Votre panier est vide

Rubriques :
News

St. Vincent fait son cinéma

Par Marc Zisman |

Avec "The Nowhere Inn", la Texane Annie Clark signe la B.O. d'un vrai-faux documentaire consacré à... Annie Clark !

Dans ses albums, ses clips, ses concerts, ses interviews, bref partout, Annie Clark alias St. Vincent a toujours montré que son art dépassait la musique stricto sensu. Avec The Nowhere Inn, la Texane ajoute une pièce supplémentaire à son singulier puzzle, l’un des plus intrigants de la scène rock contemporaine et qui fait souvent penser à l’une de ses idoles, un certain David Bowie

Point de départ du projet The Nowhere Inn, un documentaire conçu avec son amie musicienne et comédienne Carrie Brownstein (par ailleurs chanteuse-guitariste de Sleater-Kinney) et réalisé par Bill Benz. Évidemment, ce film est un prétexte pour accoucher d’un vrai-faux docu, décalé et drôle, traitant aussi bien de Clark elle-même que des affres de la célébrité…

Puisqu’il est question de B.O. de film, St. Vincent, musicienne virtuose, joue le jeu à fond et signe un vrai score presqu’exclusivement instrumental et tout à fait à son image. L’étrangeté règne dans cette partition aussi barrée qu’un long-métrage signé David Lynch et dans laquelle se mêlent rock indé, new wave synthétique, effluves country, classic rock, funk bizarroïde, post rock et séquences new age. Les vignettes sonores de moins d’une minute sous souvent fascinantes, même sans l’image à portée de main. Comme les échos de ses chansons passées. Un album destiné avant tout à ses fans.

En 2014, Qobuz avait rencontré Annie Clark à Paris à l’occasion de la sortie de son album éponyme St. Vincent. Séance de rattrapage :

ÉCOUTEZ "THE NOWHERE INN" DE ST. VINCENT SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article