresser de l'écouter ? La méprise dont a souffert le groupe : le visuel rouge et noir n'est pas du tout une référence au régime nazi mais, comme en témoigne le graphisme général de la pochette, au mouvement artistique constructiviste. © Romain Bricout / Music-Story
CD18,49 CHF

Électronique - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sorti le 10 mai 1981, le jour de l’élection de François Mitterand, Computer World est le dernier grand disque de Kraftwerk, et l’ultime opus de la série fondatrice du groupe, démarrée en 1974 avec leur quatrième album Autobahn, suivi coup sur coup par Radio-Activity, Trans-Europe Express et The Man-Machine, tous enregistrés depuis leur studio privé Kling Klang, qu’ils déplaceront pour la première fois pour la tournée de Computer World.A l’aube d’une décennie qui allait produire un nombre éblouissant de nouveaux styles, le groupe mené par Ralf Hütter, à l’époque encore accompagné des deux autres piliers Florian Schneider et Karl Bartos, propose un vrai album concept autour de l’informatique qui se démocratise dans les sociétés occidentales – tous les titres y faisant référence directement ou indirectement. Surtout, avec ce disque concis (une grosse demi-heure de musique) et minimaliste, Kraftwerk ouvre des portes pour toute une génération de producteurs, en introduisant l’électro-funk sur Numbers (qui inspirera l’année suivante Afrika Bambaataa sur Planet Rock, morceau genèse du hip-hop) ou posant les bases de la techno mentale sur Computer World et celles de la synthpop sur Computer Love. Dix ans après ses débuts, Kraftwerk démontre qu’il possède toujours plusieurs longueurs d’avance sur la concurrence. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD21,49 CHF

Électronique - Paru le 6 octobre 2009 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec l'avènement de la new wave, les synthétiseurs et les claviers en tous genres intègrent de plus en plus l’instrumentarium rock. En Allemagne, à Düsseldorf, Kraftwerk encage l'air du temps et la civilisation industrielle dans ses mélodies totalement synthétiques et électroniques. Avec leur sixième album qui paraît en 1977, Trans Europe Express, ses avant-gardistes passionnés de musique contemporaine touchent au sublime et à la perfection. Froideur faite art, esthétisme minimaliste et harmonies climatiques, la musique de Kraftwerk fascinera tant David Bowie (cité avec Iggy Pop dans la chanson Trans Europe Express) et Brian Eno que les premiers rappeurs (Afrika Bambaataa) et, bien entendu, les futurs papes de l'electro. Car lorsque cet univers précurseur de Kraftwerk percutera le groove stakhanoviste du disco, la techno verra le jour… © MZ/Qobuz
CD12,99 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Peut être le meilleur album de Kraftwerk, en tout cas le plus complet. Même en faisant la fine bouche, il n'y a ici rien à jeter, les morceaux sont du début à la fin aussi bons les uns que les autres.Techno avant l'heure, The Man-Machine martèle son rythme, implacable et dansant. C'est l'apogée de Kraftwerk et de son esthétique, un mariage heureux de l'homme et de la technologie, des petites mélodies et des rythmiques robotiques, de l'humour et de la sensibilité à des sons faits d'électricité...Que dire de plus sinon s'empresser de l'écouter ? La méprise dont a souffert le groupe : le visuel rouge et noir n'est pas du tout une référence au régime nazi mais, comme en témoigne le graphisme général de la pochette, au mouvement artistique constructiviste. © Romain Bricout / Music-Story
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Kraftwerk approfondit sa démarche et gagne. Avec pour point de départ l'évocation du train (le Trans-Europe Express lui-même), le groupe offre une vision romantique de l'Europe en utilisant des textes qui, même s'ils gardent toujours un coté très pop (même les auditeurs ne parlant pas l'anglais pourraient se laisser surprendre à fredonner quelques refrains) sont beaucoup plus travaillés qu'auparavant.En véritables spécialistes des synthétiseurs, Kraftwerk fait pleurer les machines qui, relayées par des textes aux thèmes universels, semblent parfois revêtir des caractéristiques quasi-organiques ( la plainte de synthé sur Europe Endless).Europe endless, The Hall of Mirrors, Showroom Dummies et Trans-Europe Express sont autant de morceaux magnifiques à écouter et ré-écouter. La mélodie de Trans-Europe Express sera plus tard samplée par Afrika Bambaataa pour son tube Planet Rock.      © ©Copyright Music Story Romain Bricout 2017
HI-RES73,99 CHF
CD63,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 mai 2017 | Parlophone UK

Hi-Res
CD18,49 CHF

Dance - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Album moins important de Kraftwerk, Electric Café est pourtant remarquable puisqu'il rompt avec la coutume du concept-album vieille de vingt ans. Composé des restes de l'album Techno Pop jamais sorti, Electric Café, aux rythmiques très electro, contient le ludique Boing Boom Tschak et le très beau The Telephone Call, dans la plus grande tradition du groupe.   © Romain Bricout / Music-Story
CD18,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Kraftwerk anticipe la toute puissance des ordinateurs et des réseaux. En son studio Kling-Klang, le groupe est en quelque sorte l'un des précurseurs du home studio, un laboratoire personnel du musicien électronique qui aura permis la démocratisation des outils informatiques. La musique est ici un peu plus simple mais toujours aussi efficace et actualise la formule de Kraftwerk. Computer World et Computer Love font mouche.      © Romain Bricout / Music-Story
HI-RES73,99 CHF
CD63,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 mai 2017 | Parlophone UK

Hi-Res
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

CD25,99 CHF

Pop - Paru le 6 juin 2005 | Parlophone UK

L'album live de 2004 Minimum-Maximum saisit Kraftwerk en action (enfin, si on peut appeler action quatre hommes manipulant stoïquement des ordinateurs portables), et représente une rétrospective de leur carrière. A part les acclamations du public, on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup d'énergie live (le groupe aurait peut-être pu tout aussi bien faire passer une DAT pré-enregistrée de la performance), mais le son est toujours aussi croustillant, accompli et fascinant. En fait, on peut dire que les versions modifiées de "The Robots" et "Autobahn" améliorent les originales, et des morceaux de l'excellent Tour de France Soundtracks sorti en 2003 complètent parfaitement la liste. En somme, c'est une très bonne sélection de la musique du groupe, qui témoigne de plusieurs époques. © Anthony Tognazzini /TiVo
CD21,49 CHF

Électronique - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

CD21,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Concept album sur le thème de l'énergie atomique, Radio-Activity (Radio-Activität pour la version allemande) est le parfait exemple de l'incompréhension que rencontrera souvent le groupe quant à son admiration pour l'évolution technologique.Pris pour une position pro-nucléaire et anti-écologique, plus difficile d'accès, l'album se vend moins bien que le précédent mais permet la découverte du groupe par le public français : une émission de la radio Europe 1 utilisant le morceau-titre de Radio Activity comme générique.Avec une panoplie désormais entièrement électronique sujette à toute sorte de bidouillages, Radio Activity reste un album à appréhender dans sa globalité bien que son morceau principal (avec la terrible accélération de compteur Geiger) soit une perle du genre.      © ©Copyright Music Story Romain Bricout 2017
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

HI-RES26,49 CHF
CD22,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 mai 2017 | Parlophone UK

Hi-Res
CD21,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Album d'une mutation qui fera de Kraftwerk un groupe incontournable, Autobahn intègre pour la première fois une instrumentation majoritairement électronique. Introduisant des sons totalement nouveaux à leur lutherie plus traditionnelle, le groupe pose aussi grâce à Autobahn les bases d'un monde inspiré par une idéalisation du progrès technique qui se traduit ici par une série de variations sur le thème des voyages en voiture et du tourisme automobile naissant.Le morceau titre de vingt-deux minutes cache derrière son aspect répétitif un caractère résolument pop ("Wir fahren auf der autobahn") et des subtilités de mises en sons absolument sublimes (tout comme dans le superbe Kometenmelodie 2). C'est la version courte d'Autobahn qui lancera Kraftwerk en Grande-Bretagne et aux États-Unis.      © ©Copyright Music Story Romain Bricout 2017
HI-RES2,99 CHF
CD2,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 22 mars 2019 | Parlophone UK

Hi-Res
CD18,49 CHF

Pop - Paru le 12 octobre 2009 | Parlophone UK

Album moins important de Kraftwerk, Electric Café est pourtant remarquable puisqu'il rompt avec la coutume du concept-album vieille de vingt ans. Composé des restes de l'album Techno Pop jamais sorti, Electric Café, aux rythmiques très electro, contient le ludique Boing Boom Tschak et le très beau The Telephone Call, dans la plus grande tradition du groupe.   © Romain Bricout / Music-Story
HI-RES73,99 CHF
CD63,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 mai 2017 | Parlophone UK

Hi-Res
Paru en 2017, 3-D: The Catalogue montre une nouvelle fois la volonté des pionniers allemands de l'electro Kraftwerk de continuer d'innover d'une manière ou d'une autre quelques quarante années après leurs débuts. Composé de captations live glanées entre 2012 et 2016, le projet propose de retrouver un groupe revisitant l'essentiel de ses classiques sous la forme d'un large éventail de formats audio et video, le plus intrigant d'entre eux étant sans nul doute une version quadruple Blu-Ray 2D ou 3D permettant de revisiter huit albums du groupe avec tout le confort de la technologie moderne, de Autobahn à Tour de France en passant par Computerwelt, Radio-Aktivität, Die Mensch-Maschine ou Trans Europa Express. © TiVo

L'interprète

Kraftwerk dans le magazine