Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Eagles

Pionnier du « country rock » et du « classic rock », le groupe Eagles puise ses influences dans les genres country et bluegrass. Il a été formé au début des années 1970 à Los Angeles par Glenn Frey (chant, piano et guitare), Randy Meisner (chant et basse), Bernie Leadon (chant, guitare, banjo) et Don Henley (chant et batterie). Tous se sont rencontrés en jouant pour Linda Ronstadt. En 1972, ils sortent un premier album éponyme, qui rencontre déjà un très grand succès, notamment grâce aux titres Take It Easy et Witchy Woman, qui se classent dans les dix premières places des hit-parades. C'est donc encouragés que les membres enchaînent avec Desperado.




Lors de l'enregistrement de leur troisième opus On The Border, les Eagles souhaitent durcir leur sonorité, ce qui déplaît à leur producteur, qui abandonne le projet après l'enregistrement de deux titres : You Never Cry Like a Lover and The Best of My Love. Le rôle de producteur est alors assuré par Bill Szymczyk, qui leur présente le guitariste Don Felder, aussitôt adopté par le groupe. En moins de trois mois, le disque se vend à plus de 500 000 exemplaires, porté par The Best Of My Love, qui parade en tête de tous les classements. Grisé par ce succès, le groupe enregistre One Of These Nights, qui est lui aussi salué par la critique comme par le public. Cela n'empêche pas Bernie Leadon de quitter la formation. Il est alors remplacé par Joe Walsh. C'est donc un groupe à la composition nouvelle qui sort une compilation Their Greatest Hits en 1976, compilation vendue à 25 millions d'exemplaires, devenant ainsi le rival de Thriller de Michael Jackson pour la place d'album le plus vendu de tous les temps aux Etats-Unis.




The Eagles sont désormais les rois du genre. C'est donc un succès foudroyant qui attend leur cinquième opus Hotel California, dont la chanson-titre se hausse rapidement au rang de légende. Mais l'album suivant, The Long Run, porte bien son nom puisqu'il est le fruit d'un enregistrement long et difficile, marqué par le départ du bassiste Randy Meister, remplacé par Timothy B. Schmidt. Le groupe est persuadé de sortir son dernier disque, qui apparaît ainsi comme une sorte de chant du cygne du groupe. Il rencontre néanmoins un grand succès, et précède un double live. C'est en 1982 qu'est annoncée la séparation officielle. Ses membres affirment alors que le groupe ne se reformera que lorsqu'il gèlera en enfer (« when hell freezes over »).




La popularité des Eagles ne décroit pourtant pas. C'est sans doute ce qui pousse les membres à reprendre une timide collaboration avant de se réunir pour une tournée en 1994, suivie d'un enregistrement live et d'un nouvel album, clin d'oil à leur refus catégorique de retravailler ensemble : When Hell Freezes Over, qui est constitué plus grands succès du groupe en version live mais aussi de quatre nouvelles compositions. En 1998, peu avant l'éviction de Don Felder, le groupe fait son entrée au Panthéon de la musique américaine, le Rock'n'Roll Hall of Fame, institution à la hauteur de ce groupe si emblématique de la musique des années 1970, qui se voit ainsi reconnaître le statut de « faiseurs d'histoire » de la musique. Ce statut n'éclipse cependant pas leur production actuelle puisqu'en 2007 sort l'album Long Road Out Of Eden.
Lire plus

Discographie

68 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 4
1 sur 4

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums