Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES44,99 CHF
CD38,99 CHF

Jazz - Paru le 13 octobre 1955 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS
Il y a des albums d’une discothèque dite idéale qui font l’unanimité. Concert By The Sea d’Erroll Garner est l’un d’entre eux. Le by the sea en question – au bord de mer –se situe à Carmel, en Californie. Le 19 septembre 1955, le pianiste Erroll Garner et sa démentielle rythmique en béton armée – Eddie Calhoun à la contrebasse et Denzil Best à la batterie – déroulent un jazz au swing magnifié. Offrir une telle palette de couleurs, à trois seulement, relève du miracle. On passe d’une intimité chambriste à un feu d’artifices virtuose, de subtilités d’épures à des uppercuts rythmiques. Garner en général et Garner à Carmel en particulier c’est évidemment un style, surtout, dont l’épicentre (ce très léger décalage entre main gauche et main droite) regorge de ce swing volubile et communicatif. Les doigts de cet autodidacte caressent à peine le clavier que son univers si personnel et reconnaissable en un claquement de doigts est déjà là. Et quelle virtuosité spontanée ! Cette impeccable réédition propose non seulement l’album d’origine remasterisé mais surtout l’intégralité du concert. Une embardée de plus de deux heures et demi d’un jazz sans âge, que tous les pianistes (pas seulement jazz) devraient écouter au moins une fois dans leur vie. Deux fois même. Dix ! Cent ! © MZ/Qobuz
A partir de :
CD21,99 CHF

Jazz - Paru le 26 janvier 1989 | Columbia

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Erroll Garner fut le plus gros « vendeur » de l'histoire du jazz, tant en terme de disques que de concerts, le « Keith Jarrett » de son temps. Et c'est sans doute ce que ses contemporains lui ont reproché. Loin d'une musique facile, ni même, comme certains critiques l'ont qualifiée, d'une musique de bar, le piano d'Erroll Garner est éminemment inspiré, positif, il rayonne d'un bonheur communicatif. La séance qui présenta Caravan est incroyable. En trois heures de temps, le pianiste produisit la valeur de deux vinyls. Chaque morceau fut enregistré sans répétitions, que des premières prises. Un disque référence dans l'univers du piano jazz.
A partir de :
CD21,99 CHF

Jazz - Paru le 17 décembre 1969 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 17 avril 2020 | Mack Avenue Records

Hi-Res
Avec Gemini, la série Octave Remastered de chez Mack Avenue, impeccable travail de réédition en habits de lumière, permet de redécouvrir Erroll Garner dans les dernières années de sa vie. Paru en 1972, l’album, assez groovy, a été conçu avec le contrebassiste Ernest McCarty Jr., le conguero Jose Mangual et le batteur Jimmie Smith. Épaulé par cette impeccable rythmique percussive omniprésente, Garner n’est pas qu’au piano et il s’amuse aussi avec un clavecin çà et là en revisitant des standards comme How High the Moon, Tea for Two ou These Foolish Things. Le pianiste n’oublie pas non plus de s’attaquer à un répertoire plus contemporain comme sur Something des Beatles. Comme toujours, son jeu au swing imparable, parmi les plus reconnaissables de toute l’histoire du jazz, irradie cette réédition bien moins anecdotique qu’il n’y paraît. © Max Dembo/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 15 mai 2020 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 14 février 2020 | Mack Avenue Records

Hi-Res
La série Erroll Garner Octave Remastered de chez Mack Avenue poursuit son démentiel travail de réédition en habits de lumière avec Up in Erroll’s Room, conçu à partir d’intenses sessions de novembre 1967 et publié l’année suivante. Ce huitième volume a la particularité de faire entendre la formation de Garner – Ike Isaacs est à la contrebasse, Jimmie Smith à la batterie et José Mangual aux congas – avec une section de cuivres orchestrée par Don Sebesky à partir d’arrangements improvisés du maître. Et Richard Spencer dirige The Brass Bed, belle bande de souffleurs parmi lesquels le saxophoniste Pepper Adams, le trompettiste Bernie Glow et le tubiste Don Butterfield. Une association qui amplifie la musicalité des thèmes joués et résonne comme une ponctuation dynamique souvent bienvenue. Comme toujours avec lui, Erroll Garner se réapproprie des classiques comme Watermelon Man d’Herbie Hancock, The Girl From Ipanema d’Antonio Carlos Jobim ou I Got Rhythm de Gershwin et plaque son jeu au swing imparable, parmi les plus reconnaissables de toute l’histoire du jazz. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
CD8,39 CHF

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 11 janvier 2011 | SendDigital

A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
CD20,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | Verve

A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 12 juin 2020 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
CD21,99 CHF

Jazz traditionnel & New Orleans - Paru le 9 avril 1987 | Columbia

A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 30 septembre 2016 | Octave Music Licensing, LLC

Hi-Res
A partir de :
CD51,99 CHF

Jazz - Paru le 6 octobre 1998 | Savoy

A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 18 octobre 2019 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 20 mars 2020 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 17 janvier 2020 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Mack Avenue Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Jazz - Paru le 13 juillet 2018 | Mack Avenue Records

Hi-Res
Avec le soutien du label Mack Avenue, Octave Music poursuit sa publication d’enregistrements inédits ou rares d’Erroll Garner avec cette fois un live au Royal Concertgebouw d’Amsterdam le 7 novembre 1964 intitulé Nightconcert. Epaulé par la contrebasse d’Eddie Calhoun et la batterie de Kelly Martin, le pianiste revisite ici des merveilles piochées dans le Great American Songbook. On a beau avoir déjà entendu mille fois Over the Rainbow, Night and Day, My Funny Valentine, On Green Dolphin Street ou Laura, on les déguste pour la mille et unième fois sans aucun problème grâce à ce jazz au swing magnifié. Comme toujours chez Garner, offrir une telle palette de couleurs, à trois seulement, relève du miracle. Et l’on passe d’une intimité chambriste à un feu d’artifice virtuose, de subtilités d’épures à des uppercuts rythmiques. Au cœur de ce swing volubile et communicatif, les garnerophiles seront ravis de trouver ici le rare That Amsterdam Swing… Après The Complete Concert by the Sea en 2015 et Ready Take One en 2016, voilà une troisième archive indispensable. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD21,99 CHF

Jazz - Paru le 7 septembre 1969 | Columbia - Legacy