Artistes similaires

Les albums

25,49 CHF
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Verve Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence - Hi-Res Audio
En 1962, pour son premier disque pour le label Verve, Bill Evans est entouré de deux nouveaux complices, le batteur Shelly Manne et le contrebassiste Monty Budwig. Enregistré par le producteur Creed Taylor en août 1962, Empathy est à l’origine un disque non planifié puisque, à l’origine, Shelly Manne & His Men se produisaient au Village Vanguard de New York le même soir que le trio d’Evans. Taylor reçut l’accord de Riverside Records, le label du pianiste, d’organiser dans le studio de Rudy Van Gelder une séance avec lui, Manne et le bassiste de ce dernier, Monty Budwig. Le résultat est assez fascinant car Bill Evans apparait ici plus léger – pas pour autant moins passionnant – que sur ses disques récents. Tout est plus resserré et chaque intervention va à l’essentiel. Finalement, ce qui devait être une récréation pour les trois musiciens, une sorte de parenthèse dans leurs collaborations habituelles, se transformera en disque majeur et savoureux à déguster. Le plaisir qu’ils prennent ici est une évidence, évidence qui saute aux oreilles de l’auditeur. © MD/Qobuz
12,99 CHF

Jazz contemporain - Paru le 2 février 1981 | Concord Music Group

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Parmi les disques de jazz à emporter sur une île déserte, ce You Must Believe In Spring est sans doute le plus cité par les pianistes de jazz. L'art du trio à la Bill Evans est ici dans toute sa magnificence. Enregistré en 1977 mais publié en 1981, c'est-à-dire quatre ans plus tard et un an après sa mort, l'album est empreint de nostalgie. On a pu lire que le «suicide» était la thématique du disque, ce qui est peu probable vu le moment où il a été gravé. De fait, le répertoire choisi est sombre et mélancolique (B Minor Waltz est dédié à la première femme de Bill qui s'est suicidée, We Will Meet Again est une valse dédiée à son frère Harry qui s'est également suicidé, et enfin Theme From M.A.S.H (qui s'intitulait à l'origine Suicide Painless) mais s'éclaire par le merveilleux et plein d'espoir You Must Believe In Spring de Michel Legrand. Ce disque enregistré en présence d'Eddie Gomez à la contrebasse, plus sobre qu'à son habitude, et d'Elliot Zigmund à la batterie, est un pur chef-d'œuvre ! © Qobuz
20,49 CHF

Jazz - Paru le 4 mars 1985 | Verve Records

Distinctions Discothèque Insolite Qobuz - Qobuz Référence
91,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1989 | Concord Records

Distinctions Qobuz Référence
Paru en 1989, ce magnifique coffret rassemble quasiment 100 titres extraits des albums enregistré par le pianiste, entre 1973 et 1978, pour le compte du label Fantasy : From The 70's (1973-1974), Eloquence (1973-1975), The Tokyo Concert (1973), Since We Met (1974), Re : Person I Knew (1974), Intuition (1974), Alone (Again) (1975), The Tony Bennett: Bill Evans Album (1975), The Paris Concert (1976), Quintessence (1976), Montreux III (1976), I Will Say Goodbye (1977), Crosscurrents (1977) et Marian McPartland's piano jazz interview (1978). Une vraie somme et, sans doute, parmi les plus impressionnantes pages de l'histoire du piano jazz. © CM/Qobuz
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2008 | Concord Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Lorsqu’il enregistre Portrait In Jazz, Bill Evans a déjà 30 ans, trois albums en tant que leader à son actif (New Jazz Conceptions, Everybody Digs Bill Evans et On Green Dolphin Street) et de nombreuses piges de sideman pour notamment George Russell, Tony Scott, Charles Mingus, Helen Merrill, Eddie Costa et surtout Miles Davis avec Kind Of Blue. Bref, le pianiste est déjà salué par toute la critique internationale et chacun de ses actes est scruté à la loupe. Pour la session qui se déroule le 28 décembre 1959, il est entouré du contrebassiste Scott LaFaro et du batteur Paul Motian. C’est la première fois que le trio enregistre. Et quel trio ! Le plus grand et le plus inspiré peut-être de toute l’histoire du jazz. Fini le pianiste roi et sa rythmique juste là pour passer les plats et ramasser les miettes ! Les échanges sont soudain réels, les conversations sont réellement passionnantes entre trois musiciens dosant déjà parfaitement leur technique et leur propos. Les parties de LaFaro chamboulent les codes de son instrument. Le niveau de complicité entre les trois hommes n’est pas encore celui des fameux concerts de juin 1961 au Village Vanguard mais Portrait In Jazz propose déjà des versions innovantes de standards tant de fois revisités. Le piano de Bill Evans offre l’étendue de son spectre, bondissant dans son swing jamais racoleur et mélancolique au possible dans les instants plus introspectifs… Un premier épisode déjà historique de l’histoire de ce trio. Histoire trop brève puisque interrompue brutalement, le 6 juillet 1961, par la disparition tragique de Scott LaFaro dans un accident de la route à seulement 25 ans… © MZ/Qobuz
19,99 CHF
14,49 CHF

Jazz - Paru le 1 décembre 1967 | Verve Records

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence
Début 1963, Bill Evans expérimente la technique de l’overdubbing qui lui permet de jouer par-dessus son propre jeu. Une superposition de trois couches qui donne l’album Conversations With Myself qui parait chez Verve la même année. Le Bill Evans de la première prise joue la piste de base, le second Bill Evans improvise sur cette piste de base et le troisième Bill Evans vient improviser à son tour sur cette double prise. Quatre ans plus tard, il récidive avec le bien nommé Further Conversations With Myself, toujours pour la maison Verve. Mais cette fois, le pianiste se limite à deux prises au lieu de trois. Une simplification bienvenue qui magnifie d’une certaine manière sa science de l'harmonie sublime. Sur des standards comme The Shadow Of Your Smile ou Emily, son jeu est étourdissant et limpide à la fois. Et sa façon de jouer avec les silences comme d’enchainer de manière singulière les accords rend le disque essentiel dans la compréhension de son univers musical. Une fois de plus, Bill Evans empêche le jazz de tourner en rond. En 1978, il publiera New Conversations, son troisième et dernier disque basé sur l’overdubbing. © MD/Qobuz
19,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | Blue Note Records

Distinctions Qobuz Référence
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1975 | Concord Records, Inc.

Distinctions Qobuz Référence
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Emarcy

Distinctions Qobuz Référence
20,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | Verve

Distinctions Qobuz Référence
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1997 | Verve Records

Distinctions Qobuz Référence
73,99 CHF

Jazz contemporain - Paru le 8 mai 2009 | Concord Music Group

Livret Distinctions Qobuz Référence
12,99 CHF

Jazz contemporain - Paru le 26 novembre 1979 | Condon Music Group

Distinctions Qobuz Référence
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2006 | Verve Records

Distinctions Qobuz Référence
17,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Concord Records, Inc.

Distinctions Qobuz Référence
18,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1970 | Concord Music Group

Distinctions Qobuz Référence
9,99 CHF

Jazz contemporain - Paru le 1 janvier 1989 | Concord Music Group

Distinctions Qobuz Référence
10,49 CHF

Jazz - Paru le 3 juin 2016 | Epic - Legacy

Distinctions Qobuz Référence
31,99 CHF

Jazz - Paru le 16 août 2012 | Frémeaux & associés

Distinctions Qobuz Référence
Bill Evans fut l’un des pianistes les plus originaux de l’histoire du jazz. En trio, en solo ou dans n’importe quelle configuration, la richesse comme l’intelligence de son piano impressionnaient ses confrères. Cette superbe anthologie de 2CD rassemble des titres étonnants, parfois méconnus, qui mettent en valeur les talents de sideman du grand pianiste disparu en 1980. Un double CD sur lequel il épaule Miles Davis, Chet Baker, Art Farmer, George Russell, Cannonball Adderley et bien d’autres. © CM/Qobuz
17,99 CHF

Jazz - Paru le 12 janvier 1987 | Verve Records

Distinctions Qobuz Référence

L'interprète

Bill Evans dans le magazine
  • Bill Evans, trésor retrouvé
    Bill Evans, trésor retrouvé Un live inédit du grand pianiste, en trio avec Eddie Gomez et Eliot Zigmund...
  • L’île Bill
    L’île Bill Il y a 35 ans disparaissait le très influent Bill Evans…
  • B2Bill, un hommage original à Bill Evans au New Morning
    B2Bill, un hommage original à Bill Evans au New Morning Avec le projet B2Bill, Emmanuel Bex, Nico Morelli et Mike Ladd rendront hommage au pianiste Bill Evans, le 8 octobre au New Morning. Jouez avec Qobuz pour gagner des places pour ce concert.
  • Giovanni Mirabassi, hommage à Bill Evans
    Giovanni Mirabassi, hommage à Bill Evans Les 1er, 2, 4 et 5 février, le pianiste Giovanni Mirabassi s'installe au Sunside pour un hommage à Bill Evans avec en invité le batteur Eliot Zigmund.
  • Bill Evans, autour de minuit
    Bill Evans, autour de minuit Le label Résonance ressort de l’oubli un nouvel inédit de la plus haute importance : on y découvre les premiers pas d’un nouveau trio sur une scène new-yorkaise. À sa tête, à sa main, le pianiste, ...
  • Bill Evans, l'impressionniste
    Bill Evans, l'impressionniste Le 15 septembre 1980, Bill Evans s'en allait. Ses plages de piano, elles, sont toujours là.
  • Kind Of Blue, 50 ans après…
    Kind Of Blue, 50 ans après… Quand les jazzmen d’aujourd’hui revisitent le chef d’œuvre de Miles Davis, le 27 octobre à la Cité de la Musique...
  • Bill et Lee
    Bill et Lee Bill Evans et Lee Konitz n’ont pas très souvent croisé le fer ensemble. Dommage car l’entente de ces deux esthètes était réellement magique…
  • Monica céleste
    Monica céleste Bill Evans était un génie ! Pardon, Bill Evans EST un génie ! Et que ceux qui en doutent encore passent leur chemin ! Dans sa discographie fleuve, au rayon piaillements, le pianiste du New Jersey e...