Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD14,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 15 mars 2004 | 4AD

On peut tout aussi bien lui préférer son successeur, 23, mais c'est avec cet album que Blonde Redhead a trouvé un équilibre résolument parfait entre les expérimentations débridées de ses débuts et son sens de la mélodie, qu'on dirait ici inné. L'inlassable curiosité de ses membres, qui ne cessent de repousser leurs limites et de se remettre en question (beaucoup de leurs collègues feraient d'ailleurs bien d'en prendre de la graine), leur permet d'élargir leur horizon musical et de prendre une place enviable, à savoir celle d'une formation de premier plan.   Les tourments traversés à cette époque par Kazu Makino, âme de Blonde Redhead (les frères Pace étant sa chair et son sang), l'ont laissée encore plus à fleur de peau, comme on peut l'entendre sur l'autobiographique « Equus », impeccable plage finale, ou sur le tourbillonnant « Pink Love ». Dans Misery Is A Butterfly, tout n'est que délicatesse, rêve et poésie, les frères Pace et Kazu (dont le charmant accent nippon n'a peut-être jamais été aussi bien utilisé qu'ici), privilégiant aussi bien dans leur jeu que dans leurs orchestrations (plus élaborées, mais raisonnablement) l'émotion et la simplicité, ce qui impose ce disque comme une oeuvre intemporelle, comme tous les grands disques, en fait.   Et l'orientalisant « Elephant Woman » est vite devenu un chouchou du public en concert et sur les playlists « branchées ». Si « le malheur est un papillon », comme le dit le titre, le bonheur est un album de Blonde Redhead comme celui-ci.   © ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2016
A partir de :
CD14,00 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 6 juin 2000 | Touch and Go Records

A partir de :
CD14,49 CHF
23

Alternatif et Indé - Paru le 10 avril 2007 | 4AD

With each album since Melody of Certain Damaged Lemons, Blonde Redhead has made huge strides forward with their sound. Misery Is a Butterfly pitted fragile melodies against dark, swirling arrangements, and its tragic glamour turned the album into a cult favorite. On 23, the band trades the cloistered chamber rock of Butterfly for tone-bending dream pop and subtle electronics; while the wide open spaces sound a little bare at first, this streamlined approach ends up making this Blonde Redhead's loveliest and most accessible work yet. The group begins each album with a bold statement of purpose, and 23 is no different. The epic title track's delicate electronic rhythms, swooping, shimmering guitars, and majestically bittersweet melody pitch it somewhere between My Bloody Valentine and Asobi Seksu, showing how a more restrained Blonde Redhead can still sound lush and haunting. "Spring and Summer by Fall"'s streaming, comet-tail guitars and "Silently"'s thorny melody hark back to Melody of Certain Damaged Lemons, while "Heroine"'s vocoders sound surprisingly fresh, giving the song a fairy tale-meets-sci-fi vibe. This more whimsical, if not exactly lighthearted, feel flows through much of 23, especially on "Dr. Strangeluv," which boasts playful percussion and sparkling synths, and "Top Ranking," which layers Kazu Makino's vocals into futuristic girl group harmonies. However, Blonde Redhead hasn't ditched the brooding beauty of Misery Is a Butterfly entirely. "The Dress" is just as darkly stunning as any song on that album, with looping gasps and insistent guitars circling lyrics like "the fear starts creeping up when you have so much to lose," while "SW"'s melody and psychedelic brass interlude have a Butterfly-esque intensity. And as always, Blonde Redhead has a flair for haunting melodies, particularly on "Publisher," the chorus of which sounds peculiarly like Aerosmith's "Dream On." 23 is stunning -- in fact, its only flaw might be that its track listing is a little top-heavy, resulting in an album with an amazing first half and a flip side that is only very good. Nitpicking aside, 23 is mysterious and modern, with an artfully strange beauty that is more memorable than perfection. © Heather Phares /TiVo
A partir de :
CD11,19 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 3 octobre 2000 | Touch and Go Records

A partir de :
CD14,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 13 septembre 2010 | 4AD

A partir de :
CD15,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 2 septembre 2014 | Asawa Kuru LLC

Garant d'un rock new-yorkais intello et sophistiqué, Blonde Redhead est une espèce en voie de disparition dans un rayon de plus en plus formaté. Le groupe lui-même, réduit à un trio dès le troisième album, avait senti le vent tourner et changé de case en s'ouvrant à l'électronique sur les deux albums précédents 23 (2007) et Penny Sparkle (2010). Quatre après, il se ravise et revient à une formule plus rock et hybride, entre l'inspiration no wave des débuts et le post-rock de quelques cousins.Enregistré entre Chicago et New York avec le producteur Drew Brown (Beck, Radiohead, Stephen Malkmus), Barragán se décline en une dizaine de pistes plus que jamais éloignées du rock bruitiste. A contrario, ce neuvième opus tend vers des climats étherés et ouatés proches de la dream pop, comme en témoignent l'ouverture instrumentale sur fond de pépiements d'oiseaux, guitare acoustique et flûte, « Barragán », et la conclusion, dans les échos de voix de « Seven Two ». Dans l'intervalle, les deux frères Amedeo et Simone Pace et leur chanteuse Kazu Makino ne font pas que rêver et proposent des chansons plus saillantes, sans tomber dans la fureur.Sur un tempo tiède, parfaitement maîtrisé, que des accords de guitare trafiqués ne viennent nullement perturber (« Cat on Tin Roof »), Barragán retrouve le chemin de l'expérimentation à travers une poignée de titres gentiment dissonants, tel l'hypnotique « Dripping » ou le diabolique « No More Honey », dont le riff maniaque finit par s'évacuer, remplacé par des bruits naturels. À rebours, le délicat tricot acoustique de « The One I Love » se transforme en pelote orageuse sous les assauts électroniques. À moitié instrumental, « Mind to Be Had » répète son idée sur plus de huit minutes sans vraiment la développer. Sans user de facilités, Blonde Redhead laisse un peu trop parler ses habitudes. Ce qui reste agréable lorsqu'il s'agit d'une ballade inspirée comme « Penultimo ». Tout ne peut être aussi limpide que le mémorable Misery Is a Butterfly (2004), à ce jour l'album le plus réussi du groupe transféré de 4AD à Kobalt. L'âge d'or est passé. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2016
A partir de :
CD14,00 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 8 septembre 1998 | Touch and Go Records

A partir de :
CD3,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 3 mars 2017 | Asa Wa Kuru

A partir de :
CD14,00 CHF

Rock - Paru le 1 juin 1995 | Numero Group

A partir de :
CD21,00 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 30 septembre 2016 | Numero Group

Avec un coffret aussi copieux (37 titres !), les fans de Blonde Redhead sont à la fête. Masculin Féminin marque le coup d’envoi d’une vaste série de rééditions orchestrée par le label Numero Group, plutôt habitué à la soul obscure et au funk rare. Ce premier volume réunit les deux premiers albums du groupe new-yorkais (l’éponyme Blonde Redhead publié en 1994 et La Mia Vita Violenta sorti un an plus tard) mais aussi de très nombreuses raretés et inédits. Blonde Redhead montre sur ces premiers enregistrements qui fleurent bon le rock indé américain des 90’s une réelle parenté avec Sonic Youth à qui on les a souvent comparé. © CM/Qobuz
A partir de :
CD14,00 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 11 mars 1997 | Touch and Go Records

A partir de :
CD14,00 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 1995 | Numero Group

A partir de :
CD1,99 CHF

Rock - Paru le 29 avril 2016 | Numero Group

A partir de :
CD1,49 CHF
23

Alternatif et Indé - Paru le 2 avril 2007 | 4AD

A partir de :
CD1,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 8 février 2005 | 4AD

A partir de :
CD1,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 24 mai 2004 | 4AD

A partir de :
CD3,99 CHF

Pop - Paru le 15 juin 2018 | Asa Wa Kuru

A partir de :
CD1,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 28 mai 2007 | 4AD

A partir de :
CD1,49 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 23 février 2004 | 4AD

A partir de :
CD3,99 CHF

Pop - Paru le 14 septembre 2018 | Asa Wa Kuru

L'interprète

Blonde Redhead dans le magazine
  • L'auto-portrait de Yann Tiersen
    L'auto-portrait de Yann Tiersen Sur son nouvel album, l'auteur de la BO d'Amélie Poulain revisite une vingtaine de titres piochés dans ses anciens disques...
  • La Route du Rock, collection été 2011
    La Route du Rock, collection été 2011 Le grand festival rock de Saint-Malo présentera sa 21ème collection d'été du 12 au 14 août avec notamment les Kills, Fleet Foxes, Cults, Battles, Aphex Twin, Okkervil River et Turzi.