Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 7 mars 2011 | Fiction - Cooperative Music USA - Downtown Records

Distinctions Sélection Disques de l'année Les Inrocks - Sélection Les Inrocks - Mercury Prize Selection
Adulés en Grande Bretagne, les cinq Mancuniens d’Elbow sont de retour pour un cinquième album mûrit quelques semaines dans les studios du grand Peter Gabriel. Rien n’était gagner puisque leur précédent album The Seldom Seen Kid fut un succès salué et reconnus et qu’on connait la difficulté de faire mieux. C’est sans compter sur le talent des bonhommes qui nous convient à un décollage sensoriel au travers de ces 11 morceaux d’intelligence et de retenue.
A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2008 | Polydor Records

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Mercury Prize Winner
Ce quatrième album restera comme celui de la consécration. Elbow est arrivé à maturité sans jamais rien renier de ce qui fait son charme depuis ses débuts : une musique typiquement anglaise, sans aucun référent américain (pas rock'n'roll pour deux sous !) à l'image de celle que pouvait pratiquer Genesis dans les seventies, et une voix infiniment touchante, à la tristesse enrouée. Les musiciens qualifient d'ailleurs eux-mêmes leur musique de « progressive sans les solos »... Mais il ne s'agit ici aucunement de revival ou de nostalgie poussiéreuse. A l'image du génial Radiohead, Elbow est tout à fait moderne, par ses textes, ses rythmiques et le son de ses disques. Alors pourquoi celui-ci plutôt que les précédents ? Peut-être tout simplement parce que les chansons sont ici encore meilleures qu'auparavant. De « One Day Like This », sorte de monument pop épique avec grand orchestre, à « An Audience With The Pope » et sa mélodie évoquant parfois le « Wonderful World » de Black, en passant par le duo avec Richard Hawley (une première) sur l'émouvant « The Fix », tous les titres sont absolument brillants. Un chef-d'œuvre, au sens premier, en attendant le suivant... © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017
A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 10 mars 2014 | Polydor Records

Distinctions 4F de Télérama
Reconnu en Angleterre, la popularité du groupe Elbow n’a pourtant pas vraiment traversé la Manche. Moins tape à l’œil que ses confrères Muse ou Coldplay, plus mesuré, Elbow délivre une pop lyrique et inspirée, où la retenue est utilisé avec soin. Pas de poudre aux yeux, mais une musique personnelle, savamment arrangée. Avec ce disque, la formation parfait son style, sans essayer de plaire à tout prix. © Nicolas Gal/Qobuz
A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2002 | Polydor Records

Distinctions Mercury Prize Selection
A partir de :
HI-RES28,99 CHF
CD20,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 26 mars 2020 | Polydor Records

Hi-Res
Recordings on this, the Guy Garvey-fronted, Mancunian indie act's first live album are culled from two same-day October 2019 performances in a hometown venue at which they first performed in 2001. The Ritz provides an intimate setting in which the band deliver pared-down readings of material from their canon, including tracks from Giants of All Sizes, the studio LP released only days prior to these performances. © James Wilkinson /TiVo
A partir de :
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 3 février 2017 | Polydor Records

Hi-Res
Si le succès n’a jamais harassé Elbow de ce côté-ci de la Manche, le groupe de Guy Garvey relève du phénomène sur ses terres britanniques. Une saga qui dure depuis déjà deux décennies, construite sous l’influence de la musique de Radiohead, Talk Talk ou bien encore Peter Gabriel. Les violons romantiques qui portent à bout de bras le premier titre de cette cuvée 2017, Magnificent (She Said), montrent la voie. Car Little Fictions est clairement placé sous les augures de l’amour et rien que l’amour. Une ambiance sans doute liée à la vie personnelle de Garvey, récemment marié avec la comédienne Rachael Stirling. Et les paroles d’une composition comme Trust The Sun ne laissent planer aucun doute quant à l’état d’esprit du chanteur. Mais ce septième album d’Elbow n’est jamais un cri béat ou niaisement amoureux, bien au contraire. Simplement, le grandiloquent fait place à l’intime et les mélodies touchent souvent au sublime pour ne pas dire à la perfection. Au fil des écoutes, les refrains de ces Petites fictions libèrent un peu plus leur puissance. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES21,99 CHF
CD15,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 11 octobre 2019 | Polydor Records

Hi-Res
Publié en 2019 et succédant à Little Fictions (2017), Giants of All Sizes constitue le huitième album studio de la formation mancunienne Elbow, emmenée par Guy Carvey et les frères Potter. La tête haute, le groupe navigue habilement les eaux troubles du malaise Brexit ambiant, filtrant ses ondes nocives à travers un prisme Brit-pop à la fois érudit et pragmatique, mettant d'emblée la barre très haut sur l'introductif "Dexter & Sinister", sa rythmique noueuse, sa mélodie elliptique et sa montée en puissance appuyée par l'intervention de Jesca Hoop. Très justement baptisé, l'album voit par la suite les anglais puiser dans la large palette de tonalités de leur déjà riche répertoire, livrant une collection de neuf compositions aux saveurs variées et à l'ambition récompensée par un troisième numéro un à domicile d'affilée. © TiVo
A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2009 | Polydor Records

Ce quatrième album restera comme celui de la consécration. Elbow est arrivé à maturité sans jamais rien renier de ce qui fait son charme depuis ses débuts : une musique typiquement anglaise, sans aucun référent américain (pas rock'n'roll pour deux sous !) à l'image de celle que pouvait pratiquer Genesis dans les seventies, et une voix infiniment touchante, à la tristesse enrouée. Les musiciens qualifient d'ailleurs eux-mêmes leur musique de « progressive sans les solos »... Mais il ne s'agit ici aucunement de revival ou de nostalgie poussiéreuse. A l'image du génial Radiohead, Elbow est tout à fait moderne, par ses textes, ses rythmiques et le son de ses disques. Alors pourquoi celui-ci plutôt que les précédents ? Peut-être tout simplement parce que les chansons sont ici encore meilleures qu'auparavant. De « One Day Like This », sorte de monument pop épique avec grand orchestre, à « An Audience With The Pope » et sa mélodie évoquant parfois le « Wonderful World » de Black, en passant par le duo avec Richard Hawley (une première) sur l'émouvant « The Fix », tous les titres sont absolument brillants. Un chef-d'œuvre, au sens premier, en attendant le suivant... © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017

Alternatif et Indé - Paru le 19 juin 2020 | Polydor Records

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD30,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 7 mai 2021 | Polydor Records

Alternatif et Indé - Paru le 24 novembre 2017 | Polydor Records

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD14,49 CHF

Rock - Paru le 27 septembre 2005 | UMC (Universal Music Catalogue)

Elbow est vraiment un groupe à part, ce que confirme ce troisième album. Sa musique évoque parfois un certain rock héroïque typique de certaines formations anglaises comme U2 (« Station Approach ») tout en restant absolument originale. Qu'il est reposant d'entendre enfin des chansons qui ne s'appuient pas sur un mur de guitares saturées ! Pourtant, jamais Elbow ne se complait dans une joliesse simpliste à la Keane ou Coldplay (autre groupe contemporain issu de Manchester). C'est d'ailleurs probablement la raison pour laquelle il n'a pas encore atteint les chiffres de vente astronomiques des ces deux formations beaucoup plus racoleuses. Ici, les textures sonores sont à la fois riches et subtiles (« Forget Myself »), mélangeant claviers, chœurs et rythmiques martiales (on pense souvent aux albums eighties de Peter Gabriel, notamment sur « Leaders of the Free World »). On sent que chez ces musiciens, l'ambition de construire une œuvre personnelle prime sur celle de séduire le plus grand nombre et d'engranger des dollars. © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017
A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2003 | UMC (Universal Music Catalogue)

Cet excellent deuxième album creuse avec succès le même sillon que le premier, Asleep in the Back : de longs morceaux aux tempos lents, aux structures musicales relativement élaborées et aux arrangements dominés par les claviers, d'une grande richesse. Le tout fait revivre une certaine idée du rock dit « progressif » cher aux années 1970. Comme de plus, la voix de Guy Garvey évoque tour à tour celles de Mark Hollis et de Peter Gabriel (« Fallen Angel »), on se retrouve à voyager dans des contrées sonores relativement originales pour l'époque. Dès lors, il n'est pas étonnant qu'au cours d'une émission de la BBC, un musicien aussi libre et avant-gardiste que John Cale ait choisi le superbe « Switching Off » pour figurer parmi ses « huit chansons à emporter sur une île déserte ». On peut même carrément emporter l'album entier... © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017
A partir de :
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2012 | Polydor Records

Alternatif et Indé - Paru le 24 novembre 2017 | Polydor Records

Téléchargement indisponible
Compiling tracks from Elbow's decades-spanning career, this best-of collection was curated by the band. Featuring numerous hits such as "One Day Like This" and "Grounds for Divorce," the album also includes Elbow's 2017 reworking of the Beatles' "Golden Slumber," which was featured on British retailer John Lewis' Christmas ad campaign. © Rich Wilson /TiVo
A partir de :
HI-RES28,99 CHF
CD20,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 11 octobre 2019 | Polydor Records

Hi-Res
Publié en 2019 et succédant à Little Fictions (2017), Giants of All Sizes constitue le huitième album studio de la formation mancunienne Elbow, emmenée par Guy Carvey et les frères Potter. La tête haute, le groupe navigue habilement les eaux troubles du malaise Brexit ambiant, filtrant ses ondes nocives à travers un prisme Brit-pop à la fois érudit et pragmatique, mettant d'emblée la barre très haut sur l'introductif "Dexter & Sinister", sa rythmique noueuse, sa mélodie elliptique et sa montée en puissance appuyée par l'intervention de Jesca Hoop. Très justement baptisé, l'album voit par la suite les anglais puiser dans la large palette de tonalités de leur déjà riche répertoire, livrant une collection de neuf compositions aux saveurs variées et à l'ambition récompensée par un troisième numéro un à domicile d'affilée. © TiVo
A partir de :
CD20,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2014 | Polydor Records

Paru en 2013, Live at Jodrell Bank est un double album live (accompagné d'un DVD) proposant la captation du concert donné par la formation pop/rock britannique à Manchester, le 23 juin 2012. Avec 15 titres au compteur, cet opus propose de revivre la tournée par Elbow en support de la parution de son album de 2011, Build a Rocket Boys! à travers des titres souvent longs, sophistiqués et aux accents volontiers progressifs. © TiVo
A partir de :
CD20,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 30 mars 2009 | Polydor Records

Ce quatrième album restera comme celui de la consécration. Elbow est arrivé à maturité sans jamais rien renier de ce qui fait son charme depuis ses débuts : une musique typiquement anglaise, sans aucun référent américain (pas rock'n'roll pour deux sous !) à l'image de celle que pouvait pratiquer Genesis dans les seventies, et une voix infiniment touchante, à la tristesse enrouée. Les musiciens qualifient d'ailleurs eux-mêmes leur musique de « progressive sans les solos »... Mais il ne s'agit ici aucunement de revival ou de nostalgie poussiéreuse. A l'image du génial Radiohead, Elbow est tout à fait moderne, par ses textes, ses rythmiques et le son de ses disques. Alors pourquoi celui-ci plutôt que les précédents ? Peut-être tout simplement parce que les chansons sont ici encore meilleures qu'auparavant. De « One Day Like This », sorte de monument pop épique avec grand orchestre, à « An Audience With The Pope » et sa mélodie évoquant parfois le « Wonderful World » de Black, en passant par le duo avec Richard Hawley (une première) sur l'émouvant « The Fix », tous les titres sont absolument brillants. Un chef-d'œuvre, au sens premier, en attendant le suivant... © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017
A partir de :
CD27,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2012 | UMC (Universal Music Catalogue)

Cet excellent deuxième album creuse avec succès le même sillon que le premier, Asleep in the Back : de longs morceaux aux tempos lents, aux structures musicales relativement élaborées et aux arrangements dominés par les claviers, d'une grande richesse. Le tout fait revivre une certaine idée du rock dit « progressif » cher aux années 1970. Comme de plus, la voix de Guy Garvey évoque tour à tour celles de Mark Hollis et de Peter Gabriel (« Fallen Angel »), on se retrouve à voyager dans des contrées sonores relativement originales pour l'époque. Dès lors, il n'est pas étonnant qu'au cours d'une émission de la BBC, un musicien aussi libre et avant-gardiste que John Cale ait choisi le superbe « Switching Off » pour figurer parmi ses « huit chansons à emporter sur une île déserte ». On peut même carrément emporter l'album entier... © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017
A partir de :
CD27,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2012 | UMC (Universal Music Catalogue)

Elbow est vraiment un groupe à part, ce que confirme ce troisième album. Sa musique évoque parfois un certain rock héroïque typique de certaines formations anglaises comme U2 (« Station Approach ») tout en restant absolument originale. Qu'il est reposant d'entendre enfin des chansons qui ne s'appuient pas sur un mur de guitares saturées ! Pourtant, jamais Elbow ne se complait dans une joliesse simpliste à la Keane ou Coldplay (autre groupe contemporain issu de Manchester). C'est d'ailleurs probablement la raison pour laquelle il n'a pas encore atteint les chiffres de vente astronomiques des ces deux formations beaucoup plus racoleuses. Ici, les textures sonores sont à la fois riches et subtiles (« Forget Myself »), mélangeant claviers, chœurs et rythmiques martiales (on pense souvent aux albums eighties de Peter Gabriel, notamment sur « Leaders of the Free World »). On sent que chez ces musiciens, l'ambition de construire une œuvre personnelle prime sur celle de séduire le plus grand nombre et d'engranger des dollars. © ©Copyright Music Story Stan Cuesta 2017

L'interprète

Elbow dans le magazine