Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jean-Louis Aubert

Celui qui fait désormais partie de l’histoire du rock français s’est d’abord développé en tant qu’artiste à travers des groupes d’amis, comme Sémolina. Leur unique disque, Et j’y vais déjà, paraît en 1976, mais le succès sera court et Jean-Louis Aubert se tourne vers son ami Louis Bertignac pour composer un premier titre, Métro (c’est trop). Téléphone est né, parti pour 10 ans de carrière, lancé pour constituer un des groupes phares du rock français des années 80. Crache ton venin rencontre un très large public, et le titre La bombe humaine marquera les esprits par son refrain accrocheur. Téléphone grandit, va jusqu’à faire la première partie d’Iggy Pop et des Rolling Stones, et aura sorti au final 5 albums studio (Téléphone, Crache ton venin, Au cœur de la nuit, Dure limite, Un autre monde), jusqu’à la scission du groupe, avec d’un côté Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka, de l’autre Corine Marienneau et Louis Bertignac. 



C’est alors que Jean-Louis Aubert fait le choix d’une carrière solo, qu’il ouvre avec Bleu Blanc Vert, opus écolo à l’atmosphère plutôt intimiste, qui met en avant la voix et la guitare de l’ex-leader de Téléphone. Suit H, un album introspectif, enregistré pendant la première guerre du Golfe, qui met en lumière une réflexion sur l’absurdité humaine. On y trouve également quelques chœurs bulgares, qui viennent apporter une couleur orientale. En 1997, Jean-Louis Aubert se fait voler un sac contenant la majorité des textes et compositions préparées pour son prochain album ; il décide donc d’aller à Stockholm et de tout réécrire. Le résultat de cet imprévu, c’est justement Stockholm, qui a mis à contribution un certain nombre de producteurs et de studios d’enregistrement, mais aussi le chanteur Raphaël, qui a fait partie à l’époque de l’équipe de mixage. Le style du Français se perfectionne avec Comme un accord, mélange pop-rock, qui rassemble des mélodies plus douces, plus poétiques. On retiendra évidemment le single Alter Ego, devenu depuis un grand classique du répertoire de la chanson française. La tournée qui suit se fait d’ailleurs à guichet fermé, preuve du succès rencontré. 



Jean-Louis Aubert a 50 ans lorsque paraît Ideal Standard, un enregistrement plus mature, recherché musicalement et textuellement. Enfin, Roc’Eclair, son septième album studio, vient du nom de la célèbre entreprise de pompes funèbres, pour la triste raison que le chanteur traversait une époque humainement difficile ; les titres abordent donc principalement le thème de la mort. C’est en 2015, soit presque 50 ans après la naissance de Téléphone, que Jean-Louis Aubert sort Les parages du vide : Aubert chante Houellebecq, une mise en musique de poèmes de l’écrivain français, extraits de son ouvrage Configuration du dernier voyage. Ce rock littéraire respecte la prosodie voulue par Houellebecq, garde les alexandrins et autres hexasyllabes, pour en faire finalement un seize titres à la fois familier et complexe. © LR/Qobuz

Lire plus

Discographie

35 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums