Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES15,99 CHF
CD11,49 CHF

Musiques du monde - Paru le 23 février 2018 | Knitting Factory Records

Hi-Res
Dans la famille Kuti, voici le fils aîné, Femi, qui présente son dixième album : One People, One World. Un disque fidèle à l’essence révolutionnaire, consciente et dansante de l’afrobeat créé par l’inoubliable Fela, mais qui permet aussi de démontrer les talentueuses particularités dont Femi et son groupe Positive Force font preuve. Avant d’être immortalisés, ces morceaux ont été longuement polis sur la scène du Shrine, tel qu’il l’a fait rebâtir à Lagos, en relais du temple créé par son père. L’héritage est parfaitement assumé, mais son afrobeat n’est pas figé, il porte la marque de notre époque vue à travers ses yeux. Le message est positif, global et clarifié dès le titre Un Peuple, un monde. D’un pôle à l’autre de la planète, nous sommes tous dans la même galère, au bord du précipice, mais il faut garder l’espoir et l’ardeur de combattre les injustices.Musicalement, Femi a tiré des idées et des leçons de toute l’Afrique, des Caraïbes comme des Amériques. Il exprime aussi une certaine douceur mélodique, comme dans le sautillant Africa Will Be Great Again qui ouvre le bal et dans lequel les cuivres jouent une mélodie euphorique, presque pop. Dans le suivant, Best to Live on the Good Side, le riff de guitare semble sortir de chez Nile Rodgers, mais les cuivres, l’orgue et les percussions nous rappellent vite où nous sommes. Avec son léger parfum des îles, One People One World nous éloigne momentanément de la très urbaine Lagos et Evil People lance des clins d’œil à la samba brésilienne, mais jamais Femi et les siens (dont son fils, Omorinmade Anikulapo Kuti, souvent derrière le piano ou la basse) ne cessent de représenter fièrement ce noble beat afro qui fait la fierté de tout un continent.  © Benjamin Minimum/Qobuz
CD12,99 CHF

Musiques du monde - Paru le 1 août 2004 | UWe SARL

CD17,99 CHF

Funk - Paru le 28 septembre 1995 | Clarence Avant Catalog

CD6,39 CHF

Afrobeat - Paru le 10 janvier 2014 | La Cile

Le fils aîné de Fela Anikulapo Kuti, empereur de l’afro-beat, et « Black President » auto-proclamé d’un Nigéria gangrené par les luttes intestines et la corruption, n’a jamais souhaité offrir une copie fidèle des œuvres de son père, et ce bien qu’il se soit rodé en concert aux côtés de son géniteur. Le cinquième album de Femi Kuti, né à Londres mais élevé à Lagos, en est une nouvelle preuve éclatante. Disque politique, car dénonciateur des travers d’un pays, et d’un continent, livrés aux mains des affairistes, Day by Day est également un disque de joie, car de danse, offert par un musicien désormais sûr de son art et reconnaissant à des étoiles de la soul music tels Curtis Mayfield, d’avoir ouvert la voie d’une inspiration afro-américaine. Le groupe Positive Force, naturellement plus à l’aise dans la fièvre des concerts que dans l’apparente froideur des studios, parvient néanmoins à injecter ici cette pulsion si caractéristique de la danse hypnotique, crue et énergique, propre au genre. Femi a mis à profit quelques sessions parisiennes pour convier la chanteuse Camille à participer aux chœurs de la chanson-titre. Quant à Keziah Jones, il branche sa guitare flamboyante sur deux pièces. Et Sébastien Martel, guitariste explorateur, a décidé pour sa part de collaborer à l’ensemble de l’enregistrement. Le tout donne une coloration tout à fait roborative de fête militante, et concernée, aux mélodies et rythmes produits par Sodi, homme aux manettes derrière l'artiste depuis maintenant plus de quinze années. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 1999 | Universal Music Division Barclay

Téléchargement indisponible
CD1,49 CHF

Musiques du monde - Paru le 14 février 2018 | Knitting Factory Records

CD2,09 CHF

Afrobeat - Paru le 22 février 2014 | Labelmaison

CD1,49 CHF

Musiques du monde - Paru le 15 novembre 2017 | Knitting Factory Records

L'interprète

Femi Kuti dans le magazine