Votre panier est vide

Rubriques :
News

Angélique Kidjo et mère nature

Par Stéphane Deschamps |

Avec "Mother Nature", la star béninoise signe un magnifique hymne à la planète sur lequel elle invite notamment Matthieu Chedid, Burna Boy, Sampa the Great, Salif Keita et Lionel Loueke...

Depuis 30 ans qu’elle est mondialement reconnue pour sa musique, ses succès exponentiels et ses engagements tous azimuts, Angélique Kidjo a démontré qu’elle savait déplacer des montagnes, voire les faire danser. Rien ne peut l’arrêter, et surtout pas une pandémie. Son nouvel album a été conçu pendant ces longs mois de confinement quand le monde s’est arrêté de tourner. Mais ça ne s’entend pas du tout.

Mother Nature est un vaccin contre la morosité, tout le contraire d’un disque intimiste, inquiet ou contraint. Dès les premières secondes de Choose Love, juste chantés, une énergie folle explose dans la voix d’Angélique Kidjo. Et elle est contagieuse. Mother Nature est un album de grosse fête positive, avec une longue liste d’invités VIP de l’afropop, inclus Burna Boy, Sampa the Great, EarthGang, Yemi Alade, M, Salif Keita ou le guitariste Lionel Loueke.

Avec une production électro contemporaine inventive, qui laisse la part belle aux voix lead et aux chœurs, Angélique Kidjo honore l’histoire musicale africaine en perpétuelle métamorphose. Sa relecture de Indépendance Chacha, vieil hymne politico-festif du congolais Grand Kalle, pourrait bien devenir le tube de l’été 2021, celui qui donne envie de sortir, de crier, de danser sous la pluie et de chanter au soleil sans compter ses voisins. Comme son titre l’indique, la thématique de cet album est la nature. Angélique Kidjo en est assurément une force.

ÉCOUTEZ "MOTHER NATURE" D'ANGELIQUE KIDJO SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article