Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES16,49 CHF
CD10,99 CHF

Classique - Paru le 10 septembre 2021 | InFiné

Hi-Res Distinctions Qobuzissime
Il se sera bien fait attendre, le premier album solo de Gaspar Claus ! Depuis quinze ans, le violoncelliste a multiplié les voyages, les rencontres, les collaborations avec les plus grands artistes issus de tous horizons : de son père Pedro Soler à Barbara Carlotti, en passant par Rone ou Bryce Dessner. Fort de toutes ces influences, le musicien a trouvé chez le label InFiné le meilleur foyer pour présenter aujourd'hui Tancade, un album éminemment personnel puisqu'il s'y retrouve pour la première fois seul maître à bord. Saluons au passage les remarquables contributions de Francesco Donadello et David Chalmin au mastering et au mixage, qui ont su donner à cet enregistrement un son unique et riche en contrastes.Le matériau est minimal : un violoncelle pour seul bagage, Claus subjugue par la variété de ses compositions, exploitant à l'infini les innombrables possibilités sonores de son instrument. Pizzicatis, jeu d'archet tour à tour souple ou grinçant, résonance des graves auxquels répondent des aigus aériens… En véritable architecte du son, l'interprète parvient à faire de chacun des titres qui composent cet opus un monde à part entière convoquant des sensations uniques. On pourra ainsi se laisser entraîner dans la transe quasi tribale et hypnotisante des pizz percussifs d'Une Foule, avant de retrouver l'ambiance plus méditative du crépusculaire 1999. On ne peut qu'admirer le génie de Claus à sculpter autant de matière avec si peu d'outils, l'apport de l'électronique se limitant à de discrets effets de réverbe ou de distorsion – le strict minimum, en somme.La grande force de Tancade est de ne jamais sombrer dans la pure démonstration de technicité. L'album n'a rien d'un catalogue de tout ce qu'un violoncelliste peut produire avec son instrument. On voit ici que pour chaque titre, seule l'atmosphère recherchée préside aux processus de composition et d'exécution. Gaspar Claus signe un album magnifique, criant d'inventivité et de poésie, qui fait renouer l'auditeur avec une pléiade d'émotions millénaires. On ne pense pas trop s'aventurer en déclarant dès à présent que Tancade deviendra un classique incontournable du violoncelle contemporain. © Pierre LAMY / Qobuz
A partir de :
HI-RES4,88 CHF
CD3,25 CHF

Bandes originales de films - Paru le 4 juin 2021 | InFiné

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 10 novembre 2016 | Les Disques du Festival Permanent

Gaspar Claus et Casper Clausen. Une homonymie à portée de main ou le pseudo d’un vrai-faux double quasi-schizophrène ? Réponse A ! Mieux encore : la similitude des blazes du violoncelliste français et du chanteur danois prend racine… au siècle dernier ! Plus précisément en 1954, à Lisbonne. Là, leurs grands-pères Hans-Gert Claus et Helmer Clausen ont déambulé en même temps, au même moment, dans la capitale portugaise, sans se connaitre, ni se fréquenter. D’improbables instants qu’ils ont consignés dans leur journal intime respectif… Casper Clausen naitra des années plus tard dans une glaciale nuit de l’hiver 1982 au Danemark. Et Gaspar Claus, en France, lors d’une chaude journée d’été en 1983… En février 2015, Gaspar et Casper s’envolent pour Lisbonne afin de graver dans la cire une rencontre, bien concrète cette fois. Concrète mais insaisissable. Voilà un album aussi mystérieux et fascinant que les faits qui en sont à l’origine. Tout ici est singulier et atypique. Certes Casper chante et déclame, et Gaspar joue. Mais on sort de cette cinquantaine de minutes ovni et assez expérimentales comme on se souviendrait d’un rêve. C’est parfois flou. Parfois net. Ici, ça caresse. Là, ça agresse. Tant de choses, tant d’idées fusent. Les rêveries d’Arthur Russell, les incantations de Nico, les errements de Vincent Gallo, les confidences de Robert Wyatt, c’est dans ce type de terreau que l’art improvisé de Gaspar Claus et Casper Clausen prend racine. Un art impossible à encager, une musique impossible à étiqueter. Osé. © MZ/Qobuz
A partir de :
CD5,49 CHF

Bandes originales de films - Paru le 6 décembre 2017 | Les Disques du Festival Permanent

A partir de :
CD17,27 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 21 février 2016 | Les Disques du Festival Permanent

A partir de :
HI-RES3,29 CHF
CD2,19 CHF

House - Paru le 23 mars 2018 | Les Disques du Festival Permanent

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,86 CHF
CD2,15 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 28 février 2020 | Les Disques du Festival Permanent

Hi-Res

L'interprète

Gaspar Claus dans le magazine