Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 19 novembre 2002 | Epic - Interscope

Le premier disque d’Audioslave, enregistré instantanément après la rencontre des quatre musiciens, est basé sur un concept d’efficacité ou plutôt de sécurité, pourrait-on dire. Pourquoi prendre des risques lorsque l’on a sous la main les trois ingrédients fondamentaux, du son imparable des Rages Against The Machine (Tom Morello, Tim Commerford et Brad Wilk) et la voix la plus explosive et pourtant la plus maitrisée du post-grunge, en l’occurrence celle de Chris Cornell ? Dès les premières secondes, la batterie pose un tempo lent, familier, et la guitare de Tom Morello, reconnaissable entre mille, n’a plus qu’à marteler et rugir. Aucun doute, ce disque est fait pour faire onduler les foules. Le plus grand succès commercial d’Audioslave contient, certes, de bonnes chansons comme « Cochise », «  Gasoline » et « Shadow On The Sun » (qui tourne à la démonstration de ce que la voix Cornell peut exprimer) mais il lui manque… un peu d’impertinence.Peut-être parce que le succès quasiment assuré du disque a donné envie au producteur Rick Rubin, d’offrir le meilleur de lui-même, mais ce travail impeccable, presque trop policé, laisse place aux regrets. La qualité de l’album aurait été meilleure s’il avait été plus concis : quelques longueurs ou chansons dispensables (« What You Are ») l’empêchent vraiment de décoller.Ensuite, et même si le groupe rappelle sur la pochette du disque qu’il est engagé contre la pensée unique et les dérives du pouvoir dominant, les paroles de Chris Cornell plus universelles que ciblées, semblent parfois un peu vaines.Reste l’énergie, la flamme du groupe, rendu explicite par cette photographie signée Storm Thorgerson (déjà célèbre pour les pochettes des albums de Pink Floyd, Led Zeppelin, Peter Gabriel ou Muse). Moins accrochés aux références du passé, les autres albums d’Audioslave passeront d’ailleurs mieux l’épreuve du temps.   © ©Copyright Music Story Anne Yven 2015
A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 19 novembre 2002 | Epic

Le premier disque d’Audioslave, enregistré instantanément après la rencontre des quatre musiciens, est basé sur un concept d’efficacité ou plutôt de sécurité, pourrait-on dire. Pourquoi prendre des risques lorsque l’on a sous la main les trois ingrédients fondamentaux, du son imparable des Rages Against The Machine (Tom Morello, Tim Commerford et Brad Wilk) et la voix la plus explosive et pourtant la plus maitrisée du post-grunge, en l’occurrence celle de Chris Cornell ? Dès les premières secondes, la batterie pose un tempo lent, familier, et la guitare de Tom Morello, reconnaissable entre mille, n’a plus qu’à marteler et rugir. Aucun doute, ce disque est fait pour faire onduler les foules. Le plus grand succès commercial d’Audioslave contient, certes, de bonnes chansons comme « Cochise », «  Gasoline » et « Shadow On The Sun » (qui tourne à la démonstration de ce que la voix Cornell peut exprimer) mais il lui manque… un peu d’impertinence.Peut-être parce que le succès quasiment assuré du disque a donné envie au producteur Rick Rubin, d’offrir le meilleur de lui-même, mais ce travail impeccable, presque trop policé, laisse place aux regrets. La qualité de l’album aurait été meilleure s’il avait été plus concis : quelques longueurs ou chansons dispensables (« What You Are ») l’empêchent vraiment de décoller.Ensuite, et même si le groupe rappelle sur la pochette du disque qu’il est engagé contre la pensée unique et les dérives du pouvoir dominant, les paroles de Chris Cornell plus universelles que ciblées, semblent parfois un peu vaines.Reste l’énergie, la flamme du groupe, rendu explicite par cette photographie signée Storm Thorgerson (déjà célèbre pour les pochettes des albums de Pink Floyd, Led Zeppelin, Peter Gabriel ou Muse). Moins accrochés aux références du passé, les autres albums d’Audioslave passeront d’ailleurs mieux l’épreuve du temps.   © ©Copyright Music Story Anne Yven 2015
A partir de :
CD17,99 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | Geffen

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 29 août 2006 | Epic - Interscope

A partir de :
CD21,99 CHF

Rock - Paru le 4 septembre 2006 | Epic - Interscope

A partir de :
CD8,99 CHF

Rock - Paru le 11 octobre 2005 | Epic - Interscope

A partir de :
CD8,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 1 mai 2003 | Epic

A partir de :
CD6,49 CHF

Pop/Rock - Paru le 27 juillet 2003 | Epic

A partir de :
CD6,49 CHF

Rock - Paru le 31 octobre 2005 | Geffen

A partir de :
CD21,99 CHF

Pop - Paru le 19 novembre 2002 | Epic

Le premier disque d’Audioslave, enregistré instantanément après la rencontre des quatre musiciens, est basé sur un concept d’efficacité ou plutôt de sécurité, pourrait-on dire. Pourquoi prendre des risques lorsque l’on a sous la main les trois ingrédients fondamentaux, du son imparable des Rages Against The Machine (Tom Morello, Tim Commerford et Brad Wilk) et la voix la plus explosive et pourtant la plus maitrisée du post-grunge, en l’occurrence celle de Chris Cornell ? Dès les premières secondes, la batterie pose un tempo lent, familier, et la guitare de Tom Morello, reconnaissable entre mille, n’a plus qu’à marteler et rugir. Aucun doute, ce disque est fait pour faire onduler les foules. Le plus grand succès commercial d’Audioslave contient, certes, de bonnes chansons comme « Cochise », «  Gasoline » et « Shadow On The Sun » (qui tourne à la démonstration de ce que la voix Cornell peut exprimer) mais il lui manque… un peu d’impertinence.Peut-être parce que le succès quasiment assuré du disque a donné envie au producteur Rick Rubin, d’offrir le meilleur de lui-même, mais ce travail impeccable, presque trop policé, laisse place aux regrets. La qualité de l’album aurait été meilleure s’il avait été plus concis : quelques longueurs ou chansons dispensables (« What You Are ») l’empêchent vraiment de décoller.Ensuite, et même si le groupe rappelle sur la pochette du disque qu’il est engagé contre la pensée unique et les dérives du pouvoir dominant, les paroles de Chris Cornell plus universelles que ciblées, semblent parfois un peu vaines.Reste l’énergie, la flamme du groupe, rendu explicite par cette photographie signée Storm Thorgerson (déjà célèbre pour les pochettes des albums de Pink Floyd, Led Zeppelin, Peter Gabriel ou Muse). Moins accrochés aux références du passé, les autres albums d’Audioslave passeront d’ailleurs mieux l’épreuve du temps.   © ©Copyright Music Story Anne Yven 2015
A partir de :
CD4,49 CHF

Pop/Rock - Paru le 12 janvier 2003 | Epic

A partir de :
CD20,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | Geffen

A partir de :
CD6,49 CHF

Pop/Rock - Paru le 17 août 2006 | Epic - Interscope

A partir de :
CD2,99 CHF

Pop - Paru le 15 novembre 2002 | Epic

A partir de :
CD2,99 CHF

Pop/Rock - Paru le 17 août 2006 | Epic

A partir de :
CD2,99 CHF

Alternatif et Indé - Paru le 1 septembre 2006 | Epic

A partir de :
CD5,49 CHF

Pop/Rock - Paru le 17 août 2006 | Epic - Interscope

A partir de :
CD4,49 CHF

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | Geffen