Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD12,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 5 février 2007 | [PIAS] Cooperative

Dès leur premier album, les Cold War Kids proposent un son sophistiqué et assuré, évitant la frénésie ou l’austérité froide de certains groupes indépendants. Sur douze titres composés avec richesse et sensibilité, dont se détache tout particulièrement le remarquable morceau « Hang Me Up to Dry », ces jeunes Californiens imposent une musique d’une étonnante maturité. S’ils n’en sont pas encore à pouvoir prétendre révolutionner le rock indépendant, les Cold War Kids montrent d’emblée qu’il va falloir compter avec eux. © ©Copyright Music Story Nikita Malliarakis 2017
A partir de :
CD12,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2013 | Downtown Records

A partir de :
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 7 avril 2017 | Capitol Records (US1A)

Hi-Res
Sixième album de Cold War Kids, L.A. Divine est d’abord marqué par l’arrivée de David Quon, nouveau guitariste principal du quintet californien. Après des débuts assez ancrés dans le rock indé, la bande de Nathan Willett s’est progressivement réorientée vers des sonorités plus consensuelles et des productions plus léchées pour ne pas dire grand public. Constat se confirmant sur L.A. Divine qui jongle entre ces valeurs et quelques options plus pop même. Refrains de stade (Love Is Mystical), voix mise en avant, rythmique bodybuildée (Luck Down), guitares puissantes mais jamais agressives, Cold War Kids joue davantage la carte de l’efficacité que de l’originalité. Mais leur savoir-faire permet à l’auditeur de rester concentré. Et lorsque les chansons s’aèrent ou prennent quelques risques, comme sur Invincible et le bref Wilshire Protest, Cold War Kids se fait plus passionnant. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES23,99 CHF
CD15,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 novembre 2019 | CWKTWO Corp.

Hi-Res
A partir de :
CD15,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 21 août 2020 | CWKTWO Corp.

A partir de :
CD4,79 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 24 janvier 2020 | CWKTWO Corp.

A partir de :
CD10,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 21 octobre 2014 | Downtown Records

Le rock de Cold War Kids se développe ici dans Hold My Home, enrichi par les chouettes aigus du chanteur Nathan Willett. On pourrait même penser à un certain Bono avec la réverb du chant sur Hotel Anywhere. Les membres qui ont récemment rejoint le groupe, Joe Plummer à la batterie et Dann Gallucci à la guitare (également producteur et ingénieur du son) prennent confortablement la relève. On retrouve aussi bien en fond l’influence du Velvet Underground que des chansons apaisantes et plus personnelles comme Harold Bloom. Les enfants de la guerre froide ont trouvé leur équilibre. © HR/Qobuz
A partir de :
CD20,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 25 janvier 2011 | Interscope

Le premier sentiment qui assaille l’auditeur de Mine Is Yours est une nostalgie, assez poignante et presque incontrôlable, de ce qu’a pu jadis offrir Cold War Kids. Ces quatre garçons californiens, aussi inventifs que dépressifs, font une entrée fracassante dans le rock indépendant avec « Hang Me Up To Dry », sublime single de leur premier opus, Robbers & Cowards. C’était en 2006. Vient ensuite un second album, Loyalty to Loyalty (2008), porté par un tubesque « Something Is Not Righ With Me ». En effet, quelque chose commence alors à ne pas tourner très rond : Cold War Kids cherche son chemin perdu dans des forêts sombres, connaissant parfois de belles éclaircies pop.  La bonne nouvelle de Mine Is Yours, c’est que le quatuor a (re)trouvé sa voie. La mauvaise, c’est que le chemin s’est transformé en autoroute, confortable, large, évidente. Une highway ensoleillée, fidèle à leur Californie d’origine. « Mine Is Yours », premier morceau d’une surprenante solidité, introduit le nouveau son de Cold War Kids : le rock se double de pop, et ne témoigne plus d’une seule égratignure. Et pour cause : répond présent le brillant producteur Jacquire King, connu pour son travail sur des disques de King of Leons ou Norah Jones, et qui aime le travail bien fait. Ici, il lisse les aspérités de Cold War Kids avec un goût certain… mais dont les compositions du groupe auraient peut-être pu se passer. Évidemment, il existe des bons moments, savoureux même, comme les 2:44 minutes de « Louder Than Ever », les 3:34 de « Royal Blue » ou les 3:33 de « Sensitive Kid ». Ou la belle montée en puissance de l’émotive « Bulldozer ». Évidemment, le chant de Nathan Willett reste transporté par ses émotions, et les cordes de Matt Maust ou Jonnie Russel se répondent toujours aussi intelligemment. L’immédiateté des textes et des mélodies, grande force de Cold War Kids, n’a pas disparu sous le besoin de maîtrise formelle manifesté par le groupe. Mais cela aurait pu être encore meilleur. En attendant le prochain, il tournera (à haut volume, si possible) dans l’auto-radio de la Chevrolet louée pour arpenter les alentours de Los Angeles. © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2017
A partir de :
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 10 août 2021 | CWKTWO Corp.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 13 avril 2018 | Capitol Records (US1A)

Hi-Res
A partir de :
CD16,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 21 octobre 2014 | Downtown Records

Between their strong comeback with Dear Miss Lonelyhearts, the promising side project French Style Furs, and Hold My Home, Cold War Kids had a creative rebirth in the mid-2010s. Recorded at their own studio, the band's fifth album is charged with an intimacy and intensity that began returning to their music with Lonelyhearts. Hold My Home is even more assertive than that album, with an opening trio of songs that rank among Cold War Kids' finest. They own their anthemic power on the brash "All This Could Be Yours" and "First," even though the song's rousing stomps and claps are at odds with Nathan Willett's uncertainty. Willett and company play with this ambivalence even more expertly on "Hot Coals," where he grapples with masculinity and emotions via pithy words ("What ever happened to the strong, silent type?") and punchy sounds, and later on the soulful tug-of-war between love and freedom "Go Quietly." The rest of Hold My Home is nearly as strong, with Cold War Kids accomplishing many of the things they've strived for on their previous albums. "Flower Drum Song" is a reminder of just how powerful their music is when they hit the sweet spot between ambitious and overwrought, while the seductive keyboards and female backing vocals on "Nights & Weekends" put some slink in their stride. Overall, the band sounds even more natural than they did on Dear Miss Lonelyhearts, whether on the appealingly garagey title track or "Hear My Baby Call," which incorporates soul and R&B influences effortlessly. This is some of Cold War Kids' best work since Robbers & Cowards, largely and somewhat paradoxically because they've shed a lot of their early theatricality (though song titles like "Harold Bloom" show they haven't lost their literary bent entirely). With Hold My Home, they emerge as a more straightforward band, and also a more confident and engaging one. © Heather Phares /TiVo
A partir de :
CD6,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 17 juillet 2015 | Downtown Records

A partir de :
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 18 juin 2019 | CWKTWO Corp.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,39 CHF
CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 11 juin 2021 | CWKTWO Corp.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES8,99 CHF
CD6,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 28 juillet 2017 | Capitol Records (US1A)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES7,19 CHF
CD4,79 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 18 octobre 2019 | CWKTWO Corp.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES3,99 CHF
CD2,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 13 octobre 2017 | Capitol Records (US1A)

Hi-Res
A partir de :
CD4,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 19 janvier 2010 | V2 Cooperative Music

Though it’s only 14 minutes long, Behave Yourself goes a long way toward showing what Cold War Kids can do with their music. Their second album, Loyalty to Loyalty, was filled with nearly as many disappointments as innovations, but this EP focuses that album’s dark, soulful direction into four impressive songs. “Audience of One” begins Behave Yourself on a surprisingly smooth note, bringing Cold War Kids' sound, especially Nathan Willett’s vocals, closer to the Jeff Buckley-tinged side of their music than their feisty rock. “Sermons” gets even more soulful and feels appropriately gospel-inspired, and while the bright pop of “Coffee Spoon” and “Santa Ana Winds” doesn’t exactly rock, these songs bring an energy that contrasts nicely with the EP’s other tracks. Streamlined, confident, and cohesive, Behave Yourself finds Cold War Kids getting their groove back. © Heather Phares /TiVo
A partir de :
CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 11 février 2020 | CWKTWO Corp.

A partir de :
CD1,59 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 juillet 2020 | CWKTWO Corp.