Votre panier est vide

Rubriques :
Qibuz Lundi

QIBUZ / Lundi 7 octobre 2013

Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?






Lauryn Hill libérée !

Son avocat l’a confirmé : Lauryn Hill est sortie de prison ! L’ex-Fugees a en effet été libérée de la prison fédérale de Danbury, dans le Connecticut, où elle se trouvait pour des impôts non payés. Elle avait plaidé coupable l’an dernier à des accusations pour n’avoir pas payé d’impôts sur des revenus de plus de 1,5 million de dollars gagnés entre 2005 et 2007. Elle a été condamnée en juillet à trois mois d’emprisonnement et passera les trois prochains mois en détention à domicile, à South Orange, dans le New Jersey. Lauryn Hill a affirmé avoir cessé de payer des impôts après s’être retirée de l’industrie de la musique, pour protéger ses six enfants et se protéger elle-même…






Un bienfaiteur nommé Neil Young...

A vot’ bon cœur m’sieurs dames… Le 30 octobre, Neil Young se produira au profit du Conservatoire de Musique de Silverlake, durant une soirée animée par Flea et Anthony Kiedis des Red Hot Chili Peppers. C’est Flea lui-même qui a fondé, en 2001, ce conservatoire qui offre des formations musicales et des bourses. Dans un communiqué, le charismatique bassiste des Red Hot se dit «reconnaissant» de toute l’aide reçue par l’organisation. Il ajoute que la participation de Neil Young à l’événement est «la plus grande bénédiction». Le couturier Marc Jacobs, le skateboarder Tony Hawk et le groupe Pearl Jam ont déjà fait des dons pour aider l’établissement. Les billets pour la soirée seront vendus 2000 dollars par personne ou 25.000 dollars pour une table de dix.






NYCO : on ferme !

C’était un peu chronique d’u ne mort annoncée. Que la Grosse Pomme perde sa voix. Ou plutôt l’une de ses voix… Le New York City Opera (NYCO), deuxième maison d'opéra de New York après le Metropolitan Opera, va déposer le bilan après quelque sept décennies d'activité, faute d'avoir réuni les fonds nécessaires à sa survie. Ouvert en 1944, le NYCO, surnommé l’Opéra du peuple, s’était fixé pour objectif de rendre l'opéra accessible au plus grand nombre avec des prix raisonnables. Il était confronté depuis plusieurs années à des difficultés financières. Michael Bloomberg, le maire de New York, avait déclaré qu'il ne volerait pas à son secours, expliquant que son « modèle économique ne semblait pas fonctionner »… Sur les sept millions que cherchait à rassembler le NYCO, seulement deux millions ont pu être obtenus. A leurs débuts, Placido Domingo et Beverly Sills comptent parmi les grandes voix ayant foulé les planches de cette maison dans les années 60. « Je ne suis qu'un des très nombreux chanteurs qui ont reçu une formation et des encouragements essentiels de cette compagnie durant ses 70 ans d'existence », avait déclaré Domingo au Wall Street Journal. « C'est terrible qu'une ville aussi grande et riche que New York ne puisse soutenir une deuxième maison d'opéra, qui soit capable de prendre des risques avec le répertoire, d'engager des chanteurs relativement inexpérimentés et faire d'autres expériences qu'un ensemble aussi énorme que le Met ne peut simplement pas faire », avait-il ajouté. Le NYCO, qui offrait également des programmes éducatifs à des milliers d'enfants, avait fait partie du Lincoln Center de 1966 jusqu'en 2010, mais ses difficultés financières l'avaient conduit ensuite à s'installer downtown, et à diminuer nettement sa production. Cette année, il en avait prévu seulement quatre…






Disparition du contrebassiste Butch Warren

Peu connu du grand public, il restera pourtant comme un impeccable contrebassiste de hard bop… Butch Warren s’est éteint le 5 octobre à l’âge de 74 ans. Né le 9 août 1939 à Washington, il participa notamment à de très nombreuses sessions pour le label Blue Note durant les années 50 et 60, pour des albums signés Jackie McLean, Sonny Clark, Donald Byrd, Herbie Hancock, Dexter Gordon, Stanley Turrentine, Grant Green, Hank Mobley ou bien encore Joe Henderson. La drogue et de sérieux troubles mentaux l’excluront de la jazzosphère à la fin des années 60. Un reporter du Washington Post retrouva sa trace dans un asile psychiatrique en 2006, totalement édenté






Sinead O’Connor, conseillère de Miley Cyrus

Sinead O’Connor s’est immiscée dans la controverse entourant Miley Cyrus, conseillant à la jeune femme d’éviter de se faire exploiter par l’industrie de la musique… La chanteuse a publié une lettre ouverte à Cyrus après que celle-ci eut confié à des journalistes qu’elle s’était inspirée du clip de Nothing Compares 2 U de l’Irlandaise pour sa vidéo de Wrecking Ball. Elle avertit l’ancienne vedette de la série Hannah Montana qu’elle se nuirait à elle-même en vendant sa sexualité. On peut lire dans la lettre que Sinead O'Connor est «très inquiète» de voir que l’entourage de la chanteuse lui a fait croire «qu’il puisse être cool, de quelque façon que ce soit, de se montrer nue, léchant un marteau, dans (ses) vidéos», une référence au clip de Wrecking Ball. Elle avertit également la jeune chanteuse que l’industrie de la musique l’exploitera avant de la laisser tomber. Les conseils n’ont cependant pas été bien reçus par Cyrus, qui a répondu sur Twitter en mentionnant le trouble bipolaire dont souffre O’Connor





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

À découvrir autour de l'article