Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD21,99 CHF

Hard Rock - Paru le 1 janvier 1986 | Portrait - Epic - Legacy

Évidemment, si un seul album (et plus encore, un seul titre) d’Europe reste dans toutes les mémoires, c’est bien celui-là. Pourtant, en dépit de l’immense carton qu’il fut au niveau mondial, The Final Countdown est loin d’être l’album le plus abouti artistiquement du groupe, quand bien même leur a-t-il apporté la gloire mondiale. Trop sage, trop rond, The Final Countdown est un peu trop propre pour être tout à fait honnête et sent bien trop le marketing policé à tous les niveaux de sa conception. Il faut dire qu’Europe étant un des groupes prometteurs du hard rock de l’époque, Epic mit le paquet pour faire de chacun des titres un hit universel et confia la réalisation à un poids lourd de la production : Kevin Elson (Lynyrd Skynyrd, Journey). En dépit des réticences de John Norum, qui devaient aboutir à son départ l’année suivante, The Final Countdown emporta tout sur son passage et emmena Europe dans une spirale de concerts, qui laissèrent les musiciens sur les rotules, faisant d’eux des stars mondiales au passage. « Rock the Night », « Cherokee », « Carrie » et bien sûr « The Final Countdown » furent – et demeurent – autant de titres qui imposèrent définitivement Europe aux sommets des charts dans la catégorie hard rock FM. Pas forcément pour le plus grand plaisir de tous les membres du groupe, estimant avoir produit, au contraire, un album décevant, mais bien vendu. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
A partir de :
CD22,99 CHF

Metal - Paru le 21 juillet 2017 | Hell & Back Recordings

A partir de :
CD2,39 CHF

Metal - Paru le 7 juillet 2017 | Hell & Back Recordings

A partir de :
CD12,99 CHF

Hard Rock - Paru le 30 juillet 2010 | earMUSIC

A partir de :
CD2,39 CHF

Metal - Paru le 2 février 2015 | UDR

De manière un peu injuste, Europe a souvent été réduit à son tube « The Final Countdown ». Cet hymne typique du metal pop, appelé hard FM dans les années 1980, n'est pourtant qu'une facette d'un groupe à la tête d'une discographie respectable, à défaut d'être géniale.Comme nombre de ses confrères de la branche metal de l'industrie musicale, Europe est capable de s'améliorer dans le temps. En faisant appel au producteur Dave Cobb (celui qui donne un son si particulier à Rival Sons ou California Breed), Europe a tapé dans le mille et s'est offert un son plus rauque et bluesy que celui auquel il avait habitué ses fans.Une transformation qui ne renie pas la tradition de metal épique d'Europe mais y ajoute un vernis sale qui en renforce la crédibilité. Que ce soit pour ses cheveux ou pour sa voix, Joey Tempest semble repousser indéfiniment le vieillissement et livre sur l'ensemble de War of Kings une prestation de nature à grandement le réhabiliter. Hormis quelques rares facilités (« Days of Rock n'Roll », trop orienté eighties), War of Kings constitue une bonne surprise et rehausse d'un seul coup la cote du groupe. Déjouant les pièges, il renouvelle le style de la ballade bluesy avec « Angels (With Broken Hearts », et se révèle hypnotique sur « Second Day », ou d'une parfaite efficacité dans « War of Kings ».Loin de l'image d'un groupe propret et légèrement insipide qui lui colle encore à la peau, Europe se montre ici capable de maîtriser nombre de nuances du metal jusqu'à la capitulation totale de l'auditeur, tourneboulé par tant de fougue. Prélude à une tournée mondiale avec Scorpions, War of Kings rappelle que la partie n'est jamais finie et que sur l'échiquier, avoir un coup de retard en jouant avec les pions noirs n'est pas forcément synonyme de défaite. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2021
A partir de :
CD2,39 CHF

Metal - Paru le 13 mars 2015 | UDR