Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD21,99 CHF

Hard Rock - Paru le 1 janvier 1986 | Portrait - Epic - Legacy

Évidemment, si un seul album (et plus encore, un seul titre) d’Europe reste dans toutes les mémoires, c’est bien celui-là. Pourtant, en dépit de l’immense carton qu’il fut au niveau mondial, The Final Countdown est loin d’être l’album le plus abouti artistiquement du groupe, quand bien même leur a-t-il apporté la gloire mondiale. Trop sage, trop rond, The Final Countdown est un peu trop propre pour être tout à fait honnête et sent bien trop le marketing policé à tous les niveaux de sa conception. Il faut dire qu’Europe étant un des groupes prometteurs du hard rock de l’époque, Epic mit le paquet pour faire de chacun des titres un hit universel et confia la réalisation à un poids lourd de la production : Kevin Elson (Lynyrd Skynyrd, Journey). En dépit des réticences de John Norum, qui devaient aboutir à son départ l’année suivante, The Final Countdown emporta tout sur son passage et emmena Europe dans une spirale de concerts, qui laissèrent les musiciens sur les rotules, faisant d’eux des stars mondiales au passage. « Rock the Night », « Cherokee », « Carrie » et bien sûr « The Final Countdown » furent – et demeurent – autant de titres qui imposèrent définitivement Europe aux sommets des charts dans la catégorie hard rock FM. Pas forcément pour le plus grand plaisir de tous les membres du groupe, estimant avoir produit, au contraire, un album décevant, mais bien vendu. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
A partir de :
CD30,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 11 juin 2009 | Legacy Recordings

A partir de :
CD18,49 CHF

Rock - Paru le 2 mars 2015 | UDR

Bekannt wurde die schwedische Hardrock-Band Europe 1986 mit ihrem Dauerbrenner "The Final Countdown", aber eigentlich war der Song nicht allzu repräsentativ für den Sound dieser Gruppe, die sonst eher in Classic-Rock-Gefilden mit Blues-Einschlag zuhause ist. Mit dem im März 2015 veröffentlichten War of Kings legt die Band ihr mittlerweile zehntes Studioalbum vor – und gleichzeitig das fünfte seit der Reunion im Jahr 2003. Der klassische Hardrock-Sound der Band erinnert mitunter an Black Sabbath (die schweren Riffs des Titeltracks, der auch als erste Single fungiert), Deep Purple und Led Zeppelin – und zeugt durch die Bank von immenser Spielfreude. © TiVo
A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 21 janvier 1998 | Epic - Legacy

A partir de :
HI-RES26,49 CHF
CD22,99 CHF

Rock - Paru le 20 octobre 2017 | Hell & Back Recordings

Hi-Res
A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 26 septembre 1995 | Epic

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 1984 | Epic

Dès 1983, les Suédois d’Europe avaient créé la surprise avec leur premier album. Une année de tournée, de promotion et de star system, les emmenant de Stockholm à Tokyo avait permis aux Scandinaves de tester ses compositions aux quatre coins du monde. Désormais habilement coaché par CBS, Europe était mûr pour le succès avec ce Wings of Tomorrow, nageant encore dans les eaux sombres d’un heavy metal nourri aux influences de l’heroic fantasy et de la science-fiction. Wings of Tomorrow, cependant, possède déjà en son sein la future pomme de discorde qui vaudra l’un des premiers splits historiques du groupe : si l’on retrouve sur « Aphasia » des sonorités sombres toutes droites issues du cerveau de John Norum, les compositions de Joey Tempest, elles, restent beaucoup plus légères, faisant la part belle aux synthétiseurs et rythmiques flirtant avec le glam rock. Différence de sonorités, différence des points de vue, seul l’album The Final Countdown à venir, permettra aux deux tendances de cohabiter avant le départ de John Norum. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
A partir de :
CD17,27 CHF

Rock - Paru le 30 avril 2012 | earMUSIC

Bag of Bones est le neuvième album studio du groupe suédois Europe et succède à Wings of Tomorrow sorti en 2003. Produit par Kevin Shirley (Journey, Iron Maiden, Rush), il se présente comme un retour aux sources pour le groupe avec un hard rock classique aux tonalités blues et contient le single "Not Supposed To Sing the Blues". © TiVo
A partir de :
CD18,49 CHF

Rock - Paru le 2 mars 2015 | UDR

Bekannt wurde die schwedische Hardrock-Band Europe 1986 mit ihrem Dauerbrenner "The Final Countdown", aber eigentlich war der Song nicht allzu repräsentativ für den Sound dieser Gruppe, die sonst eher in Classic-Rock-Gefilden mit Blues-Einschlag zuhause ist. Mit dem im März 2015 veröffentlichten War of Kings legt die Band ihr mittlerweile zehntes Studioalbum vor – und gleichzeitig das fünfte seit der Reunion im Jahr 2003. Der klassische Hardrock-Sound der Band erinnert mitunter an Black Sabbath (die schweren Riffs des Titeltracks, der auch als erste Single fungiert), Deep Purple und Led Zeppelin – und zeugt durch die Bank von immenser Spielfreude. © TiVo
A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 17 avril 1997 | Epic

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 18 août 1987 | Epic

A partir de :
CD12,99 CHF

Rock - Paru le 21 décembre 2017 | Hell & Back Recordings

A partir de :
CD1,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 28 février 2012 | Starpoint International Srl

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 1986 | Epic

Évidemment, si un seul album (et plus encore, un seul titre) d’Europe reste dans toutes les mémoires, c’est bien celui-là. Pourtant, en dépit de l’immense carton qu’il fut au niveau mondial, The Final Countdown est loin d’être l’album le plus abouti artistiquement du groupe, quand bien même leur a-t-il apporté la gloire mondiale. Trop sage, trop rond, The Final Countdown est un peu trop propre pour être tout à fait honnête et sent bien trop le marketing policé à tous les niveaux de sa conception. Il faut dire qu’Europe étant un des groupes prometteurs du hard rock de l’époque, Epic mit le paquet pour faire de chacun des titres un hit universel et confia la réalisation à un poids lourd de la production : Kevin Elson (Lynyrd Skynyrd, Journey). En dépit des réticences de John Norum, qui devaient aboutir à son départ l’année suivante, The Final Countdown emporta tout sur son passage et emmena Europe dans une spirale de concerts, qui laissèrent les musiciens sur les rotules, faisant d’eux des stars mondiales au passage. « Rock the Night », « Cherokee », « Carrie » et bien sûr « The Final Countdown » furent – et demeurent – autant de titres qui imposèrent définitivement Europe aux sommets des charts dans la catégorie hard rock FM. Pas forcément pour le plus grand plaisir de tous les membres du groupe, estimant avoir produit, au contraire, un album décevant, mais bien vendu. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
A partir de :
CD22,99 CHF

Metal - Paru le 21 juillet 2017 | Hell & Back Recordings

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 31 août 1991 | Epic

Après le départ de John Norum et la production de Out of This World, Europe connaît une sérieuse « crise de foi ». Trop glam, trop paillettes, trop FM en somme : le groupe a été artistiquement cannibalisé par son leader Joey Tempest, créant déceptions et remous au sein de la formation. Certes, Joey Tempest avait été la colonne vertébrale d’Europe, mais en l’absence de John Norum, le groupe ressemblait désormais à un canard sans tête, encore capable de courir, mais ne sachant plus vraiment dans quelle direction avant de tomber inerte. Le chanteur lui-même n’est d’ailleurs pas le dernier à penser que son groupe s’était bien trop compromis avec Epic, n’ayant pas su dire « non » à certaines propositions des différents producteurs du label. Retour aux sources, donc, avec ce Prisoner in Paradise, résolument plus hard rock que ses prédécesseurs. Artistiquement, le pari est réussi car des morceaux comme « Halfway to Heaven » ou « Bad Blood » n’ont rien à envier aux premières prestations d’Europe. Commercialement, en revanche, Prisoners in Paradise ne fut qu’un demi-succès. Certes, un million d’exemplaires vendus est un score qui peut faire rêver nombre de groupes, mais pas les auteurs de The Final Countdown. Aussi iconoclaste que cela puisse paraître, c’est sur cet authentique succès artistique que l’un des groupes emblématiques des années 1980 choisit de se séparer. (Pour anecdote : le disque est sorti en même temps que le Nevermind de Nirvana, disque qui déclenche le tsunami grunge, lequel achève de ravager les vestiges des années 80 – pop synthétique et hair metal – dont Europe était l’un des représentants). © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 1988 | Epic

One look at the song titles and you know you're not in for any surprises ("Open Your Heart," "More Than Meets the Eye," "Ready or Not," "Never Say Die"). Still, Europe produces made-to-order lite metal with admirable craftsmanship and occasionally memorable hooks. "Superstitious" even has a disarming gospel quality. This is hard rock with all the edges sanded off. Capable lead singer Joey Tempest carries the tunes with nonthreatening panache, while Kee Marcello (who proved his virtuosity on Europe's previous by performing "Flight of the Bumblebee") provides plenty of nice guitar solos. © Andy Hinds /TiVo

Pop/Rock - Paru le 1 mars 2004 | Epic

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD17,27 CHF

Rock - Paru le 5 août 2011 | earMUSIC

Livret
A partir de :
CD17,27 CHF

Rock - Paru le 18 octobre 2013 | earMUSIC